Madagascar. Arts de la Grande Île au musée du quai Branly – Jacques Chirac

Madagascar. Arts de la Grande Île au musée du quai Branly – Jacques Chirac

En partenariat avec le musée du quai Branly – Jacques Chirac

En consacrant une grande exposition aux arts malgaches, le musée du quai Branly – Jacques Chirac dévoile l'histoire méconnue de l'île Rouge par le prisme de son remarquable patrimoine culturel. Et il était temps ! Il aura fallu attendre 72 ans pour qu'une manifestation d'une telle envergure soit à nouveau proposée au grand public français. Des vestiges des premiers peuplements à la vitalité de la scène artistique contemporaine que recèle la Grande Île, l'événement propose d'explorer près de 10 siècles d'art et d'histoire du 18 septembre 2018 au 1er janvier 2019.

L'exposition événement de la rentrée

L'exposition événement de la rentrée
Amulette © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Thierry Ollivier, Michel Urtado

C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour découvrir toute la richesse et la diversité de l’art, de  l’histoire et de la culture malgaches qui demeurent largement méconnues du public français.

« Madagascar. Arts de la Grande Île » invite à une fascinante exploration de cette île de l’océan Indien, séparée du continent africain il y a 80 millions d'années et composée d'une mosaïque de peuples arrivés successivement sur ses terres rouges.

De cette histoire et de ce brassage culturel exceptionnel résulte une histoire et un métissage uniques au monde, dont témoignent les quelque 360 œuvres et documents de l’exposition répartis en trois sections.

Amulette © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain

Les influences africaines, austronésiennes, arabes, chinoises et européennes se mêlent et se retrouvent ainsi au gré des objets archéologiques présentés au début du parcours. Cette première section raconte également la constitution des royaumes malgaches et la colonisation de l'île, respectivement représentées par l'artisanat guerrier et l’introduction de la peinture par les Français.

La deuxième partie de l’exposition révèle l'omniprésence d'un art étroitement lié aux croyances locales dans la vie quotidienne malgache. Régi par le zodiaque, l’univers domestique est composé d'objets finement ornés alliant l'utilitaire et l'artistique tels que des coffres, des volets et des boiseries de lit sculptés.

Etoffe (robe drapée) © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude Germain

On découvre également la façon dont les habitants tirent parti de la flore luxuriante qui les entoure en créant de délicats ouvrages à base de fibres végétales tressées. Les nombreux instruments exposés, au premier rang desquelles figure la cithare vahila, donnent aussi à voir un savoir-faire ancestral toujours réinventé dont les sonorités rythment le quotidien de la Grande Île. 

Amulette © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Thierry Ollivier, Michel Urtado

La dernière section souligne quant à elle l'importance du culte des ancêtres à Madagascar. Ces intermédiaires entre le monde des vivants et le Dieu créateur sont honorés par de nombreux rituels et sacrifices. Des couteaux en métal, des amulettes et des objets personnels remarquablement réalisés sont ainsi investis d’une dimension sacrée.

Enfin, l’art funéraire, particulièrement élaboré sur l’île Rouge, n'est pas exempt de couleurs ni de créativité ; les linceuls bariolés et les scènes représentées sur les stèles témoignent de la conception malgache de la mort selon laquelle le trépas, loin d’être un triste tarissement, constitue au contraire un nouveau voyage.

Plusieurs manifestations sont organisées autour de l’exposition à Paris

Plusieurs manifestations sont organisées autour de l’exposition à Paris
Ilakaka, 2008 - Tirage d’exposition, 2018 © Pierrot Men

  • Samedi 6 octobre à 18h : projection du documentaire Maheleo en présence du réalisateur Raymond Rajaonarivelo. Le film retrace notamment le soulèvement de 1972 ayant provoqué la chute du régime néocolonial à Madagascar.
  • Samedi 10 et dimanche 11 novembre : week-end « Métissage et insularité ». Divers événements célèbrent la pluridisciplinarité et la contemporanéité de l'art malgache sous le signe du métissage culturel.
  • Samedi 10 novembre à 18h et dimanche 11 novembre à 17h : Hira Gasy, l'opéra des champs.

Ce spectacle pluridisciplinaire est basé sur un chant traditionnel des Merina, peuple originaire de la capitale malgache et des hauts plateaux.

Et aussi : des lectures, des ateliers, des concerts, des projections... Sans oublier les visites guidées thématiques, ou même contées !

Découvrir le musée du quai Branly – Jacques Chirac

Découvrir le musée du quai Branly – Jacques Chirac
Le jardin du musée conçu par le paysagiste Gilles Clément a été réalisé grâce au mécénat de la Fondation d'entreprise ENGIE. Musée du quai Branly. Le bâtiment musée. Juillet 2015. © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Roland Halbe

Pourquoi ne pas profiter de cette visite pour (re)découvrir le musée du quai Branly ? Avec ses remarquables collections permanentes, l'institution embrasse aussi bien les arts de l'Afrique que ceux de l'Océanie, de l'Asie et des Amériques !

Un parcours très libre permet d'explorer les continents selon son gré sans pour autant s'égarer ; les couleurs du sol permettent de resituer l'aire géographique dont proviennent les œuvres. Des visites guidées et des audioguides sont également disponibles.  

Une véritable invitation au voyage dans l’espace et dans le temps, à deux pas de la Seine et de la tour Eiffel !

Exposition du 18 septembre 2018 au 1er janvier 2019 au Musée du quai Branly – Jacques Chirac : 37 quai Branly, 75007 Paris. Tél. 01 56 61 70 00

Accès au musée : Fermeture le lundi

Mardi, mercredi et dimanche de 11h00 à 19h00

Jeudi, vendredi et samedi de 11h00 à 21h00

Accès au jardin :

Mardi, mercredi et dimanche de 9h15 à 19h30

Jeudi, vendredi et samedi de 9h15 à 21h15

Plein tarif : 10,00 €

Tarif réduit : 7,00 €

 

Texte : Routard.com

Paris Les articles à lire

Bons Plans Voyage

Services voyage