Le meilleur de la Géorgie

Le meilleur de la Géorgie : Tbilissi

Capitale du pays et porte d’entrée en Géorgie pour beaucoup, Tbilissi s’étire sur un site photogénique, pincé par les extrémités du Petit et du Grand Caucase qui y transforment en gorge le cours de la Mtkvari (ou Koura), fleuve nourricier du pays.

La vieille ville y doit son caractère à un mélange d’églises et de vieilles demeures typiques, souvent dotées de  balcons-galeries suspendus

D’autres architectures passées -hausmaniennes, art déco, stalinienne, brutaliste – et les audaces  récentes de l’ancien président Mikheil Saakachvili au début du 21e s  lui confèrent une plastique un peu chaotique mais dépaysante et attachante, un sentiment renforcé par son caractère cosmopolite et animé, sans oublier la chaleur d’âme du peuple géorgien….

Les charmes pittoresques de la rive droite et de la vieille ville

Les charmes pittoresques de la rive droite et de la vieille ville
Quartier Abutobani © saiko3p - stock.adobe.com

Commençons par une petite promenade dans Tbilissi. Départ sur la rive droite (ouest) du fleuve Mtkvari (Koura) depuis le métro Rustaveli, par l’avenue haussmannienne du même nom. Musées, théâtres, opéra néo-mauresque et beaux immeubles s’égrènent jusqu’à la place de la Liberté.

Depuis ce grand rond-point où Saint-Georges, patron du pays, terrasse le dragon, s’engager parla rue Kote Afkhazi qui mène à la partie la plus ancienne de la ville, et redescendre vers le fleuve jusqu’à la place Meidan.

300 m plus loin, quartier Abanotubani, les bains d’eau sulfureuse issue de la petite gorge voisine sont fréquentés depuis la naissance de la ville. Sous leurs dômes de briques, des établissements au caractère mauresque vous attendent pour une expérience unique. D’ici et des alentours, des ruelles tourmentées bordées de demeures typiques aux balcons de bois surplombants s’attaquent en désordre à la colline de Sololaki, coiffée par l’ancienne forteresse Narikala, et rafraîchie sur ses arrières par le plaisant jardin botanique.

Partant du parc Rike, d’où l’on observe les audaces architecturales contemporaines commanditées par l’ancien président Mikheil Saakachvili comme le pont de la Paix, le téléphérique rase les vénérables demeures accrochées aux pentes.

La vieille cité conserve de nombreux recoins et même les secteurs les plus fréquentés valent toujours la promenade. Ainsi, l’étroite rue pavée Ioane Shavteli, ses vieux pianistes, la loufoque tour de l’horloge, et l’émotion ressentie dans la vénérable basilique d'Antchiskhati. Rive droite encore, plus au nord, le quartier de la rue Atoneli, riche en immeubles de style 19e et 20e s, a été rénové.

Tbilissi contemporaine et alternative

Tbilissi contemporaine et alternative
Rike Park © George - stock.adobe.com

Depuis le métro Marjanishvili, l’avenue D. Aghmashenebeli, bordée d’élégants immeubles voués au commerce, trace l’axe principal d’une rive gauche qui mérite d’être explorée.  En montant d’ici vers l’est, le quadrillage de ruelles découvre un quartier fascinant.Autrefois purement populo, il est aujourd’hui en pleine mutation créative et alternative. C’est ici que Tbilissi bouge.

Plus au sud et regardant la vieille ville, le quartier d’Avlabari est dominé par la gigantesque et orgueilleuse Cathédrale de la Trinité.

Reparti au nord, le Dry Bridge débouche rive droite sur des puces pittoresques, voisinant avec le parc Dedaena équipé d’un skate park.

Certains quartiers de la vieille ville distillent leur lot de surprises. S’engager à l’ouest par la rue Giorgi Leonidze depuis la place de la Liberté immerge le visiteur dans un quartier animé par ses habitants, distillant de bonnes adresses : bars à bière artisanale, cavistes géniaux, lounge bar à l’étage d’immeubles de style dans leurs « jus ».

De bonne facture sous Staline, l’urbanisme soviétique se dégrada par la suite, confiant quand même à Tbilissi quelques gemmes du brutalisme (de « brut » du béton), un style répétitif et fonctionnel inspiré par Le Corbusier et sa Cité Radieuse, très populaire à l’Est des années 60 à 80. Quelques exemples : le chic Stamba et l'alternatif Fabrika, d’anciennes fabriques converties en espaces multi-mode, branchés tout en restant décontractés ; le siège de la banque de Géorgie ; le Skybridge, l’ancien musée d’archéologie.

Texte : Dominique Roland

Voyage Géorgie

Bons Plans Voyage

Éruption ! Cap vers l’Islande - 5 jours

Éruption ! Cap vers l’Islande - 5 jours

Circuits Dès 2400€
Besoin d'évasion ? Réservez votre hébergement dès à présent

Besoin d'évasion ? Réservez votre hébergement dès à présent

Hôtels
HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

Echange de maisons

Services voyage