Randonnées autour de légendes en France

Les pierres jaumâtres (Creuse)

Les pierres jaumâtres (Creuse)
Les pierres jaumâtres © sophotographie - stock.adobe.com

Que cache donc cet étrange chaos granitique au dos arrondi par le temps, au sommet du mont Barlot (591 m) dans la Creuse ?

Leur nom viendrait de Pierres aux Mâtres, divinités celtes dédiées à la fertilité. Véritable mastodonte, cette quarantaine de cailloux géants évoque les Fades, ces fées gauloises qui dansaient sur les rochers ou le féroce veau d’or réputé garder un trésor souterrain.

Ces rochers classés en 1927 portent les noms de Berceau du Diable, de Grenouille, voire de Balançoire, soit quelques tonnes en équilibre que l’on s’amuse à bouger avec une simple poutre en bois. La légende ajoute que le roi Arthur, se ressourçant près du rocher Teutates, y rencontra la fille du chef des druides qui donnera naissance à la princesse Tulla...

George Sand, séjournant au château de Boussac avec Chopin, les décrit comme « des autels effroyables où l’on égorgeait les prisonniers et les esclaves pour apaiser les farouches divinités » (Jeanne, 1844).

Le circuit se poursuit en sous-bois jusqu’à Toulx-Sainte-Croix.

10 km, 3 h, balisage jaune, depuis le parking du chalet des Pierres Jaumâtres. Compter la moitié pour le simple tour des rochers.

À voir : le chaos granitique, l’église polychrome (11e s) et la tour d’observation à Toulx-Sainte-Croix, le château de Boussac et son mobilier dans les environs.

Texte : Anne-Marie Minvielle

Bons Plans Voyage

Randonnée et trek - Les articles à lire