Japonismes 2018 : Paris et la France à l’heure du Japon

Japonismes 2018 : Paris et la France à l’heure du Japon
Exhibition View, teamLab : Au-delà des limites, 2018, Grande Halle de La Villette, Paris © teamLab

Pour fêter les 160 ans du traité d'amitié franco-japonaise, la France voit les choses en grand. Rien qu’à Paris, plus de 50 manifestations sont prévues pour célébrer la culture nippone jusqu'en février 2019. Mais de nombreuses autres villes, de Rouen à Montpellier et de Mulhouse à Rodez, vont aussi se mettre à l’heure japonaise. Focus sur les manifestations à ne pas manquer dans les prochains mois.

Le Japon, 8 mois en haut de l’affiche

Le Japon, 8 mois en haut de l’affiche
Portrait de Yu-ichi Inoue 1984 © Tokio Ito

Mise en place par les gouvernements des deux pays, « Japonismes 2018 : les âmes en résonance » est la plus grande série d'événements dédiés à la civilisation nippone jamais organisée en France. Elle s'appuie sur l'héritage du japonisme, cet engouement pour la culture japonaise qui a enfiévré l'Hexagone durant la deuxième moitié du 19e siècle.

Ce patrimoine commun est aujourd'hui remis au goût du jour pour perpétuer la relation d'exception qui unit les deux pays. Beaux-arts, théâtre, artisanat, arts martiaux, mais aussi soirées électro et exposition dédiée aux mangas sont notamment au programme, car Japonismes 2018 entend célébrer la culture nippone dans toute sa diversité.

Si des manifestations en tout genre ont lieu partout en France, c'est à Paris que se déroule le plus grand nombre d'entre elles. Signe de l'estime mutuelle que se portent les deux nations, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a qualifié la métropole de « capitale mondiale de l'art », un titre que Paris peut particulièrement revendiquer au cours de ces 8 mois de célébration.

Cette riche saison artistique se tient d'ailleurs dans les institutions culturelles les plus prestigieuses de la capitale. Ainsi, le centre Pompidou, le Petit Palais et le théâtre national de Chaillot, entre autres, servent d'écrins aux festivités. La tour Eiffel elle-même se parera en septembre des couleurs du Japon lors d'un spectacle sonore et lumineux !

La France et l'empire du Soleil levant : une longue histoire

La France et l'empire du Soleil levant : une longue histoire
Peintures d'Isson Tanaka (1908–1977) © Hiroshi Niiyama - Photo © Graziella Antonini

L'ampleur de l'événement est à la hauteur de l'importance symbolique que revêt l'année 2018 : cette dernière ne marque pas seulement l'anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon, mais également les 150 ans de l'ère Meiji.

En ouvrant le Japon à l'Occident, celle-ci a permis l'essor des échanges culturels avec la France. De l'Art déco à l'Art nouveau en passant par l’impressionnisme, le japonisme a influencé nombre de mouvements artistiques majeurs. Les fameux Nymphéas de Monet en sont l'un des nombreux exemples, car le recours au motif floral s'inspire des estampes japonaises. L'art nippon a également influencé l'œuvre picturale de Van Gogh, Manet, Gauguin, mais aussi les poèmes de Baudelaire ou de Mallarmé.

C'est d'ailleurs à Paul Claudel que l'on doit la formule des « âmes en résonance » qui donne son sous-titre à Japonismes 2018. Le poète a ainsi exprimé l'entente particulière et si fertile liant la France et le Japon. Car le japonisme est loin d'être un mouvement unilatéral : il est au contraire le fruit d'incessants allers-retours entre les deux pays.

Cette fascination mutuelle s'explique notamment par un goût commun pour un certain art de vivre, dont la gastronomie. On retrouvera ainsi ce va-et-vient à l’université Paris-Sorbonne, où les plus grands chefs japonais établis à Paris présenteront en février prochain l'influence de la cuisine française sur leur art culinaire.

Le japonisme en 2018 : un dialogue entre passé et présent

Le japonisme en 2018 : un dialogue entre passé et présent
Bunraku © Shinji - AOKI

L'échange culturel franco-japonais se double d'un dialogue entre passé et présent.

Le japonisme plonge ses racines dans des époques aussi reculées que celle de Jômon - de magnifiques vestiges archéologiques vieux de plus de 11 000 ans seront présentés à partir d'octobre dans la Maison de la Culture du Japon à Paris. Mais c'est aussi un Japon à la pointe de la modernité qui se donne à voir en 2018 à travers la capitale. Le projet du collectif teamLab propose ainsi une exposition immersive et interactive à la Villette, où les pas des visiteurs commandent l'évolution d'œuvres numériques monumentales. Une expérience d'un onirisme saisissant !

De nombreuses pièces de théâtre, aussi bien traditionnel (kabuki) que contemporain, sont également représentées sur les planches parisiennes. Sans oublier l’architecture, la calligraphie, un spectacle en l'honneur de Sailor Moon, une rétrospective cinématographique, des concerts de tambours japonais…

Avec un tel programme, les relations franco-japonaises devraient rester au beau fixe pour les 160 prochaines années !

Japonismes 2018 : les événements à ne pas manquer à Paris

Japonismes 2018 : les événements à ne pas manquer à Paris
Throne, Pyramide du Musée du Louvre © Kohei Nawa - SANDWICH Inc.

« Fukami » à l’hôtel Salomon de Rothschild

Cette exposition explore 5 000 ans d’esthétique japonaise en faisant dialoguer de remarquables œuvres traditionnelles et contemporaines. Des peintures, sculptures, photographies et installations numériques permettent d’appréhender l’art subtil de la coexistence des contraires, qui définit l’harmonie à la japonaise. Jusqu’au 21 août 2018

teamLab : « au-delà des limites » à La Villette

Entre l’art et la science, le collectif nippon teamLab propose une fresque mouvante qui entoure les visiteurs à 360° et s’adapte à leurs déplacements. Ce projet virtuose suscite l’admiration au Japon aussi bien qu’à l’international. Jusqu’au 9 septembre 2018

Les lumières de Japon habillent la tour Eiffel

Après le coucher du soleil, la Dame de Fer revêt les couleurs et les symboles du Japon pour un spectacle exceptionnel. Cette mise en lumière accompagnée d’une bande-son inédite se répète en boucle jusqu’à 1 h du matin. Les jeudi 13 et vendredi 14 septembre 2018

« Shochiku Grand Kabuki » au théâtre national de Chaillot

Le kabuki est une forme théâtrale à la fois traditionnelle et populaire. Deux des plus grands comédiens japonais interprètent au théâtre de Chaillot un double récital qui mêle chant, danse et jeu selon les codes du genre. Du 13 au 19 septembre 2018

« La calligraphie libérée » à la Maison de la culture du Japon

L’artiste avant-gardiste Yu-ichi Inoue a transcendé les règles de la calligraphie pour créer son œuvre propre, caractérisée par la monochromie et la richesse des formes tracées. Il s'agit de la première rétrospective qui lui est consacrée dans l’Hexagone. Jusqu’au 15 septembre 2018

« Jakuchû, le Royaume coloré des êtres vivants » au Petit Palais

C’est la première fois que l’on peut découvrir en Europe le chef-d’œuvre du peintre Jakuchû. Près de dix ans lui auront été nécessaires pour réaliser cet ensemble figuratif de trente rouleaux, exécutés avec une finesse extraordinaire. Du 15 septembre au 14 octobre 2018

100 ans de cinéma japonais à la Cinémathèque française

La Cinémathèque française projette le premier volet d’une rétrospective des films fondateurs du cinéma japonais, mais dont certains sont inconnus en France. La Maison de la Culture du Japon à Paris accueillera par la suite les deux derniers volets. Du 26 septembre au 22 octobre 2018

Soirée électro au Centre Pompidou

Plusieurs facettes de la musique électronique japonaise sont à découvrir au Centre Pompidou. Projet audiovisuel, musique expérimentale dansante et création live sont au programme. Le 28 septembre 2018

« Tadao Andô : le défi » au centre Pompidou

Une rétrospective est consacrée au célèbre architecte Tadao Andô dont les réalisations innovantes marquent le paysage urbain japonais. L’exposition présente son parcours et ses projets à travers des maquettes, esquisses, dessins et vidéos. Du 10 octobre au 31 décembre 2018

Spectacle « Bunraku » à la Cité de la musique

Le bunraku est un spectacle de marionnettes de grande taille où se mêlent onirisme, récit chanté et instrumentation traditionnelle. Deux pièces dramatiques sont interprétées à la Cité de la musique. Les 12 et 13 octobre 2018

« Jômon » à la Maison de la Culture du Japon  

Statuettes, poteries, ustensiles et autres découvertes archéologiques témoignent du sens esthétique prononcé qui caractérise l’époque Jômon (11 000 ans av. J.-C. – 400 ans av. J.-C.). De quoi traverser 10 000 ans de préhistoire japonaise. Du 17 octobre au 8 décembre 2018

« Meiji, splendeurs du Japon impérial (1868-1912) » au Musée national des arts asiatiques – Guimet

Les 150 ans de l’ère Meiji, que l’on fête cette année, sont l’occasion de revenir sur cette période qui a révolutionné le Japon. L’exposition explore cette soudaine modernisation doublée d’une ouverture à l’Occident à travers de nombreux témoignages artistiques. Du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019

« Trésors de Kyoto : trois siècles de création Rinpa » au Musée Cernuschi

Le courant décoratif Rinpa, l'une des écoles majeures de la peinture japonaise, s’expose au musée Cernuschi. On y découvre notamment le chef-d’œuvre intitulé « Dieux du vent et du tonnerre », véritable trésor national rarement présenté au public. Du 28 octobre 2018 au 27 janvier 2019

« Japon – Japonismes 1867-2018 » au Musée des Arts décoratifs

Près de 1 500 chefs-d’œuvre en tout genre sont exposés pour mettre en lumière la richesse du patrimoine artistique japonais. Les œuvres occidentales japonistes également présentées dans l'expo permettent de mesurer l’ampleur d’un siècle et demi de fascination réciproque. Du 15 novembre 2018 au 3 mars 2019

« Manga Tokyo » à la Villette

Cette exposition explore la manière dont la capitale japonaise et la pop culture (manga, dessins animés, jeux vidéo, blockbusters…) qui la représente se façonnent mutuellement. Du 29 novembre au 30 décembre 2018

« Throne » au Louvre

La pyramide du musée du Louvre abrite une sculpture colossale de l’artiste Kohei Nawa. Couverte de feuilles d’or, cette œuvre conçue grâce à un système de modelage 3D s’inspire des chars propres aux fêtes rituelles d’Asie ; elle interroge ainsi les relations entre tradition et modernité. Jusqu’au 14 janvier 2019

« Foujita » à la Maison de la Culture du Japon

L’artiste japonais Tsuguharu Foujita a étudié la peinture en France et a conservé des liens étroits avec Paris tout au long de sa vie. La rétrospective revient sur son œuvre puissante et audacieuse située à la croisée des cultures. Du 16 janvier au 16 mars 2019

« Des bouddhas de Nara » au musée national des Arts asiatiques – Guimet

La ville de Nara, berceau historique du Japon, a accordé un prêt exceptionnel au musée national des Arts asiatiques. Des chefs-d’œuvre de la sculpture japonaise médiévale sont ainsi présentés pour la première fois au public français. Du 23 janvier au 18 mars 2019

Colloque gastronomie à l’Université Paris-Sorbonne 

Dans le cadre de l’évènement « Penser la culture culinaire japonaise », ce colloque étudie l’essence de la gastronomie nippone et son évolution par rapport à l’art culinaire français. Les 4 et 5 février 2019

Les événements à ne pas manquer en région

Les événements à ne pas manquer en région
Expo Yokainoshima - Namahage (Ashiwaza, péninsule d'Oga, préfecture d'Akita - entre 2013 et 2015) © photo Charles Fréger

 « Yokainoshima, esprits du Japon » au musée des Confluences à Lyon

Cette exposition explore la spiritualité japonaise au fil des époques. À travers les photographies de Charles Fréger et les collections du musée, on découvre l’omniprésence des esprits dans la société nippone – y compris dans la pop culture contemporaine. Jusqu’au 25 août 2019

 « Japon 2018 : femmes, entre rêve et réalité » à la Maison des Relations internationales de Montpellier

Une série de photos et de dessins met en regard les représentations japonaises d’hier et d’aujourd’hui. Entre réalisme et onirisme, cette exposition met en lumière la richesse et la complexité de la culture nippone. Du 3 au 15 septembre 2018

 « Gutai, l’espace et le temps » au Musée Soulages à Rodez

Née d’une collaboration avec la préfecture de Hyogo, cette exposition présente le mouvement artistique Gutai. Celui-ci s’oppose à l’art abstrait de l’après-guerre en proposant des peintures totalement novatrices, caractérisées par l’importance du matériau, du jeu et des couleurs vives. Jusqu’au 4 novembre 2018

Jardin éphémère « Japonica » sur la place Stanislas de Nancy

La 15e édition du jardin éphémère de la place Stanislas célèbre la culture japonaise au sens végétal du terme. Cette œuvre organique intitulée « Japonica » s’inspire notamment de la géographie, de l’art contemporain et de la modernité du pays du Soleil levant. Du 29 septembre au 11 novembre 2018

 « Au fil des jardins japonais » au Parc oriental de Maulévrier  

Organisée au cœur du Parc oriental de Malauvrier, cette exposition photographique dédiée aux jardins japonais constitue une jolie mise en abyme. Les œuvres permettront aux visiteurs de mieux comprendre l’agencement du lieu. D’autres évènements dédiés à la culture japonaise sont prévus dans le parc au cours de l’année. Jusqu’au 15 novembre 2018

« Des samouraïs au kawaii : histoire croisée du Japon et de l’Occident » au musée dauphinois de Grenoble

Cette exposition ambitieuse présente les relations particulières que le Japon entretient avec l’Occident, et plus particulièrement avec la France, depuis le 16e siècle. Du 25 octobre 2018  au 24 juin 2019

Pour en savoir plus

Consulter nos guides en ligne Japon et Tokyo

Pour en savoir plus : https://japonismes.org/fr/

 

Texte : Lou Legros-Lefeuvre

Mise en ligne :

Les articles à lire

Bons Plans Voyage