Le Voyage à Nantes : du grand art !

Le Voyage à Nantes : du grand art !
Philippe Ramette, Éloge du pas de côté, Nantes / ADAGP - Le Voyage à Nantes 2018 © Martin Argyroglo / LVAN

Depuis sa création en 2012, Le Voyage à Nantes démontre avec panache et originalité que l’art d’aujourd’hui a toute sa place dans nos villes, aussi bien au cœur de leurs sites patrimoniaux que dans leurs quartiers modernes. L’édition 2018 dure jusqu’au 26 août. Une belle idée d’escapade estivale.

Un périple artistique et urbain à travers Nantes

Un périple artistique et urbain à travers Nantes
Evor, Jungle Intérieure, le Voyage à Nantes 2018 © Philippe Piron / LVAN

Le voyage à Nantes, c’est tout d’abord une chasse aux trésors artistiques. Muni d’un guide, téléchargeable sur le site du Voyage à Nantes ou à se procurer auprès de l’office de tourisme de Nantes, vous vous lancez sur un parcours de 12 kilomètres dans la ville, qui commence, si vous le souhaitez au sortir de la gare. Prendre son auto pour s’offrir cette promenade n’est donc pas nécessaire.

Le Voyage à Nantes est le fruit de l’imagination d’une équipe dirigée par Jean Blaise, à qui l’on doit notamment le festival des Allumées à Nantes (de 1990 à 1995), la première Nuit blanche à Paris (2002), ou encore l’événement Estuaire (de 2007 à 2012) et l’actuel Un été au Havre.

À chaque fois, l’idée joliment concrétisée est de proposer des œuvres d’art contemporain de toute obédience et de toute forme, en extérieur ou en intérieur. Le tout de façon surprenante, avec souvent un sens de l’humour aussi fin que prononcé.

Le « monument dispersé » que forment ces œuvres enrichit d’année en année la ville de Nantes, car beaucoup de créations sont laissées in situ à la fin du Voyage.

À l’évidence, cet ensemble de propositions artistiques - majoritairement gratuites - incite à (re)découvrir Nantes, notamment son centre-ville animé, ses bâtiments remarquables datant du Moyen Âge ou du 18e siècle, ainsi que ses bords de Loire, fleuve qui commence à former ici un estuaire.

Ses monuments et autres sites marquants sont mis à contribution, mais aussi des lieux méconnus, voire secrets. De plus, notez que ses institutions culturelles sont à cette occasion ouvertes tous les jours.

L'imagination au pouvoir dans les rues de Nantes

L'imagination au pouvoir dans les rues de Nantes
Michel Blazy, Last Garden, le Voyage à Nantes 2018 © Martin Argyroglo / LVAN

Situé à deux pas de la gare, le Lieu unique, très actif centre culturel installé dans l’ancienne usine des biscuits LU, contribue au Voyage avec l’exposition Mangasia, merveilles de la bande dessinée d’Asie (jusqu’au 16 septembre). Elle comprend notamment une installation qui vous transfigure, sur grand écran, en une sorte de Goldorak destructeur !

Dans la cour du magnifique château des ducs de Bretagne, une drôle de statue représente son auteur en équilibre précaire sur un socle. Il s’agit d'Éloge de l’adaptation, de Philippe Ramette.  Côté douves et près du pont-levis, ne manquez pas Paysage glissé, un toboggan signé Tact Architectes. Il est praticable !

D’autres sculptures de Philippe Ramette, faisant également preuve d’humour, se trouvent en ville : Éloge du pas de côté, emblématique de cette édition du Voyage à Nantes trône sur la place du Bouffay. Éloge de la paresse orne le somptueux et fameux passage Pommeraye, tandis qu’Éloge de la transgression intrigue les promeneurs du paisible et verdoyant cours Cambronne.

Dans le petit passage Bouchaud, un escalier en bois vous mène à un promontoire où vous avez une vue sur un beau jardin en terrasse nommé Jungle intérieure que l’artiste Evor a créé en bas de chez lui.

La jolie salle à l’italienne du vénérable théâtre Graslin recèle Inside, installation de Daniel Firman constituée d’un corps en cristal soufflé suspendu et traversé par un flux lumineux dessinant son système cardiovasculaire, d’une vidéo onirique projetée sur grand écran et d’une musique minimaliste usant d’infrabasses. Saisissant !

Expériences sensorielles inédites et découvertes insolites

Au Temple du goût, ancien entrepôt d’épices datant du 18e siècle, Michel Blazy donne à voir Last garden, un jardin d’après la catastrophe, dont les plantes, vivantes, poussent sur des objets ou sur un sol couvert de charbon de bois.

Sur la place Royale, il sème une joyeuse pagaille en déréglant les flux d’une grande fontaine ! Le débit de l’eau varie, des jets démesurés montent vers le ciel ou partent à l’horizontale, etc. Ce détournement de monument s’intitule Sortie de fontaine.

Rue du Puits d'argent, ne manquez pas le Micr’Home de Myrtille Drouet, une habitation de 26 m² s’étendant sur trois niveaux à 5 m du sol, à l’entrée d’une ruelle. Séjours à réserver auprès de Nantes Tourisme.

Dans les rues de Nantes, vous remarquerez que des commerces sont agrémentés d’enseignes insolites. Par exemple, la croix de la Pharmacie Arrouet sur la vaste allée Duguay-Trouin vous indique votre température si vous placez vos yeux dans une boîte ! Elle fait partie de la série De l’art des enseignes 2018 – Mirer, que l’on doit à Stéphane Vigny.

Au Musée d’arts de Nantes, deux installations vous proposent des expériences sensorielles qui vous plongent dans le noir. À vous de voir ce qui va s’y révéler ! Elles font partie de l’exposition It becomes your experience, consacrée à James Turrell (jusqu’au 2 septembre).  Profitez-en pour découvrir les mirifiques collections de ce musée monumental (La Tour, Watteau, Courbet, Rodin, Monet, Kandinsky, Kapoor…).

Sur l’Île de Nantes, zone en réaménagement, vous croyez rêver en voyant une caravane débordant du toit de l’École nationale supérieure d'architecture. Montez-y et vous découvrez l’auto à laquelle elle est accrochée. On doit ce mirage intitulé BX Pallas à Block Architectes.

À voir encore sur l’île, l’exposition Fluides de Céleste Boursier-Mougenot présentée à la HAB Galerie. Elle comprend notamment une serre où d’authentiques pinsons jouent de la guitare électrique !

 Sur l’île de Nantes et en ville, vous trouvez également des œuvres d’art contemporain léguées par Estuaire, événement qui a connu trois éditions. Au nombre de 30, elles sont à découvrir à Nantes et le long de l’estuaire de la Loire jusqu’à Saint-Nazaire. On les doit à Daniel Buren et Patrick Bouchain, Ange Leccia, Gilles Clément, François Morellet…

Pour prolonger le voyage, direction Le Havre !

Un été au Havre est une manifestation conçue sur le même principe que Le Voyage à Nantes (elle est également dirigée par Jean Blaise). Jusqu’au 23 septembre, des œuvres pérennes et temporaires, ainsi que des expositions sont à découvrir dans la ville, son port et ses plages.

Retrouvez tous les bons plans, infos pratiques et bonnes adresses dans les guides du Routard Bretagne Sud et Pays de la Loire

Consulter notre guide en ligne Nantes

Toutes les infos sur Le Voyage à Nantes 

Nantes Tourisme 

Estuaire

Trouvez votre hôtel à Nantes

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Bretagne Les articles à lire

La Bretagne dispose d’un réseau de parcours cyclables qui permet de découvrir une bonne...

Bons Plans Voyage

Services voyage