Forum Pérou

mal de montagnes

33 réponses

Dernière activité le 08/05/2018 à 02:31 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
sylvie1966
Le 06 mars 2009
bonjour
j'envisage un voyage au perou de3 semaines en octobre
je suis en train de faire un peu mon itineraire.
concernant le mal des montagne et le fait de s'y acclimater, j'aurai une petite question (peut etre stupide...).
voila, si je reste environ 6 jours sur cuzco et sa region qui sont deja a 3500 m, je devrai deja etre un peu accoutumé a l'altutide. et si ensuite je prend l'avion pour huaraz pour faire un trek, dois je a nouveau, avoir cette petite periode d'acclimatation d'altitude, ou est ce ok des l'arrivee, vu que je viendrai deja de cuzco ?
vu que je n'ai que 3 semaines, cela me chagrine de passez 3 jours a huaraz pour m'acclmater avant mon trek.
si vous avez une experience personnelle la dessus, je suis preneuse.
merci beaucoup
sylve

mal de montagnes

Signaler
fanfan38
Il y a 10 années
Cuzco est trop haut pour débuter ton voyage. Il faut monter progressivement. Moi, je commence à environ 2300, comme Aréquipa par exemple. Ne faire du 4000 et plus, qu'après 5 jours. Mais bon, à toi de voir. Tu pourras toujours redescendre.

mal des montagnes

Signaler
augustin07
Il y a 10 années
bonjour
des cahets pour éviter l'embolie pulmonaire,demande à ton toubib j'ai utilisé ces cahets pour mon séjour les premiers jours de mon séjour pour aller au canyon de colca 4913 m,par contre je ne souvient plus du nom
cordialement augustin denemour

MAM, Diamox et coca

Signaler
PeanutFR
Il y a 10 années
Le Diamox.
Mais j'en avais parlé à mon médecin qui avait préféré ne pas m'en donner : le risque est que ce médicament masque les symptômes et que tu aggraves ton cas. La seule solution est de redescendre à une altitude plus basse.

Sinon, la coca j'ai essayé en maté, en bonbon et en feuilles à mâcher je n'ai pas noté une quelconque efficacité. Mais peut-être que ça aurait été pire sans ? ou que je n'en ai pas pris de quantités suffisantes ?

Je ne me sentais pas très bien lorsque j'ai passé un col à 4900 m, en dehors de ça juste mal au crâne, rien de plus.

Bon voyage,
Inkacola.

mal des montagnes

Signaler
janyf29
Il y a 10 années
tu prends du diamox,c'est excellent il parait.

mal des montagnes

Signaler
augustin07
Il y a 10 années
bonjour
le medoc c'est bien le diamox,
cordialement
augustin.denemour

Mon expérience

Signaler
domi33
Il y a 10 années
Bonsoir,
Je n'ai pas du tout souffert du Soroche, mais j'ai pris quelques précautions. Pour mon séjour à Cuzco, à la descente de l'avion, je suis directement allée à l'hôtel, je ne suis pas allée déambuler dans Cuzco, donc au lit à 16 H 00 tranquille jusqu'à l'heure du repas et donc les jours suivants j'étais accoutumée, et j'y suis restée une semaine y compris le Machu Pichu. J'ai passé trois jours à Huaraz, pareil, tranquille, en effet, pas de maux particuliers, mais très au ralenti, lors des visites des lagunas à plus de 4500 mètres, marcher lentement, de toute façon, tu ressens vite la fatigue, alors pas d'excès, pas de marche rapide, pas d'alcool, pas de cigarette (j'en ai fumé une en fin de journée et je titubais comme si j'étais bourrée) ! J'ai juste pris des cachets pour "fièvre et douleurs" parce que j'étais enrhumée car il n'y a pas de chauffage dans les hôtels et quand on passe de plus de 20 à 0 dans la nuit, je n'avais pas prévu ça !
Dominique

mal des montagnes

Signaler
mistergeo
Il y a 10 années
bonjour ,

en ce qui concerne le mal des montagnes, il est interessant de rester 2 jours a une altitude égal a 2500 m histoire de commencer a s'acclimater a l'altitude... ensuite lorsque tu arrives a Cusco tu es en meilleur forme.

Lorsque tu referas une nouvelles activités avec ton trek, tu n as pas besoin de t'acclimater de nouveau car ton corps s est déja habitué .. ;-)

jim

médicaments inutiles

Signaler
debolabeille
Il y a 10 années
Bonjour,

alors, soyons clair, ce n'est pas utile de prendre des médicaments à tout bout de champ.
La seule chose à faire, c'est de monter par palier tranquillement pour que le corps s'habitue et d'être conscient qu'on ne pourra pas faire les même choses à 4000m d'altitude qu'à 10m.
Pour un premier palier, Cusco est trop haut. Commence par Arequipa, ca te fera un premier palier et en plus c'est une ville magnifique!
Après, il faut savoir y aller doucement si on ne veut pas souffrir de l'alttude: réduire la cadence, prendre son temps!
Personnellement, c'est sur le lac Titicaca que j'ai le plus souffert du mal des montagnes. Et encore "souffert" est un bien grand mot: on se sent à bout de souffle, du coup ton corp t'oblige à ralentir la cadence.
D'autres ressentiront des migraines. Mais si on se repose bien et qu'on écoute son corps, ca n'est vraiment, mais alors vraiment pas utile de prendre des médicaments!
Si tu ne te sens pas bien, bois du maté de coca. Je ne sais pas si ca marche vraiment, mais c'est bon et ca te fait une pause.

Bon voyage!

c'est un médicament

Signaler
PeanutFR
Il y a 10 années
Voilà des paroles sensées.
Ça m'a un peu affolé de voir ces gens qui prenaient du Diamox en prévention, pour le "confort" !

du très gros n'importe quoi!

Signaler
debolabeille
Il y a 10 années
tu me rassure PeanutFR, j'avais l'impression d'être un extraterrestre!

mal des montagnes

Signaler
augustin07
Il y a 10 années
embolie pulmonaire ça te dis quelque chose, je fais partie de la caégorie des gens qui font de la prévention plutôt que de courir après
un médecin qui habite loin suivant les contrées ou des hôpitaux introuvales en fonction des endroits où l'on se trouve, chacun fait comme il veut sans pour cela vouloir donner des leçons qui ne sont pas forcément viables.
Alors faites comme vous voulez si vous avez des problèmes ça sera votre problème mais renseigner sur les séquelles laissées par une embolie pulmonaire, si toutefois vous pouvez en parler en restant dans le monde des vivants.
A bon entendeur salut.
augustin.denemour

tous dopés ?

Signaler
PeanutFR
Il y a 10 années
C'était donc ça tous les cadavres au bord des routes...

Comme je l'ai déjà dit, je me suis renseigné et j'ai pris un avis médical avant de partir : la prise de Diamox peut se révéler dangereuse puisque masquant les symptômes !

Alors au lieu de pousser son corps aux limites en le dopant aux médocs de confort (car ça n'empêchera pas d'être malade !) et en ayant peur d'avoir un problème, mieux vaut être raisonnable, monter progressivement en altitude, ne pas abuser de l'alcool, etc... et en cas de symptômes éventuellement respirer de l'oxygène (il y en a dans les cars là-bas !) et surtout redescendre.

Fait des recherches sur le net si tu ne me crois pas...

quel discours alarmiste!!!!!

Signaler
debolabeille
Il y a 10 années
ouh la la, quel discours alarmiste!!!!
y en a ki ont des actions chez les industries pharmaceutiques? lol!
trève de plaisanterie! si il y en a qui tiennent absolument à se doper, c'est leur choix, nous disons juste qu'en étant raisonnable, la prise de médicament est loin d'être obligatoire!
mais bon, ca semble difficile à entendre pourcertains...

mal des motagnes

Signaler
augustin07
Il y a 10 années
bonjour
vous demadez des renseigements sur le mal des montagnes,je vous donne ces conseils,vous etes faites ce vous vous voulez,à savoir que lorsque vous etes au canyon de colca 4913m et une heure et demie d'arequipa en voiture et chauffeur privé, si mes souvenirs sont bon,alors les bons tuyaux de votre medecin qui vous dit,en cas de malaise redescendez pour eviter les problemes ! je n'ai aucune action
dans les laboratoires ,mais vos tres bon conseils,sont surement les plus valables,je pense que vous avez de nombreuses connaissances
en medecine,mais je doute de vos facultés,à savoir que les embolies pulmonaires en france c'est 20.000 morts par an alors vous faites comme bon vous semble.
agustin.denemour

Mal des montagnes

Signaler
NicolasPeruboliviaChile
Il y a 10 années
Salut á tous,

Je vois que la discussion fait rage autour de ce sujet, on peut dire que pour les fans de la pharmacie, le diamox est efficace. Le fait de monter ou pas directement en altitude ne changera pas les maux. Cela dépend surtout de votre état de forme lorsque vous montez (Etat de fatigue bien souvent dû au voyage lui même). La soroche est simplement l' aggravation d un état général. Manque d'oxigéne, donc ralentissement pour l'organisme. Un corps faitgué en altitude a beaucoup de mal à récupérer, et plus vous montez, plus il fatigue. Les personnes avec une mauvaises circulation sanguine sont les premiers touchés.

Je travaille depuis 7 ans à ces altitudes là, et on peut dire que le corps ne s'habitue que peu au manque d'oxigérne. L'hydratation et l'état de forme sont les facteurs essentiels. L'alcool est bien sur à éviter puisque c'est une source de déshydration... Pensez a vous hydrater régulierement, environ 2,5 litres par jour, et plus...Evitez aussi toutes les boissons gazeuses, votre estomac ne s en portera que mieux...

Nico

Mal des montagnes

Signaler
Ninja99
Il y a 10 années
Si vous avez des doutes sur votre condition médicale, notamment au niveau cardio-vasculaire, consultez votre médecin auparavant.

Le principe de l'accoutumance à l'altitude est assez simple: en altitude, l'oxygène étant plus rare, votre coeur doit augmenter le flux sanguin afin d'apporter à vos cellules, via les poumons, tout l'oxygene nécessaire. Cependant, grâce à différents sensors biologiques, votre corps va être informé de ce déficit, et donc surproduire des globules rouges (qui transportent l'oxygene)....cette surproduction prend environ 2 jours.

Ensuite, lorsque vous prendrez l'avion pour vous rendre à un autre endroit, vous conserverez en vous tous ces nouveaux globules rouges, ceux-ci prenant plusieurs semaines à s'éliminer.




Mal de l'altitude

Signaler
Izi
Il y a 10 années
Nous sommes allés au Pérou 2 semaines au début d'avril. Le 2e jour de notre arrivée, nous sommes allés à 5000 m d'altitude (nous ne faisions pas d'effort physique) et cette journée fut difficile (maux de tête, étourdissements, etc). Le lendemain, nous étions déjà acclimatés. Il y a du thé de coca partout, ce qui est "supposé" aider. Personne ne sait comment il s'acclimatera à l'altitude, c'est une boîte à surprise. Le meilleur truc, c'est d'aller à pas de tortue (ne pas se surestimer) et de respirer très profondément. Pour nous, cela a très bien été. Nous étions cependant plus facilement essoufflés qu'à l'habitude.

Bon voyage. En passant, pour une super agence, c'est Llamapath la meilleure, c'est une agence péruvienne. Je la recommande fortement.

mal des montagnes

Signaler
monique95
Il y a 10 années
Je sors de chez le médecin (j'ai la crève) et je lui ai posé la question pour le mal des montagnes au Pérou (j'envisage d'y aller aussi)/ il m'a conseillé de faire un test d'altitude en France avant de ma lancer dans l'aventure. Il m'a expliqué que cela pouvait s'avérer dangereux, voir pire?
je précise que j'ai un médecin assez alarmiste. par contre il ne m'a proposé aucun médicament et le connaissant, cela prouve qu'il n'y en a pas d'efficace.

Re: médecin

Signaler
Ninja99
Il y a 10 années

Il y a de la médicamentation en urgence, comme pour tout type d'incident.

Sinon, tout dépend de votre condition cardiaque-vasculaire-respiratoire initiale. L'altitude peut effectivement être dangereuse et d'autant plus pour toute personne présentant un quelconque trouble à ce niveau.

Normalement, si vous ne présentez pas de ces troubles et êtes une personne relativement active, vous ne devriez pas rencontrer de problèmes signifiants à une altitude raisonnable.

La proposition du médecin, soit celle d'aller faire un tour au préalable en altitude, est simple: vous allez voir par vous-même rapidement l'effort que nécessite votre coeur afin d'oxygéner vos tissus. C'est une façon brute mais bien pratique d'évaluer l'état du système mentionné au début. L'idéal pour ce genre de test étant d'aller dans un endroit ou il est facile d'y redescendre rapidement (ex. en voiture).

Sinon, le meilleur remède et la meilleure prévention, est de gravir par étape, et de dormir dans ces premières étapes de l'altitude, laissant ainsi au corps le temps de surproduire des globules rouges, laquelle surproduction contournera en partie les problèmes associés à l'altitude, que vous soyez en santé parfaite ou non.














nouvelles toutes fraîches

Signaler
feliciddad1
Il y a 10 années
Nous sommes allés cet été au Pérou. Sur 7 personnes, 4 ont souffert du mal de l'altitude dont une qui a eu besoin d'oxygène.

Nous avons fait: Lima - Paracas - Nasca - Arequipa - Chivay (3600m): c'est là que le mal a commencé - Puno (3800m): c'est là que ça c'est agravé - Cuzco.
Tous les guides péruviens nous ont dit que c'était bien de faire le circuit dans ce sens car on montait progressivement.
Ce pendant 4 personnes ont quand même eu des problèmes.

Dans tous les cas, tu ne peux pas prévoir qui l'a qui ne l'a pas. Mieux vaut faire un test en France pour ça. Un médecin nous l'avait conseillé aussi nous ne l'avons pas fait...

suite nouvelles toutes fraîches

Signaler
Tanguera elo
Il y a 10 années
Et malgré tout vous n'êtes pas redescendus à une altitude moins élevée? Avez-vous pu quand même faire quelques randos?
Quels tests peux-t-on faire en France ?

une digression..

Signaler
Mélainevoyage
Il y a 10 années
juste une petite question qui n'a rien a voir avec le sujet mais a laquelle m'a fait penser le message précédent...

C'est comment le canon de colca? J'ai un programme trop chargé pour mes 4 semaines au perou et en bolivie et je ne sais pas pas annuler...

soroche a augustin07

Signaler
micmag
Il y a 10 années
et depuis qd le canon du colcva est a 4900m???
dejà le canon,par definition....
et cabanconde n'est qu'a 3287 et tapay a 2800
le diamox est effectivement un dieuritique perscrit en cas de glaucome,en aucun cas il n'est un medicament preventif au soroche
il combat l'oedeme pulmonaire,mais qd il y en as pas(d'oedeme)il fait pisser simplement et risque d'etre dangereux,en faisant "fuir" l'eau contenue ds les globules rouges

test a l'effort

Signaler
micmag
Il y a 10 années
salut
tu peux aller ds le centre hospitalier ds ton departement,si ils ont un service "facteurs de risques" mais je ne te conseille pas de le faire avant de partir.C'est pris enj charge par la sécu et ca dure toute la journéee,avec un recueille d'informations(tes habitudes alimentaires ) pdt 5 J,et tres detaillé,puis tu as une visite medicale,un electro,une prise de sg complete,et apres le petit dej,les test a l'effort,velo.. et apres le repas du midi d'autres examens,echo dopler etc... puis en fin de journée tu as le cpte rendu du medecin au vue de tout celà et une consulte de nutritioniste au vue du receuil que tu as fourni .IOn te previens si tu as un probleme et te donne d'autres rdz si neccessaire
ns avons fait pas mal de rando au perou et camping sur 5 j a 5500m n'avaons eu aucun probleme,puis l'année suivante de lima a cerro de pasco(en bus)il ns a pris un soroche de tout les diable,ns obligeant a repredndre le bus le lendemain pour Lima et a revoir notre itineraire
ns avons pris a ce moment,une ampoule de lasilix(injectable mais tu peux la boire aussi) et avons "pisser" tte la nuit.Heureusement,car malgres celà,ns avions la figure enflée et des difficulktés respiratoires
par contre ns avons fait notre test a l'effort au retour et meme une bonne randonnée ds la semaine,ou ns avons battu notre record de denivelé,j'ai meme controlé par prise de sg notre taux de fer.Ca va,on avait de la reserve!!

facteurs externes

Signaler
PeanutFR
Il y a 10 années
J'ai remarqué quelquechose d'assez surprenant : quand des gens racontent avoir été touchés par le soroche, il s'agit fréquemment de plusieurs personnes à la fois.
Cela tendrait à dire que des éléments extérieurs variables entrent en compte, et pas seulement une sensibilité différente selon les personnes ???

Tout simplement des personnes qui ont trop mangé/bu ensemble au resto avant ? Ou alors vraiment des facteurs externes comme des variations de température, de pression ou que sais-je qui affectent tout le monde sans discernement ?

Ma rencontre avec le soroche

Signaler
Eleonore
Il y a 10 années
Bon ben moi, sur un groupe de 8 personnes, j'ai été la seule malade!!!
Après 3 jours à Arequipa, nous sommes partis dans la vallée de Colca via un col à 5000m puis redescente vers Chivay.
Les premiers symptomes se sont manifestés autour des 3800m: maux de tete qui se sont accentués au fur et à mesure, une douleur très diffuse et une sensation de fatigue. La guide m'a fait respirer de l'alcool mais ça n'a pas marché. Les feuilles de coca préalablement mastiquées non plus.
Puis, nausées dans la descente à Chivay, puis à l'hotel maux de têtes persistants et nausées tout l'après-midi.
Finalement, un medecin s'est deplacé, pas parce que je me sentais extremement mal mais parce que je ne voulais pas que ça dure (et oui le lendemain on enchainait et on allait pas rester à attendre que ça passe)
Et parce que j'en avais marre de vomir tous les verres d'eau que je buvais.

Ses constations: mon taux d'oxigénation était bon et ma tension aussi. Les nausées devaient etre provoquées par le mal de tete.
Son traitement: 6 ou 7 minutes d'oxygene, une injection d'antivomitif en intra-musculaire avec un truc pour le mal de tete
Ses conseils: prendre le Diamox que mon medecin m'avait prescrit en France + boire 3 litres d'eau, pratiquer la "dieta blanda": riz, soupe, pommes de terre, pates, pas d'alcool, de tabac, de gras (conseils que j'avais déjà appliqués en prevention), et ne pas prendre de feuilles de coca lorsqu'on est déjà en altitute. Selon lui, la coca aide à se préparer mais une fois en altitude, elle n'est plus utile car elle intensifie les effets du soroche: perte d'appetit, perte de sommeil et de la soif.
J'ai pris le Diamox, les 3 litres d'eau et j'ai mangé de la purée de papas. Résultat: le lendemain j'etais en super forme (pas tant que ça non plus). J'ai continué le Diamox pendant 3 jours car nous partions ensuite sur le lac Titicaca puis j'ai arreté là-bas sans me sentir mal.

Un conseil: je pense qu'il est inutile de se gaver de Diamox en prevention du soroche. En revanche, il est judicieux d'en avoir avec soi au cas ou.

Effet du soroche

Signaler
los ninos
Il y a 10 années
Il n'est pas question de se "gaver de Diamox" mais si tu avais pris un cachet/jour pendant les trois jours que tu etais à Arequipa,je pense que tu n'aurais pas ressenti le soroche aussi fort

Moi c'est ce que j'ai fait en allant directement de Lima à Cuzco et j'etais en pleine forme à Cuzco malgré.............mon age

los ninos

Oui mais

Signaler
Eleonore
Il y a 10 années
Comment savoir si on est sujet au soroche si on prend du Diamox en prevention?
Pour ma part, j'ai préféré ne rien prendre et me rendre compte que oui j'étais sensible à l'altitude...Au moins, maintenant je le sais.
Après, tout est une question de personnalité. En plus de ça, je n'ai pas été trop malade parce que si je l'avais vraiment été, j'aurais peut-être regretté de ne pas avoir pris de Diamox en prevention...

ca ne veut rien dire..;

Signaler
micmag
Il y a 10 années
je vie a 600 m et vais souvent vers 2000 et meme 3000m
ns avons fait 5 j de rando et camping entre 3000 et 5000m et rien pas un petit mal de crane...puis un transport entre Lima et cerro de pasco a eu raison de nous!
comme quoi,ce que dit eleonore n'est pas vraiment fondé qand elle dit "j'ai préféré ne rien prendre et me rendre compte que oui j'étais sensible à l'altitude...Au moins, maintenant je le sais. "tout est une question de personnalité"
non on n'est pas tj sensible de la meme facon,on peut l'etre une fois et pas une autre,on peut etre géne a 3000 et pas a 5000
Il faut savoir que ca peut arriver,meme si jusqu'a present on n'avait pas été touché
"

Réponse à Micmag

Signaler
Eleonore
Il y a 10 années
Je suis d'accord avec toi car en Bolivie, nous sommes montés à 5000m et je n'ai rien senti du tout.
Ce que je ne voudrais pas faire, c'est prendre des médicaments dont je n'ai pas besoin, sans savoir si je vais en avoir besoin.
Mais je le repète, tout est une question de personnalité (vis à vis des médicaments). Personnellement, je n'aime pas trop les médicaments et je n'en prend que lorsque j'en ai besoin, je ne fais pas de prévention, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai souffert du soroche.

mal des montagnes

Signaler
Colombianne
Il y a 10 années
Je reviens du Pérou .
Je n'ai pas vraiment eu de problèmes liés à l'altitude à part un peu mal de tête et un peu de dyspnée durant une journée .
Sur un groupe de 20 personnes , plusieurs se sont plaint de maux de tête violent et de nausées.
3 ont du faire appel à un médecin ( pour avoir des médicaments en iv ou en im et de l'oxygène ) et une autre a été hospitalisée.
Personnellement j'avais pris des granules homéopatiques de coca dès mon arrivée à Lima ( 1X par jour ) et lors des 2 jours plus critiques j'en ai pris 3X par jour.
De plus j'ai suivi les conseils de notre guide càd
- boire régulièrement de l'eau
- boire du maté de coca ( ce que j'ai fait matin et soir )
- sucer des bonbons à base de coca
- manger léger
- pas faire d'efforts inutiles et se reposer un maximum dès que possible.
J'avais pris avec moi du diamox , du mothilium ....au cas où .
Je n'en ai pas eu besoin mais j'étais rassurée d'en avoir avec moi .
Voilà j'espère que mon témoignage et mon expérience servira aux futurs voyageurs.
Colombianne



SOROCHE quand tu nous tiens

Signaler
pachacutec
Il y a 9 années
bonsoir,

personne ne peut savoir à l'avance le SOROCHE le mal d'altitude
a priori cela suffit tes quelques jours à Cuzco, après c'est difficile den etre sur à 100 % selon moi
le mieux est de t'écouter sur place justement à Cuzco, on sent quand on passe le cap et que l'on est à l'aise
n'hésite pas à prendre des infusions de feuilles de coca sucrées, à dormir même à faire des siestes, et à marcher un peu aussi pour te tester

d'autrres infos sur notre blog
http://pachacutecleblog.wordpress.com/

bon voyage

sandrine et jerome

Re: mal de montagnes

Signaler
Perú
Il y a 1 année
Je vois que le diamox est pris comme bonbon, méfiez-vous, je préfère le natural et donc je prends chaque fois que je vais les capsules de feuilles de coca, muña et gingembre

Bons Plans Voyage Pérou

Voyage Pérou

Services voyage