Où partir en voyage en 2020 ?

Où partir en juillet 2020 ?

Cap sur la Bretagne maritime, la Suède campagnarde ou les paysages splendides de l’ Équateur, entre montagne et océan…

Brest et la Bretagne, côté îles

Brest et la Bretagne, côté îles
Groix © Pat on stock - Adobe Stock

Les Fêtes maritimes internationales sont de retour à Brest en juillet 2020 ! Ouverte sur la mer, la Bretagne reste sans doute la région de France qui nous donne le plus envie de prendre le large. À commencer vers les îles bretonnes, qui comptent parmi les plus belles îles de France et nous dépaysent vraiment, à quelques kilomètres à peine des côtes…

Comme à Bréhat, dans les Côtes-d’Armor, verdoyante et fleurie, garantie 100 % sans voiture. Ou à Ouessant, sublime territoire le plus à l’ouest de France, avec ses côtes déchiquetées, ses phares, ses villages et ses paysages tourmentés… Autre île exceptionnelle, la petite Sein, à cinq kilomètres de la pointe du Raz dans le Finistère.  

Avec ses eaux translucides, l’archipel des Glénan prend des airs de paradis polynésien sous le soleil. Également dans l’océan Atlantique, l’île de Groix, dans le Morbihan, la célèbre Belle-Île-en-Mer et les îles du golfe du Morbihan offrent un condensé des beautés de la Bretagne du Sud. Pour une ambiance plus au calme, on peut aussi y aller en juin ou en septembre

Équateur : l’Amérique latine et andine

Équateur : l’Amérique latine et andine
Cotopaxi © Ammit - stock.adobe.com

Entre la Colombie et le Pérou, l’Équateur offre une étonnante palette de paysages et de cultures, du Pacifique à l’Amazonie en enjambant la cordillère des Andes, et ses volcans aux sommets enneigés. À cela s’ajoutent les îles Galápagos, réservoir de faune unique au monde.

Moins pourvu en grands sites archéologiques que le Pérou (et moins touristique), l’Équateur se distingue par la richesse des centres historiques de Quito et de Cuenca, ses paysages grandioses et son étonnante biodiversité, en particulier en Amazonie et aux îles Galápagos.

C’est un pays à la culture multiple : les Indiens de la Sierra ont largement conservé leurs coutumes andines, tandis que la côte est sous influence caribéenne. Dans les grandes villes, le mode de vie occidental est de mise. Deux fois moins étendu que la France, ce petit pays d’Amérique latine a de quoi séduire le voyageur, au cours d’un périple d’au moins deux semaines.

La Suède du sud, entre ville et campagne

La Suède du sud, entre ville et campagne
Malmö © ingusk - Adobe Stock

Des paysages campagnards verdoyants, des forêts, des villages nichés au milieu des champs jaune vif des cultures de colza, des plages, de belles demeures, des jardins, des manoirs, des châteaux… Mais aussi d’agréables villes comme Malmö, la cité médiévale de Lund, Helsingborg ou Kristianstad. Telle est la Scanie, au sud de la Suède, une région douce, très « slow tourisme » où le vélo est roi.

Une jolie destination estivale que l’on peut coupler à des séjours urbains avec, à proximité, de grandes villes comme Copenhague, Stockholm et Göteborg, des métropoles vertes ouvertes sur la mer, qui se trouvent aux portes d’une splendide nature. Et, en été, les nuits sont courtes, les soirées longues et animées dans la superbe lumière du nord…

Texte : Routard.com

Bons Plans Voyage

Articles à lire