Croisière

Nouvelle clientèle, pourquoi voyager en croisière ?

Nouvelle clientèle, pourquoi voyager en croisière ?
© Syda Productions - Adobe Stock

Voyager sans renoncer au confort, découvrir de nouvelles destinations en profitant de multiples activités à bord, concentrer en une semaine des escales dans les plus beaux ports du monde tout en prenant soin de son corps, s’offrir un rêve d’enfant, un moment de répit ou une parenthèse hors du temps sans se soucier de l’organisation de son périple, combiner les plaisirs de la gastronomie et des spectacles chaque soir tout en débarquant chaque matin dans un décor différent… Les raisons de voyager en croisière sont nombreuses, à condition d’accepter de partager son temps libre avec des centaines de voyageurs sur les plus gros navires et de supporter l’ambiance « club » à bord.

Le voyage en croisière peut dérouter les voyageurs habitués aux périples individuels, hors des sentiers battus. Bref, ce n’est pas franchement un paradis pour les routards. Se retrouver sur un bateau immense, véritable complexe hôtelier flottant capable d’accueillir des milliers de passagers, peut vite effaroucher les plus indépendants d’entre nous… Cependant, les croisiéristes ont redoublé d’effort ces dix dernières années pour augmenter considérablement leur offre (itinéraires, activités à bord, cabines avec balcons, escales avec guides, centres de soin et spas haut de gamme…). Du coup, la clientèle s’est aujourd’hui élargie.

Autrefois, les amateurs de croisières appartenaient plutôt au troisième âge. Aujourd’hui, la croisière a vu son public se diversifier : elle se vit en famille, en couple ou entre amis. Cette nouvelle clientèle plus jeune est attirée par les prestations à bord et la diversité des escales. En 2018, les 20-29 ans représentaient 10 % des passagers. Sur les croisières Costa, l’un des leaders du secteur, par exemple, la moyenne d’âge a baissé, l’âge moyen du client est ainsi passé de 55 ans à 49 ans. Qui dit passagers plus jeunes, dit budget plus réduit. Les croisiéristes s’appliquent à proposer des offres plus accessibles avec des temps de séjours revus à la baisse. Les sea break, mini-croisières en Méditerranée de Costa par exemple, vous embarquent durant 3 à 5 jours. Les jeunes parents et les familles élargies ou recomposées y trouvent également des prestations adaptées (baby-sitting, garde d’enfants, clubs de loisirs…) pour leurs enfants. Les adultes peuvent ainsi profiter pleinement de leur croisière tandis que l’on s’occupe de leurs enfants.

Phénomène plus récent, les jeunes couples fraîchement mariés optent pour une lune de miel en amoureux à bord d’une croisière. Ils y trouvent le luxe, le grandiloquent, les services à la carte et la suite romantique avec terrasse panoramique sur la mer. Là, il s’agit plus de s’offrir le voyage de sa vie et de casser sa tirelire pour s’offrir un moment féerique… Pour les croisières lune de miel, les destinations stars restent les Caraïbes, les Antilles, les Bahamas ou encore la Polynésie. Face à cette nouvelle clientèle, plus jeune et plus atypique, les croisiéristes rivalisent d’imagination pour la séduire en enrichissant au maximum l’expérience à bord, notamment en proposant des croisières thématiques : croisière gastronomique, croisière musicale, croisière bien-être…

Quoiqu’il en soit, les professionnels du secteur s’accordent à dire que les Français choisissent avant tout la destination sur une croisière. « Les Français sont plus en recherche de destinations que de resort », explique Patrice Régnier, le directeur marketing de Costa Croisières. Plus curieux que leurs voisins allemands ou anglais, avides de découvertes culturelles et de nouvelles sensations, les voyageurs français privilégient l’itinéraire culturel ou dépaysant sous le soleil avec des croisières de 7 à 8 jours. Même s’ils continuent à privilégier la Méditerranée centrale et occidentale, les Français optent de plus en plus pour les fjords d’Europe du nord et les fleuves d’Europe de l’Est. Ce sont des destinations qu’ils semblent préférer. Toutefois, le paradis des Caraïbes, des Bahamas ou des Bermudes fait de plus en plus d’adeptes depuis 2017 (+ 7,9 %). Dans tous les cas, les activités à bord arrivent après le choix de la destination.

Texte : Julien Nessi

Les articles à lire

Bons Plans Voyage