Forum Réunion

Survol de la Réunion en hélicoptère

173 réponses

Dernière activité le 06/08/2020 à 15:03 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
kamygus
Le 24 mars 2008
Quelqu'un a-t-il déjà fait le survol touristique de l'île en hélicoptère ?
Si oui, avec quel compagnie ? (Hélilagon ou Corail hélicoptère).

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
Christ2burd
Il y a 3 années
La société TAKAMAKADVENTURE ne possède pas d'hélicoptères. Elle fait des survols de l'île avec un particulier (Mr Ravate) qui possède 2 hélicos.
Lors de ma réservation en novembre par internet j'ai effectué par virement un acompte pour un vol lors de mes futures vacances avec ma famille.
1er vol annulé cause météo
2eme vol annulé cause désistement d'une autre famille
3eme vol (le dernier) n'a pas eu lieu car Mr Legall (le gérant) n'était pas présent sur l'île alors que le rendez vous avait été fixé par lui même.
Voyant notre désaroi, le gérant de la société voisine (survol de l'île en avions mono-moteur) a téléphoné au pilote qui, toutes affaires cessantes, est venu nous voir à l'aéro club de Ste Marie.
Il nous apprend que Mr Legall de TAKAMAKADVENTURE est à Maurice et qu'il n'est pas au courant pour le vol et ne peut nous faire voler.
Dans la journée, Mr Le gall m envoie un sms pour m'indiquer de lui envoyer un RIB en vu du remboursement que j attends toujours un mois aprés !!!!!

Plainte en gendarmerie a été déposé...

En résumé, fuyez cette société pour les surols en hélicos qui sont sans doutes superbes avec les hélicos de Mr Ravate mais dont le gérant de TAKAMAKADVENTURE ne peut assurer le suivi.
Préférez lui pour plus de sécurité les sociétés sur l ouest de l'île.

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
niyesnino
Il y a 3 années
Bonjour.
Nous on a fait le survol de l'ile avec Helilagon. C'était vraiment spectaculaire. Survoler les 3 cirques dont à mon sens le plus spectaculaire car le plus sauvage qui est le cirque de Mafate, les plaines, l'océan avec sa barrière de corail. GRANDIOSE!
De la haut, on ne voit plus les choses pareilles!
La seule chose c'est que pour notre vol, les conditions météos n'étaient pas bonnes au dessus du Piton de la Fournaise (Il y a pleins de micros-climats sur l'ile de la Réunion et parfois en faisant 1 km ou 2, nous n'avons plus du tout le même temps) et nous n'avons pas pu le survoler.
Ca reste un magnifique souvenir que je conseille à tout le monde!

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
niyesnino
Il y a 3 années
Bonjour.
Nous on a fait le survol de l'ile avec Helilagon. C'était vraiment spectaculaire. Survoler les 3 cirques dont à mon sens le plus spectaculaire car le plus sauvage qui est le cirque de Mafate, les plaines, l'océan avec sa barrière de corail. GRANDIOSE!
De la haut, on ne voit plus les choses pareilles!
La seule chose c'est que pour notre vol, les conditions météos n'étaient pas bonnes au dessus du Piton de la Fournaise (Il y a pleins de micros-climats sur l'ile de la Réunion et parfois en faisant 1 km ou 2, nous n'avons plus du tout le même temps) et nous n'avons pas pu le survoler.
Ca reste un magnifique souvenir!

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
suchere
Il y a 3 années
bonjour 
l'association de Bras pontho existe t elle toujours ?

Cordialement

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
MatVar
Il y a 2 années
Hello !  A mon avis cette association n'éxiste plus.

Accident d’hélicoptère à Pont d’Yves : un mort et deux blessés légers
Un hélicoptère type “Alouette 2” a chuté au chemin Cabeu du côté de Pont d’Yves, en fin d’après-midi. L’un des quatre passagers, Philippe Boulanger, âgé de 43 ans, est décédé, deux des trois autres sont légèrement blessés. Le pilote s’en est sorti indemne.Le sous-préfet de Saint-Paul, Thomas Campeaux est maintenant sur le lieu d’accident au chemin Cabeu à Pont d’Yves au Tampon. Tout le secteur a été bouclé selon plusieurs auditeurs qui sont intervenus sur Radio-Freedom, juste après l’accident de l’Alouette 2.“Les enquêteurs de l’aviation civile doivent se rendre sur place”, a précisé également sur les ondes de Freedom, Thomas Campeau, sous-préfet de Saint-Paul. Selon les informations qu’il a données sur la radio : “Il y avait cinq personnes dans l’hélicoptère. L’accident a fait un blessé grave, trois blessés légers et le pilote lui s’en est sorti indemne”.La situation a évolué selon le dernier bilan effectué par Patrick Smith en direct sur Télé Réunion : “Un des passagers est décédé et deux sont légèrement blessés”. Selon nos informations, une femme souffre de blessures dans le dos, tandis qu’un homme a un bras cassé.Le pilote et le quatrième occupant s’en sortent indemnes, du moins d’un point de vue physique puisque le pilote est décrit comme étant très choqué.Le préfet a indiqué par ailleurs que les causes du “crash” sont pour l’heure toujours inconnues.L’hélicoptère revenait du fond de Grand Bassin et c’est au moment de l’atterrissage que l’appareil a été prix dans un vortex qui l’a projeté au sol, au niveau de la "DZ" (zone atterrissage). Le choc a été violent : la cabine a été littéralement arrachée de l’appareil et le rotor s’est brisé en plusieurs morceaux.A noter que cet accident aurait pu connaitre une fin bien plus grave encore puisque l’appareil s’est immobilisé sur le bord de la falaise. Comme l’a dit un sauveteur sur place, "deux mètres plus loin, et il y avait quatre morts"... Jismy Ramoudou et Pierrot Dupuy source
...
22-02-2010 - “Jean-Jacques Grondin est un pilote très expérimenté
L’hélicoptère de type Alouette 2 était une machine privée, gérée par l’association loi 1901 “Petits Yabs”, basée à Bras de Pontho au Tampon. C’est à titre privé que Jean-Jacques Grondin, le pilote, transportait ses trois passagers. Jacky Lebon, président de l’héliclub de Bourbon, instructeur en instance de renouvellement et ami du pilote, apporte des éclairages sur le pilote et les circonstances de l’accident. “ Jean-Jacques Grondin est quelqu’un de très expérimenté. Formé localement, il fait partie de cette première génération de pilote qui a été testée par des inspecteurs venus de France. Il était pilote d’ultra-léger motorisé (ULM) depuis une dizaine d’années et pilote d’hélicoptère depuis six ans. Il a beaucoup de pratique sur cette machine, un hélicoptère de type Alouette 2, et était habitué à travailler sur des terrains exigus. Il a aussi de bonnes connaissances en aérologie ”, précise Jacky Lebon, président de l’héliclub de Bourbon. Il a d’ailleurs été contacté par téléphone par Jean-Jacques Grondin, juste après l’accident. “ Il m’a appelé, un peu perdu. Il m’a expliqué qu’il ne pense pas avoir eu une panne moteur mais, que ce serait plutôt une perte de portance. Il était devant sa zone de posée mais, il a constaté que l’ensemble des facteurs qui lui permettait de garder sa hauteur n’était pas réuni ”, explique-t-il. Ainsi, de nombreux éléments peuvent être en cause. “ Ça peut être dû à une perte de puissance, à l’aérologie, à un vent qui passe brutalement, une bulle d’air chaud... Jean-Jacques avait deux solutions. Il pouvait essayer de dévaler la pente pour retourner vers le lit de la rivière ou se poser sur ce terrain qu’il connaissait bien. Maintenant, les autorités vont œuvrer pour déterminer les circonstances et les causes exactes de cet accident ”, conclut Jacky Lebon. Van H. source
... 

Re: Survol de la réunion en hélicoptère

Signaler
prune974
Il y a 2 années
Bonjourcomment joindre cette personne ?

Re: survol de l'île

Signaler
Chantal-Srl
Il y a 2 années
Bonsoir on est à la Réunion du 6 au 20 novembre 
Quel est votre bon plan?

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
suchere
Il y a 1 année
bonjour, je l'ai fait en novembre 2017 avec Corail.Tout a été parfait avec d'excellents commentaires du pilote.
Date de l'expérience : 15/11/2017

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
mouaisbof
Il y a 1 année
pour le prix d'un tour d'hélico en couple, vous pouvez vous offrir BEAUCOUP MIEUX Une paire de jumelle dont la qualité optique vous ravirera et qui vous en apprendra beaucoup plus sur les lieux que vous visitez, là, et ensuite durant des années, et vous ferez une bonne action!
Vous pouvez aussi consacrer la somme économisée sur votre tour d'hélico ou d'ULM à une autre prestation qui ne provoque pas tant de nuisances.

Le survol de la Réunion par hélicoptère est devenu un problème. De janvier à mars 2018 des mesures de bruit ont été faites à CILAOS et mettent en évidence une matinée systématiquement perturbée par 30 à 75 survols À LA SUITE qui "bouffent la matinée" durant 3 à 6 heures de temps: ce qui signifie que quand le tourisme "marche normallement", la tranquilité ne revenant qu'avec la couverture nuageuse cela signifie que la possibilité d'écouter les chants d'oiseaux en forêt au soleil n'existent plus de toute la matinée. (Utilité des chants d'oiseaux?)

À cela s'ajoute des ULM ou avions, dont certains prolongent le bruit et colmatent les rares moments sinon épargnés, parmis ces ULM un ou deux autogires qui sont encore plus bruyants que les hélicos et qui ne sont pas en sécurité dans les cirques (si un autogire tombe en panne moteur, considérez sa possibilité d'accès  à un terrain acceuillant).

Cette nuisance installée dans surmultiplication et la durée met en danger la biodiversité (elle empêche les communications entre oiseaux en forêt, et perturbe par répercussion aussi la flore, en raison des dépendances entre flore endémique et oiseaux endémique, dans un contexte aggravé par leur mise en concurrence avec des espèces mieux adaptées à l'urbanisation, et introduites).

Ces nuisances dégradent aussi le tourisme lui même qui perd en qualité avec une dégradation du ressenti des lieux (faite une randonnée à Mafate, Au Volcan ou à Cilaos un matin pour vous en rendre compte)... et pensez que cela pour les habitants des hauts, c'est tous les jours des mois durant: CILAOS, MAFATE, SALAZIE, La PLAINE-DES-CAFFRE, ENTRE-DEUX TROIS BASSINS et GRAND-BASSIN ont perdu de leur qualité de vie dans cette affaire.

Vous êtes nombreux à vouloir monter dans un de ces engins qui ne contiennent pas plus qu'une voiture!!! Mais ces engins consomment comme 100 voitures et font du brut comme une ville entière chacun, en l'air!
Sachant qu'un hélicoptère fait 6 places, qu'on survole pour le tourisme 1000km carré environ (sur les 2500km/carré de l'île), que le bruit d'un hélico occupe simultanément 25 à 50 km carré pour 3 minutes, si vous êtes 50.000 (le dixième seulement) par an à faire le survol des lieux cela nous fait 25 survols par jour en moyenne sur l'année: de quoi faire 5 passages à l'heure durant toute la matinée sur les 3 cirques, la plaine-des-caffres et les alentours des héliports deviennent invivables, sachez aussi comment ça résonne: survoler le cirque de CILAOS ce n'est pas survoler une plaine, mais une caisse de résonnance, et c'est sonoriser des forêts sinon si silencieuses que le chant d'un merle porte à 500m, par contraste l'impact sonore est énorme... c'est incompatible avec toutes les autres forme de tourisme qui sont en dessous: randonnées dans le bruit, vivre portes et fenêtres fermées quand il fait beau pour les habitants, disparition des oiseaux locaux, et forêts malades faute d'une présence suffisante des oiseaux associés au plante (ce n'est pas la seule raison certes, mais perturber les oiseaux n'est pas rien!)

Vous les touristes vous venez voir un paysage et un patrimoine, recconu comme "point chaud de la biodiversité", alors merci d'avoir conscience de tout cela pour ne pas accélérer sa destruction en évitant toute forme de pollution concentrée sur ces espaces qu'elle soit sonore ou chimique...
Là ce n'est pas une histoire de CO2 et de changement climatique, mais de concentration de nuisances encore bien pire sur des espaces particulièrement fragiles.
Vous pouvez faire autrement sur ces espaces, en évitant les aéronefs de loisir car presque tous les lieux que vous pensiez seulement visible par hélico sont desservis par des routes et des sentiers, ou visibles aux jumelles, ou "survolables" depuis des points de vue facile d'accès.

Re: Retour d'expérience survol île hélico avec Assoc

Signaler
beatitude7333
Il y a 11 mois
Merci, je viens de voir votre réponse, ouf ! Je vais alors me tourner vers Bras Pontho. Bonne fin de semaine, Béatrice

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
mouaibof
Il y a 11 mois
lire aussi https://www.routard.com/forum_message/4861068/survol_de_l_ile_a_la_reunion.htm

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
Armelle71
Il y a 3 mois
,, pour le prix d'un tour d'hélico en couple, vous pouvez vous offrir BEAUCOUP MIEUX Une paire de jumelle dont la qualité optique vous ravirera et qui vous en apprendra beaucoup plus sur les lieux que vous visitez, là, et ensuite durant des années, et vous ferez une bonne action!
Vous pouvez aussi consacrer la somme économisée sur votre tour d'hélico ou d'ULM à une autre prestation qui ne provoque pas tant de nuisances.

Le survol de la Réunion par hélicoptère est devenu un problème. De janvier à mars 2018 des mesures de bruit ont été faites à CILAOS et mettent en évidence une matinée systématiquement perturbée par 30 à 75 survols À LA SUITE qui "bouffent la matinée" durant 3 à 6 heures de temps: ce qui signifie que quand le tourisme "marche normallement", la tranquilité ne revenant qu'avec la couverture nuageuse cela signifie que la possibilité d'écouter les chants d'oiseaux en forêt au soleil n'existent plus de toute la matinée. (Utilité des chants d'oiseaux?)

À cela s'ajoute des ULM ou avions, dont certains prolongent le bruit et colmatent les rares moments sinon épargnés, parmis ces ULM un ou deux autogires qui sont encore plus bruyants que les hélicos et qui ne sont pas en sécurité dans les cirques (si un autogire tombe en panne moteur, considérez sa possibilité d'accès  à un terrain acceuillant).

Cette nuisance installée dans surmultiplication et la durée met en danger la biodiversité (elle empêche les communications entre oiseaux en forêt, et perturbe par répercussion aussi la flore, en raison des dépendances entre flore endémique et oiseaux endémique, dans un contexte aggravé par leur mise en concurrence avec des espèces mieux adaptées à l'urbanisation, et introduites).

Ces nuisances dégradent aussi le tourisme lui même qui perd en qualité avec une dégradation du ressenti des lieux (faite une randonnée à Mafate, Au Volcan ou à Cilaos un matin pour vous en rendre compte)... et pensez que cela pour les habitants des hauts, c'est tous les jours des mois durant: CILAOS, MAFATE, SALAZIE, La PLAINE-DES-CAFFRE, ENTRE-DEUX TROIS BASSINS et GRAND-BASSIN ont perdu de leur qualité de vie dans cette affaire.

Vous êtes nombreux à vouloir monter dans un de ces engins qui ne contiennent pas plus qu'une voiture!!! Mais ces engins consomment comme 100 voitures et font du brut comme une ville entière chacun, en l'air!
Sachant qu'un hélicoptère fait 6 places, qu'on survole pour le tourisme 1000km carré environ (sur les 2500km/carré de l'île), que le bruit d'un hélico occupe simultanément 25 à 50 km carré pour 3 minutes, si vous êtes 50.000 (le dixième seulement) par an à faire le survol des lieux cela nous fait 25 survols par jour en moyenne sur l'année: de quoi faire 5 passages à l'heure durant toute la matinée sur les 3 cirques, la plaine-des-caffres et les alentours des héliports deviennent invivables, sachez aussi comment ça résonne: survoler le cirque de CILAOS ce n'est pas survoler une plaine, mais une caisse de résonnance, et c'est sonoriser des forêts sinon si silencieuses que le chant d'un merle porte à 500m, par contraste l'impact sonore est énorme... c'est incompatible avec toutes les autres forme de tourisme qui sont en dessous: randonnées dans le bruit, vivre portes et fenêtres fermées quand il fait beau pour les habitants, disparition des oiseaux locaux, et forêts malades faute d'une présence suffisante des oiseaux associés au plante (ce n'est pas la seule raison certes, mais perturber les oiseaux n'est pas rien!)

Vous les touristes vous venez voir un paysage et un patrimoine, recconu comme "point chaud de la biodiversité", alors merci d'avoir conscience de tout cela pour ne pas accélérer sa destruction en évitant toute forme de pollution concentrée sur ces espaces qu'elle soit sonore ou chimique...
Là ce n'est pas une histoire de CO2 et de changement climatique, mais de concentration de nuisances encore bien pire sur des espaces particulièrement fragiles.
Vous pouvez faire autrement sur ces espaces, en évitant les aéronefs de loisir car presque tous les lieux que vous pensiez seulement visible par hélico sont desservis par des routes et des sentiers, ou visibles aux jumelles, ou "survolables" depuis des points de vue facile d'accès.

Je voulais réserver un survol en hélicoptère et vous m'avez vraiment convaincue qu'il ne fallait pas le faire, pour le bien des oiseaux, des habitants et des randonneurs (dont je fais partie) J'espère que je ne serais pas la seule à avoir cette prise de conscience

Re: Survol de la Réunion en hélicoptère

Signaler
mouaibof
Il y a 3 mois
Non vous n'êtes pas la seule, mais la problématique de l'hélicoptère et encore plus de l'ULM, c'est qu'il suffit d'une minorité de  touristes pour arriver à une "pollution par le nombre"
50.000 touristes par an environ ça parait rien, c'est ce qui visite un petit village pour peu qu'il a une curiosité,: ça fait 136 personnes par jour en moyenne, de quoi animer une rue ou remplir 4 bus: c'est RIEN! Et bien ce petit peuple qui prend hélicoptères, avions et ULM ravage complètement l'ambiance de toute une région au quotidien, compte tenu que tous les 5 personnes en moyenne cela nous donne un aéronef, et voici dans quelle ambiance se fait la randonnée quand les aéronefs foutent le bordel..

Actuellement ça semble aller mieux (on est entre 15 et 25 survols/jour) par ce que la crise sanitaire a freiné les croisières, le tourisme étranger, et le tourisme métro qui alimentaient le plus gros de la nuisance hélico-ULM, mais il en reste assez pour totalement changer l'ambiance, et on observe la dégradation de l'ambiance par pallier, depuis le 19 juillet, un nouveau pallier de progression a été franchi le 4 août avec les ballades en hélico des miss-réunion... etc.

Les effets les plus gênants des aéronefs ne sont pas que le bruit, mais aussi le changement de comportement induit des touristes à terre, le changement de clientèle aussi: la sâleté ne dépend pas de la fréquentation mais de l'ambiance: quand c'est "le bordel", les gens se comportent beaucoup plus comme des sagouins...

Bons Plans Voyage Réunion

Voyage Réunion

Services voyage