Le naturisme

Qu'est-ce que le naturisme ?

Qu'est-ce que le naturisme ?
© nito - Fotolia

Le naturisme, une philosophie

Le naturisme est une éthique, un ensemble de valeurs acceptées dans un espace commun reconnu par la loi, avec des règles, afin de donner une légitimité à ce courant et d’éviter toute critique possible de voyeurisme ou d’exhibitionnisme.

Vivre sa propre nudité sur une plage, dans un centre ou dans un club permet d’égaliser les rapports sociaux. Débarrassé des vêtements, quiconque profite de ces structures dédiées au naturisme a les mêmes rapports au monde, les mêmes codes sociaux que les autres, de l’enfant aux parents en passant par les grands-parents et les amis. Un doux rêve égalitaire qui semble enfin devenu possible !

Naturisme et nudisme, est-ce la même chose ?

La définition du naturisme par la Fédération Française de Naturisme est simple : « être naturiste c'est vivre la nature, vivre son propre corps, vivre en famille, faire l'expérience de sa propre liberté. Être naturiste est le moyen le plus simple d'être humain ». Le naturisme redonne toute sa place au corps.

La différence avec le nudisme est simple. Le nudisme consiste à être nu dans un espace public, acte répréhensible par l’article 222-32 du Code pénal. À la différence du nudisme, le naturisme double le fait d’être nu par un projet de société : vivre en accord avec la nature à travers la nudité, le tout dans un cadre établi, où la règle est justement de vivre nu, et surtout dans un espace reconnu par la loi. Tout ce qu’on ne trouve pas chez les nudistes qui éprouvent du plaisir à se montrer nus, juste pour s’exhiber. Être naturiste, c’est tout simplement faire nu ce que les autres font habillés.

Le sens du naturisme

Le naturisme est donc un projet de société, où l’on s’abstrait de la vie matérialiste pour retrouver des valeurs fondées sur la nature et le corps en harmonie avec les différents éléments, l’eau, l’air, la terre et le soleil. Des valeurs qui ont eu de tout temps le vent en poupe, développées aussi bien par des anarchistes que des religieux au XVIIIe siècle, mais aussi dans les années 70 et qui reviennent au galop aujourd’hui, avec la mouvance écolo.

Le lien de la Fédération avec France Nature Environnement (FNE) n’est pas négligeable. Des gestes dans les clubs ou les centres naturistes permettent de limiter l’empreinte écologique, avec des efforts réalisés au niveau des énergies, souvent solaires ou encore la gestion soignée du cycle de l’eau pour éviter tout gaspillage. 

Il s'agit aussi de retrouver confiance dans son corps et dans celui des autres. Ne naît-on pas nu ? La nudité « naturiste » est une nudité naturelle. Le corps est un élément commun à l’environnement, qui permet aussi d’être un individu unique. Reste aussi la donne humaine, et le plaisir d’être ensemble, tout simplement, en famille ou entre amis.

Naturisme et santé

Le naturisme a ses origines liées à la santé. Les médecins d’autrefois se référaient à la nature toute puissante. Au temps des Gallo-Romains, les sources d’eau étaient des lieux de culte vénérés. Retrouver le contact avec les éléments aurait des vertus physiques, le corps est libre au sein de la nature, mais possède aussi des vertus sociales, l’harmonie qui en découle créerait une sorte de société idéale sans préjugé.

Selon certaines recherches scientifiques, exposer sa nudité dès sa plus tendre enfance dans le cadre d’un club ou d’un centre permettrait de vivre plus sereinement avec son corps. De plus, le naturisme s’accompagne dès ses origines d’une alimentation naturelle, héritage d’un mouvement végétarien déjà en place au XIXe siècle. Enfin, ce serait l’un des « déstressants » naturels les plus bénéfiques. Alors…

Texte : Gavin’s Clemente-Ruiz

Les articles à lire

Bons Plans Voyage