Destinations gastronomiques dans le monde

Destinations gastronomiques en Europe

De l’Italie à Copenhague et de la Grèce à l’Espagne, voici des destinations gastronomiques qui nous mettent vraiment l’eau à la bouche !

Italie

Italie
Tortellini de Bologne © rh2010 - stock.adobe.com

Voilà une cuisine qui met tout le monde d’accord ! Franchement, connaissez-vous quelqu’un qui n’aime pas manger italien ?

On aurait tort d’ailleurs de penser que la cuisine italienne se limite au duo pâtes/pizza. Chacune des 20 régions possède ses propres spécialités.

Au pied du Mont-Blanc, le Val d’Aoste est plébiscité pour sa charcuterie, comme le jambon de Saint-Marcel, ou son fromage fontina.

Le Piémont est réputé pour sa truffe blanche, les vins des Langhe et pour ses viandes en sauce comme le bœuf brasato al barolo. Grande productrice de riz, la Lombardie brille par son fameux risotto alla milanese (au safran), mais c’est aussi une région à qui l’on doit des fromages comme le gorgonzola et le mascarpone.

Autre fief gastronomique, l’Émilie-Romagne est la terre de la mortadella, du parmesan, du prosciutto di Parma, des tortellini et du vinaigre balsamique de Modène. La Toscane remporte un franc succès sur un plan touristique : ses magnifiques paysages sont sculptés par son terroir, notamment ses oliviers et ses vignes à l’origine du chianti et du montepulciano.

Pizza margherita © matttilda - stock.adobe.com

Au sud, les Pouilles sont considérées comme le grenier de l’Italie. Productrice d’huile d’olive, la région fait la part belle aux antipasti. Surtout, ne manquez pas sa délicieuse mozzarella Burata, que l’on retrouve en Campanie, où se trouve Naples la capitale de la pizza.

Les îles aussi ont leur propre terroir. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la cuisine sarde est plus influencée par ses terres que par la mer. On trouve notamment beaucoup de spécialités à base de cochon et sanglier.

Quant à la Sicile, sa cuisine, emplie de soleil, prend des accents orientaux avec des saveurs sucrées-salées (pesto de pistache, couscous de poisson). Quant au vin, c’est le Nero d’Avola qui séduit. Vous l’aurez compris, en Italie, on mange bien partout !

Consulter notre rubrique Cuisine et boissons Italie.

Espagne

Espagne
Paella © exclusive-design - stock.adobe.com

Paella à Valence, cocido à Madrid, gaspacho en Andalousie, poulpe à la galicienne, fabada (sorte de cassoulet) dans les Asturies, crème catalane, churros, ensaimada (sorte de beignet) à Majorque, agneau grillé à Ségovie, salmorejo de Cordoue, tortilla, papas bravas, jambon bellota ou pata negra, tapas partout, mais pintxos au Pays basque… La cuisine espagnole fait preuve d’une belle diversité en raison de multiples terroirs, avec des plats mondialement connus.

Saveur et convivialité sont les maîtres mots de cette cuisine méditerranéenne qui connaît des influences orientales et américaines, dues à l’histoire de la péninsule ibérique.

Pintxos © Brad Pict - stock.adobe.com

Au Pays basque, San Sebastian (Donostia) s’est taillé une réputation enviable auprès des gourmets pour les pintxos, ces tapas sophistiquées, mais aussi pour des chefs, comme Martin Berasategui, qui bousculent les traditions en ajoutant des ingrédients, créant ainsi la nouvelle cuisine basque. Côté alcool, on trouve de la bière, du vin et du cidre, très rafraîchissant.

Quant à la Catalogne, elle cultive une partition culinaire singulière avec les traditionnels calçots (sortes d’oignons grillés), la botifarra et le fuet côté charcuteries, ou les bunyols et la fameuse crème catalane en dessert.

Consulter nos rubriques Cuisine et boissons Espagne, Catalogne, Pays basque, Andalousie, Baléares, Valence.

Grèce

Grèce
Salade grecque © samott - stock.adobe.com

Pour se mettre en appétit, rien de tel qu’un petit assortiment de mezze. On peut dire qu’il y a du choix, mais citons les emblématiques tzatziki (dip à base de concombre, ail, yaourt) et dolmas (feuilles de vigne marinées farcies de riz) ou encore les keftedès (boulettes de bœuf).

Allez, on passe à l’entrée ! On ne présente plus la salade grecque (horiatiki), un savant mélange de crudités (tomates, concombre), d’oignons, d’olives et de féta. Les Grecs raffolent de ce fromage au lait de brebis, parfois mélangé à du lait de chèvre. Ils la préparent de bien des façons : en salade, mais aussi frite ! L’assaisonnement numéro un reste bien évidemment l’huile d’olive, évidemment omniprésente dans la cuisine grecque.

Passons aux plats plus consistants. Les Grecs aiment cuisiner l’aubergine, qu’ils marient volontiers au fromage et à la viande hachée. C’est par exemple le cas dans le Mélitzanès papoutsakia (aubergine farcie), mais aussi dans la célèbre moussaka !

Souvlaki © thelefty - stock.adobe.com

Pour autant, les amateurs de viande sont ici comblés. Ils n’ont qu’à commander un souvlaki, le plat national. Le plus souvent, celui-ci se présente sous forme de brochettes de viande (du porc, généralement) ou dans un pain pita, à manger sur le pouce. Quant aux produits de la mer (poissons, poulpes…), de toute fraîcheur dans les îles, ils se dégustent de préférence grillés. Un délice !

Côté sucré, impossible d’échapper aux pâtisseries « orientales », tant elles sont partout. On croque notamment dans un baklava, véritable gâteau traditionnel. Grèce et Turquie en revendiquent la paternité… mais ne rentrons pas dans ce genre de débat. Intéressons-nous plutôt à la recette : une délicieuse superposition de feuilles de pâte filo bien croustillantes, fourrées de fruits secs concassés (noisettes, pistaches, amandes… selon les recettes) et enrobées de miel. Sucré, certes, mais quand c’est bien fait, c’est bon !

En savoir plus sur le régime crétois

Consulter notre rubrique Cuisine et boissons Grèce

Copenhague

Copenhague
Smorrebrod © azurita - stock.adobe.com

Pas une destination très gastro, le Danemark ? Faux ! C’est d’ailleurs à Copenhague que se trouve l’un des meilleurs restaurants de la planète : le Noma, deux étoiles Michelin et élu meilleur restaurant du monde entre 2010 et 2014… Quant à Aarhus, la deuxième ville danoise, elle n’abrite pas moins de trois restaurants étoilés du guide Michelin (Frederikshoj, Restaurantsubstans et Gastrome).

Autant dire que ces dernières années, la cuisine nordique a connu un véritable renouveau. Même le plus simple et le plus typique des déjeuners danois, le « smørrebrod », a eu droit à son lifting ! Il s’agit là d’une tartine de pain de seigle (rugbrød), beurrée et recouverte de toutes sortes de garnitures : ce peut être du hareng ou du saumon, mais aussi de la viande, des charcuteries, des légumes, du fromage... Aujourd’hui, le voilà aussi bien dans les cafés qu’aux tables les plus raffinées…

Côté snack, on goûte également au hareng, voire sa version roulée et marinée : le rollmops. Ou encore s’arrêter à l’un de ces kiosques à saucisses (« pølsevognen ») pour commander un hot dog (pølse), autre star des cuisines de rue. En parlant de ça, il s’est ouvert un grand marché dédié à la street food dans la zone portuaire de Copenhague : Reffen.

Roulé à la canelle © Bernd Jürgens - stock.adobe.com

En cas de petit creux dans la journée, les pâtisseries danoises – wienerbrød – volent à la rescousse. On croque par exemple dans un « kanelsnegl », un roulé à la cannelle bougrement addictif… Le « romsnegl », petit pain glacé au rhum, n’est pas mal non plus… Pour info, « snegl » signifie « escargot ». Ah, tout de suite, on comprend mieux !

Côté plat de résistance, si on ne devait en citer qu’un, ce serait certainement le « stegt flæsk med persillesovs ». Comprenez « porc croustillant avec sauce au persil ». Un plat traditionnel très ancien et toujours très apprécié des Danois. On le déguste avec des pommes de terre cuites à l’eau. Celles-ci s’invitent quasiment à tous les repas et pour cause : dans ce pays au rude climat pour les cultures, elles font partie des résistants !

Et en dessert ? Un « risalamande » ! Un délicieux riz au lait crémeux à souhait avec un coulis de cerise, des amandes et de la crème fouettée. Il s’agit à l’origine d’un dessert de Noël, mais on en trouve désormais tout au long de l’année dans les restaurants de Copenhague.

Consulter notre rubrique Cuisine et boissons Danemark

Texte : Carine Keyvan et Aurélie Michel

Cuisine et gastronomie dans le monde - Les articles à lire