Randonnées autour de légendes en France

Les diables de la Maurienne (Savoie)

Les diables de la Maurienne (Savoie)
Diable de la Maurienne © CP P.Lauthier - Office de Tourisme de La Maurienne

En 1857, au fin fond de la vallée savoyarde de la Haute-Maurienne, Monsieur le Curé se querelle avec son sacristain, Étienne Vincendet. À Bessans, la sculpture est une tradition vieille de quatre siècles.

Et Vincendet de sculpter un diable emportant un curé dans ses bras. Il dépose sa statuette sur le rebord de la fenêtre du religieux. Celui-ci la rapporte aussitôt sous la fenêtre du sculpteur. Le manège continue durant un mois... jusqu’à ce qu’un voyageur passe, remarque la figurine et l’achète.

La réputation des « diables de Bessans » se diffuse et Vincendet sculpte diable sur diable. Cotés en salles des ventes, les anciens diables de Bessans à quatre cornes sont recherchés et sont devenus l’emblème du village.      

Monter au village de Villaron en direction de Bonneval-sur-Arc, par le Chemin du Petit Bonheur. Revenir par le même chemin.

10 km, 3 h 30, balisage jaune et blanc-rouge, depuis Bessans ou le parking du pont de Villaron.

À voir : les diables de Bessans, l’église baroque, le calvaire, les peintures murales et les statues de la chapelle Saint-Antoine, les chalets anciens de Villaron et le vieux pont de Bonneval-sur-Arc.

La Vanoise, éd. FFRP

Texte : Anne-Marie Minvielle

Bons Plans Voyage

Randonnée et trek - Les articles à lire