Où partir en voyage en 2020 ?

© pressmaster - stock.adobe.com

20 destinations pour 2020

Et si on pensait à préparer nos vacances de l’an prochain ?

Des Cévennes à la grande barrière de Corail, on a sélectionné pour vous 20 destinations en France, en Europe et à travers le monde qui s’annoncent parmi les plus prometteuses de 2020. Certaines feront l’actualité, d’autres sont des coups de cœur et quelques-unes vous feront faire un pas de côté dans des pays que l’on pense connaître par cœur.

2020 arrive, c’est le temps de préparer guides et valises. Bon voyage !

Lire aussi Les grandes tendances du voyage en 2020

La France à bicyclette, c’est tendance !

La France à bicyclette, c’est tendance !
Pont d'Avignon © Ulrich - stock.adobe.com

Vous êtes de plus en plus d’adeptes du cyclotourisme, bravo ! C’est en effet un excellent moyen – écolo en plus – de découvrir du pays en mode « slow tourisme », entre amis ou en famille, et surtout en toute convivialité.

La France compte des milliers de kilomètres de pistes cyclables dans toutes les régions, ainsi que des véloroutes majeures. Parmi les plus importantes : la Via Rhôna, qui parcourt près de 800 km entre le lac Léman et la Méditerranée, la Loire à Vélo, une piste de 800 km le long du fleuve-roi, la Vélodyssée et ses 1 200 km le long de la façade atlantique, entre Roscoff et Hendaye, ou le Canal des deux mers à vélo, dont l’itinéraire de 800 km relie Royan à Sète.

Pour vous orienter dans vos périples cyclables, le Routard propose des guides entièrement consacrés à ces itinéraires et, dès avril 2020, un nouveau guide sur les plus belles balades à vélo en France.

Infos pratiques sur le cyclotourisme et itinéraires à vélo

Lyon et la vallée du Rhône en version gourmande

Lyon et la vallée du Rhône en version gourmande
Lyon © rh2010 - stock.adobe.com

Et si on redécouvrait le Lyon gourmand, quelques mois après l’ouverture de la Cité de la gastronomie ? Entre Saône et Rhône, l’ancienne capitale des Gaules est devenue l’une des métropoles majeures en Europe. À l’image de la ville, qui se réinvente et se renouvelle avec le superbe musée des Confluences, la gastronomie lyonnaise est loin de se résumer aux traditionnels bouchons et aux nappes à carreaux.

C’est désormais une ville où de jeunes chefs, à l'esprit créatif et voyageur, ont réussi à se faire une place au côté des héritiers de Bocuse. Il est temps d’aller déguster la formidable vitalité de la cuisine lyonnaise, qui a su s’ouvrir aux influences du monde, sans perdre sa spécificité.

Et, pour aller plus loin, de Dijon à Marseille, on peut aussi se faire un road trip gourmand le long de la vallée de la gastronomie, un nouvel itinéraire touristique qui nous entraîne à la rencontre des producteurs et des restaurateurs. Pour conjuguer les plaisirs du voyage et de la table…

Les Cévennes, grandeur nature

Les Cévennes, grandeur nature
Randonnée dans les Cévennes © Georges Maurice - stock.adobe.com

Marre des foules ? Et si vous vous jouiez Into the Wild en VF (avec une fin plus joyeuse, tout de même…) ? La région des Cévennes, avec ses grands espaces intacts et son patrimoine gravé dans la pierre, est l’une des plus singulières, attachantes et préservées de France.

Des hameaux de schiste ou de granit constellent ses montagnes et ses plateaux qui semblent impénétrables, du mont Lozère au mont Aigoual. Vous êtes ici au pays des irréductibles camisards. Une terre d’émotions et de sensations, austère et superbe, entre Gard et Lozère, où l’on peut faire l’une des plus belles randonnées de France : le chemin de Stevenson.

Et pour bien explorer le territoire, le Routard publie un guide consacré au Parc national des Cévennes en mai 2020.

La Bretagne, côté îles

La Bretagne, côté îles
Archipel des Glénan © Donnerbold - stock.adobe.com

Les Fêtes maritimes internationales sont de retour à Brest en juillet 2020 ! Ouverte sur la mer, la Bretagne reste sans doute la région de France qui nous donne le plus envie de prendre le large. À commencer vers les îles bretonnes, qui comptent parmi les plus belles îles de France et nous dépaysent vraiment, à quelques kilomètres à peine des côtes…

Comme à Bréhat, dans les Côtes-d’Armor, verdoyante et fleurie, garantie 100 % sans voiture. Ou à Ouessant, sublime territoire le plus à l’ouest de France, avec ses côtes déchiquetées, ses phares, ses villages et ses paysages tourmentés… Autre île exceptionnelle, la petite Sein, à cinq kilomètres de la pointe du Raz dans le Finistère.  

Avec ses eaux translucides, l’archipel des Glénan prend des airs de paradis polynésien sous le soleil. Également dans l’océan Atlantique, l’île de Groix, dans le Morbihan, la célèbre Belle-Île-en-Mer et les îles du golfe du Morbihan offrent un condensé des beautés de la Bretagne du Sud. À savourer de préférence en juin ou en septembre

Galway et le Connemara, au cœur de l’Europe en 2020

Galway et le Connemara, au cœur de l’Europe en 2020
Connemara © MNStudio - stock.adobe.com

Située à l’ouest de l’Irlande, Galway est l’une des capitales européennes de la culture en 2020. Dès le 1er février, la ville va accueillir de nombreuses festivités sur les thématiques du paysage, de la langue et de la migration.  C’est le bon moment pour (re)visiter ce port, dont l’existence remonte au moins au 12e s. Animée toute l’année par de nombreux festivals, Galway se parcourt via d’agréables rues piétonnes (Quay Street, Cross Street...) bordées de maisons colorées et abritant de nombreux pubs.

Galway est également le port d’embarquement pour les splendides îles d’Aran et la porte d’entrée du Connemara, cette mythique région irlandaise que tous les Français rêvent de visiter un jour. Ici, la culture et les coutumes gaéliques sont admirablement préservées. Quant au paysage composé de tourbières, de landes et de champs où paissent les moutons, il en enchantera plus d’un.  Le charme intense de l’Irlande éternelle…

La Galice et les Asturies : l’Espagne du Nord-Ouest

La Galice et les Asturies : l’Espagne du Nord-Ouest
Paysage de Galice © jorisvo - stock.adobe.com

L’Espagne du Nord-Ouest, sans doute moins connue que l’Andalousie ou la Catalogne, offre de grands moments au voyageur, et pas seulement sur les chemins de Compostelle.

Avec des racines celtiques, la Galice, sorte de Bretagne espagnole où l’on trouve un cap Finisterre, est une des régions les plus vertes de la péninsule ibérique, entre criques désertes et falaises tombant à pic dans l’Atlantique. Mondialement connue grâce à la ville de Saint-Jacques de Compostelle, elle mérite vraiment d’être explorée au-delà de ce site mythique.

Sur la côte nord de l’Espagne, encadrée par la Galice et la Cantabrie, la région des Asturies recèle des richesses insoupçonnées : une nature spectaculaire, avec notamment le magnifique massif des Picos de Europa, des plages, des sites préhistoriques et un patrimoine intéressant à Oviedo et Gijon, sans oublier une gastronomie originale.

Rijeka et le Kvarner : la Croatie, entre plage et culture

Rijeka et le Kvarner : la Croatie, entre plage et culture
Parc naturel de Učka © photoflorenzo - stock.adobe.com

Rijeka, vous connaissez ? C’est l’autre capitale européenne de la culture en 2020 : un port croate au bord de l’Adriatique, moins connu que Split ou Dubrovnik, avec, à ses portes, le golfe du Kvarner qui se trouve à l'ouest de la Croatie, tout près de la Slovénie et de l’Italie. Rijeka a une longue histoire, influencée par plusieurs cultures : après la domination austro-hongroise, elle fut italienne, indépendante (État libre de Fiume), avant de devenir yougoslave et, enfin, croate.  On peut y visiter le château de Trsat qui surplombe la ville, ou la cathédrale Saint-Guy, de style baroque...

De part et d’autre de Rijeka, on peut découvrir le parc national de Risnjak et le parc naturel de Učka.  Au sud de Rijeka, s’étendent les îles de la baie de Kvarner : Cres, Krk, Rab ou Lošinj, lesquelles recèlent aussi de nombreux trésors. Une belle région de Croatie à découvrir.

Macédoine : au nord, une autre Grèce

Macédoine : au nord,  une autre Grèce
Thessalonique et la silhouette du mont Olympe © efesenko - stock.adobe.com

Beaucoup moins touristique que les Cyclades ou le Péloponnèse, le nord de la Grèce offre un visage différent du pays, plus balkanique et moins méditerranéen. Bienvenue en Macédoine (la région, pas le pays), entre plaines cultivées et massifs montagneux, où l’histoire antique, comme partout en Grèce, a laissé de remarquables traces, à l’image du site archéologique souterrain de Vergina (Unesco), où se trouvait la première capitale de la Macédoine antique. Dont l’un des souverains ne fut autre qu’Alexandre le Grand…

Plusieurs civilisations se sont succédé en Grèce du Nord (macédoniens, romains, byzantins, juifs, ottomans…) lui conférant un cosmopolitisme qui s’exprime à merveille dans la deuxième ville de la Grèce : Thessaloniqueune cité industrielle et commerçante, mais aussi une ville d'art, connue pour la beauté de ses églises byzantines (Unesco).

Ensuite, parcourez l’arrière-pays et la Chalcidique, une région en bord de mer, avec trois péninsules : KassandraSithonia et le mythique mont Athos. Sans oublier le mont Olympe (2 917 m), le domaine des dieux. Saluez Zeus pour nous !

Saint-Pétersbourg et les capitales baltes : des city breaks nordiques

Saint-Pétersbourg et les capitales baltes : des city breaks nordiques
Saint-Pétersbourg © watman - stock.adobe.com

Désormais accessible avec un simple visa électronique gratuit (pour 8 jours maximum), Saint-Pétersbourg rejoint le club des city breaks de premier plan en Europe (compter 4 jours au minimum). C’est donc plus que jamais le moment de la (re)découvrir à l’occasion, par exemple, des Nuits blanches autour du solstice d’été.

Au menu : des palais du 18e s, des églises byzantines, des places, des colonnades, des monuments, des statues, et surtout des musées, dont celui de l’Ermitage, l’un des plus riches au monde ! Mais il ne faut pas oublier les quartiers non touristiques, peut-être moins tape-à-l’œil, mais plus authentiques, qui évoquent la Russie de Dostoïevski.

Pour un voyage plus long, jouez à saute-mouton dans les capitales baltes RigaVilnius, Tallinn (Lettonie, Lituanie, Estonie) qui possèdent de très beaux centres historiques, où splendeurs baroques et audaces Art nouveau enchantent le regard. La Saint-Jean est dignement fêtée par les Baltes, avec des feux de joie, des fêtes entre amis ou en famille, le plus souvent dans les campagnes. L’un des moments forts de l’année.

Tel-Aviv : festive et branchée

Tel-Aviv : festive et branchée
Tel Aviv © Horváth Botond - stock.adobe.com

Reliée à la France par de nombreuses lignes low cost, Tel-Aviv est une excellente destination de city break, mais aussi la porte d’entrée moderne et branchée d’Israël, en contraste total avec Jérusalem. Ici, c’est un peu Miami-sur-Méditerranée.

Tel-Aviv est aussi une ville de culture et de plaisirs avec une scène artistique et gastronomique très dynamique : théâtre, musique, danse contemporaine, musées et galeries d’art, ateliers de créateurs, mais aussi d’excellents restos et une vie nocturne trépidante. Le tout au bord de la Méditerranée avec de superbes plages…

Poumon économique du pays, cette métropole est en pleine métamorphose urbanistique. Mais elle a conservé de nombreux édifices blancs de style Bauhaus, inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Une ville hédoniste et hyperactive, terriblement séduisante, presque une bulle au sein d’un Proche-Orient tourmenté.

Le Maroc, côté randos

Le Maroc, côté randos
Randonnée dans les dunes de Merzouga © Manel Vinuesa - stock.adobe.com

Le Maroc, ses villes impériales, ses plages, sa gastronomie… et ses randonnées ! Car ce pays du Maghreb, aux superbes paysages tout en contrastes, est aussi une destination nature de choix.

Dans les montagnes de l’Atlas marocain qui traversent le pays sur un axe sud-ouest/nord-est, point de souk, point de villes impériales ni d’interminables marchandages. Plutôt le corps à corps avec une nature dont la beauté laisse souvent sans voix.

On pourra aller tutoyer le Toubkal, point culminant d’Afrique du Nord, traverser le Haut-Atlas central ou, dans un genre radicalement différent, les djebel Saghro et Siroua. Les vrais amoureux du désert fonceront vers l’instagrammable erg Chebbi ou, pour une ambiance plus authentique, dans la région de Jdaïd, à l’ouest de Taouz. Ils auront le désert (presque) pour eux. Saisissant…

Lire notre reportage Randonnées au Maroc et Maroc, la grande traversée de l’Atlas

Afrique du Sud : le Kwazulu Natal, voyage en terre zouloue

Afrique du Sud : le Kwazulu Natal, voyage en terre zouloue
Montagnes du Drakensberg © TUX - Adobe Stock

Moins connu que la région du Cap, le Kwazulu-Natal, que l’on rejoint par l’aéroport de Durban, est l’un des plus beaux territoires d’Afrique du Sud. Il offre, d’un côté, un littoral spectaculaire et, de l’autre, des parcs riches en faune et flore, sans oublier les sommets du Drakensberg. Mais c’est surtout le territoire du Zululand, cœur historique et culturel de la nation zouloue.

Le parc national d’Ukhahlamba-Drakensberg compte parmi les attractions phares de la région. Classées au Patrimoine mondial, ses montagnes offrent de multiples possibilités de randonnées. Le parc de la zone humide d’Isimangaliso est le deuxième site de la province à être classé au patrimoine de l’Unesco. Situé sur la côte nord du Maputaland, entre l’océan Indien et le lac Banghazi, il abrite 5 écosystèmes interdépendants et la barrière de corail la plus méridionale du globe.

Quant à la réserve d’Hluhluwe-Umfolozi, c’est le territoire des Big 5 (lion, léopard, éléphant, rhinocéros, buffle) et des rhinocéros blancs (une espèce menacée). Un voyage inoubliable.

Île de Vancouver : le Canada sauvage et Pacifique

Île de Vancouver : le Canada sauvage et Pacifique
Long Beach près de Tofino © kate_n - stock.adobe.com

Vancouver, c’est la fameuse ville chantée par Véronique Sanson, mais c’est aussi une île… de taille ! Vancouver Island  est même une destination de voyage en soi, hors des sentiers battus et loin des foules si on la parcourt en juin et en septembre. Elle est plus grande que la Belgique, avec une superficie de 32 134 km2, mais nettement moins peuplée : la majeure partie de l'île de Vancouver reste inhabitée. Compter au moins une semaine de voyage.

L’île de Vancouver déploie des paysages sauvages, une végétation impénétrable, d’immenses plages de sable et une incroyable faune (ours, pumas, baleines, orques…). Les forêts évoquent des cathédrales végétales et, d’ailleurs, l’une d’entre elles se nomme Cathedral Grove : ses arbres presque millénaires ont l’âge de nos églises.

La population de l’île se concentre dans sa partie sud, autour de Victoria, à l’atmosphère british. À quelques dizaines de kilomètres plus au nord, la nature reprend tous ses droits. Deux routes seulement traversent l’île, l’une vers Tofino, hot spot mondial du surf à l’ouest, l’autre vers Port Hardy, au nord. Une île hors normes pour un voyage à nul autre pareil !

Costa Rica : pura vida en vert

Costa Rica : pura vida en vert
© Galyna Andrushko - Adobe Stock

Le Costa Rica, paradis de l’écotourisme à la nature luxuriante, recèle plus de 5 % des espèces vivantes connues ! Le Costa Rica abrite une flore et une faune d'une rare variété. Les grands félins y côtoient le tapir, le toucan, les perroquets et le superbe quetzal vert et rouge, diverses espèces de singes, des crocodiles… sans oublier les tortues marines qui y débarquent par milliers les nuits sans lune.

Conscients de ce patrimoine unique, les Costaricains ont classé plus du quart de leur territoire en parcs nationaux et réserves : au menu, des forêts impénétrables, des marais et des cordillères greffées de plus d’une centaine de volcans. Ce massif dresse une barrière naturelle entre les plages de rêve de la côte caraïbe et celles du Pacifique, royaume des surfeurs.

Enfin, vous serez conquis par la chaleur de l’accueil et la gentillesse de ses habitants, les Ticos. Qui dit mieux, sur une surface de 51 000 km2 seulement ?

Lire notre dossier Le meilleur du Costa Rica

Équateur : l’Amérique latine et andine

Équateur : l’Amérique latine et andine
Volcan Chimborazo © Suzanne Plumette - stock.adobe.com

Entre la Colombie et le Pérou, l’Équateur offre une étonnante palette de paysages et de cultures, du Pacifique à l’Amazonie en enjambant la cordillère des Andes, et ses volcans aux sommets enneigés. À cela s’ajoutent les îles Galápagos, réservoir de faune unique au monde.

Moins pourvu en grands sites archéologiques que le Pérou (et moins touristique), l’Équateur se distingue par la richesse des centres historiques de Quito et de Cuenca, ses paysages grandioses et son étonnante biodiversité, en particulier en Amazonie et aux îles Galápagos.

C’est un pays à la culture multiple : les Indiens de la Sierra ont largement conservé leurs coutumes andines, tandis que la côte est sous influence caribéenne. Dans les grandes villes, le mode de vie occidental est de mise. Deux fois moins étendu que la France, ce petit pays d’Amérique latine a de quoi séduire le voyageur, au cours d’un périple d’au moins deux semaines.

Tamil Nadu : l’Inde du Sud en version tamoule

Tamil Nadu : l’Inde du Sud en version tamoule
Madurai © ©photlook - stock.adobe.com

Situé au sud-est de l’Inde, le Tamil Nadu, moins connu que ses voisins, offre à ses visiteurs un voyage culturel d’une grande richesse. Sa situation géographique lui a permis de conserver les fondements de la culture dravidienne originelle.

C’est au Tamil Nadu aujourd’hui que se dressent encore les plus beaux temples hindouistes : Madurai, Trichy, Thanjavur, Kanchipuram, Mahabalipuram, Gangaikondacholapuram, Rameswaram (2e ville de pèlerinage en Inde après Bénarès). Le tamoul, langue que l’on y parle, est l’une des plus anciennes au monde.

Les paysages sont variés, des Ghâts orientaux, qui marquent une frontière naturelle avec le Kerala, aux plaines sèches et arides du Centre, en passant par le littoral et les plages de sable fin.

Côté ville, on fera halte à Pondichéry (aujourd’hui Puducherry), ancien comptoir français. C’est là que s’est établi l’ashram de Sri Aurobindo et, dans les environs, la cité d’Auroville fondée en 1968 et habitée par une vaste communauté internationale. Madurai, avec le temple Sri Meenakshi, point d’orgue de l’art dravidien, est immanquable. Enfin, Chennai (anciennement Madras), capitale de l’État, déborde d’activité, comme toute ville indienne qui se respecte.

Le centre du Vietnam, autour de Hué l’impériale

Le centre du Vietnam, autour de Hué l’impériale
Pagode de la Dame Céleste à Hué © Mazur Travel - stock.adobe.com

Ni delta du Mékong, ni baie d’Along dans le centre du Vietnam où il y a pourtant beaucoup à découvrir au départ de Da Nang, que l’on peut rejoindre directement grâce à un aéroport international. Histoire, patrimoine matériel et immatériel (arts, coutumes, cuisine), plages et activités de plein air (vélo, trek, surf), métissages culturels, traditions et modernité… sans oublier les villes historiques de Hué et Hoi An. La liste est longue !

Du 15e au 19e s, Hoi An fut un important port marchand d’Asie du Sud-Est, fréquenté par les bateaux du monde entier. Ses bâtiments en bois, splendides, lui ont valu un classement au Patrimoine mondial de l’Unesco

Ancienne capitale impériale du Vietnam sous la dynastie Nguyen (dernière dynastie impériale vietnamienne), Hue vit régner 13 empereurs, de 1802 à 1945. Inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, elle recèle une magnifique citadelle royale, dans laquelle s’imbriquent la « cité impériale » et la « cité pourpre interdite », mais aussi de remarquables tombeaux royaux. L’un des joyaux d’Asie du Sud-Est.

Lire notre reportage Vietnam : Da Nang, 5 raisons d’y aller

Thaïlande : au sud, la mer d’Andaman retrouvée

Thaïlande : au sud, la mer d’Andaman retrouvée
Ko Lao Liang, l'une des îles de l'Andaman Sud © Jean-Philippe Damiani

La mer d’Andaman, ses plages de sable, ses falaises de karst, ses eaux translucides… L’un des plus beaux paysages marins d’Asie, parfois victime de son succès. Pour en savourer tout le charme, il faut se rendre tout au sud de la Thaïlande, dans les provinces de Trang et de Satun, loin de Phuket et juste avant la frontière avec la Malaisie.

Au large, la mer d’Andaman est constellée de dizaines d’îles, la majorité étant des îlots vierges de toute habitation. Ko MukKo Bulon ou Ko Sukorn sont par exemple toujours habitées par des communautés locales (les chao lays), des descendants des pêcheurs musulmans venus d’Indonésie, et résistent aux flux touristiques. Seule Ko Lipe est aujourd’hui très touristique.

Juste à côté, Ko Tarutao, protégée par un parc national, est quasiment vierge. De superbes havres de paix pour déconnecter entre deux sorties en mer en long tail-boat.

Lire notre reportage Thaïlande : îles de rêve en mer d’Andaman

Macao, métisse de Chine

Macao, métisse de Chine
Macao © Richie Chan - Adobe Stock

Macao, c’est beaucoup plus que des casinos…Tout au sud de la Chine, situé sur une péninsule du Guangdong, ce petit territoire (30 km2) est riche d’une civilisation originale et métissée, fruit de son histoire marquée par la colonisation portugaise. En se promenant dans ses ruelles pavées, on hésite entre Orient et Occident en découvrant un patrimoine unique, inscrit au Patrimoine de l’Unesco. Une petite perle encore méconnue, à découvrir d’urgence ! 

Macao est très distincte de Hong Kong, son imposante voisine, par bien des aspects, même si la ville a changé et s’est considérablement modernisée. Les buildings, les centres commerciaux, les casinos modernes ont fait leur apparition, ainsi que de délirants casinos-hôtels, comme le Venetian. Une ville toute en contrastes et, par bien des côtés, fascinante.

Queensland et barrière de Corail : l’Australie grand bleu

Queensland et barrière de Corail : l’Australie grand bleu
Whitsundays © Martin Valigursky - stock.adobe.com

Le Queensland, au nord-est de l’Australie : une superbe destination pour les amateurs de plages de rêve et de fonds sous-marins d’exception. C’est ici que l’on trouve la Grande Barrière de Corail, le plus grand récif corallien au monde, qui s’étire sur 2 500 km le long de la côte orientale australienne. Classée au Patrimoine de l’Unesco depuis 1981, elle abrite l’une des plus grandes biodiversités de la planète : pas moins 400 espèces de coraux, 1 500 de poissons et 4 000 de mollusques ! 

Mais le Queensland ne se résume pas à cette merveille de la nature. Avec, pour principales villes Brisbane au sud et Cairns au nord, on y trouve de superbes coins où poser son sac de voyage, comme Hervey Bay pour observer les baleines à bosse, Fraser Island la plus grande île de sable au monde, Mission Beach et Port Douglas, sans oublier les 74 îles de l’archipel des Whitsundays qui étendent leurs plages de sable blanc le long des eaux limpides et turquoise sur fond de palmiers et plantes tropicales. Magique !

Texte : Routard.com

Bons Plans Voyage

Articles à lire