Les plus belles plages du monde

Les plus belles plages des Antilles

Des plages de rêves à foison, à la Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy, Cuba… On vous présente nos gros coups de cœur !

Bois Jolan, Guadeloupe

Bois Jolan, Guadeloupe
Plage de Bois Jolan © vouvraysan - stock.adobe.com

Au sud de Grande-Terre (partie est de la Guadeloupe), de Sainte-Anne à Saint-François, les plages rivalisent de beauté. Certaines sont protégées par une barrière de corail, d’autres sont d’excellents spots de surf, d’autres encore sont touristiques ou familiales. Bois Jolan (joli nom n’est-ce pas ?), est familiale, paisible et naturelle. Ici, la plage de sable clair s’étire tant bien que mal le long du littoral, tant la dense cocoteraie est parfois tentée elle aussi de se jeter dans les eaux translucides de l’océan Atlantique. Le lieu est sauvage, brut de beauté, et pourtant si agréable pour les familles qui viennent y pique-niquer sous les cocotiers, locaux et touristes confondus !

Grande-Anse, Guadeloupe

Grande-Anse, Guadeloupe
Plage de Grande-Anse © Fwed - stock.adobe.com

L’une des plus belles plages de la Basse-TerreGrande-Anse s’étend au pied d’une colline recouverte de forêt tropicale. Elle est demeurée intacte : pas de construction en béton ici, seulement les baraques en tôle et les bateaux multicolores des pêcheurs. Attention toutefois au fond marin et au courant ! Le soir, certains viennent tenter d’apercevoir le rayon vert quand le soleil se couche. Il paraît que c’est plus facile ici qu’ailleurs… La plage se trouve à 2 km au nord du village de Deshaies, accessible par la route et en bus.

Anse Dufour et Anse Noire, Martinique

Anse Dufour et Anse Noire, Martinique
Anse Noire © dragos dpvue - stock.adobe.com

Ces deux petites criques voisines du sud-ouest de la Martinique, l’une de sable blanc, l’autre de sable noir, constituent une curiosité unique au monde pour le touriste et le géologue. Passons les diverses querelles savantes, ces deux anses aussi calmes que préservées, se disputent depuis toujours les faveurs des Martiniquais.  Anse Dufour, belle plage animée de sable blanc, abrite de pittoresques petites baraques de pêcheurs. Tout l’enjeu consistera à éviter de se prendre dans les filets tendus entre deux cocotiers. De l’autre côté de la falaise, Anse Noire est une plage de sable volcanique, plus calme encore que sa voisine, aux fonds marins habités de petits poissons colorés.

Anse du Colombier - Saint-Barthélemy

Anse du Colombier - Saint-Barthélemy
Anse du Colombier © Jean-Marie MAILLET - stock.adobe.com

Difficile de faire un choix à Saint-Barth’. On a un faible pour  l’anse du Colombier, accessible exclusivement en bateau ou à pied. On y descend par un chemin caillouteux depuis les hauteurs de Colombier. Peu avant d’y parvenir, deux gros rochers granitiques offrent leur belvédère, dévoilant le croissant de sable immaculé, veillé par une corpulente presqu’île rocheuse et baigné par des eaux lapis-lazuli limpides.

Îlet Pinel – Saint-Martin

Îlet Pinel – Saint-Martin
Îlet Pinel © forcdan - stock.adobe.com

C’est ici que se trouve la plus belle plage de l’île. L’îlet Pinel abrite une fantastique langue de sable blanc avec une eau turquoise et limpide et, en dessous, de beaux coraux. Au resto Yellow Beach, les tables ont carrément les pieds dans l’eau ! Derrière la crête, la plage nord, protégée des courants et des sargasses, a tout du séjour de Robinson. 

Playa Pilar, Cayo Guillermo – Cuba

Playa Pilar, Cayo Guillermo – Cuba
Cayo Guillermo © Basil123 - stock.adobe.com

Un pur joyau et sans doute l’une des plus belles plages des Caraïbes sur Cayo Guillermo. Au menu : un large tapis de sable blanc fin, ses dunes de 15 m de haut, des eaux turquoise, une magnifique barrière de corail. Elle tire son nom du bateau de pêche d’Hemingway qui appréciait les lieux.  

Playa Paraiso et playa Sirena, Cayo Largo – Cuba

Playa Paraiso et playa Sirena, Cayo Largo – Cuba
Playa Paraiso © PhotoSerg - stock.adobe.com

Deux plages de rêve au sable blanc et fin au bord d’une mer turquoise, protégées du vent qui plus est : Paraiso est plus intime et ondule gracieusement, tandis que Sirena est très large et longue, agrémentée de quelques paillotes. Un petit paradis pour le farniente sur Cayo Largo, une île exclusivement touristique.

Cayo Santa Maria – Cuba

Cayo Santa Maria – Cuba
Cayo Santa Maria © Dan - stock.adobe.com

L’île de Santa Maria est l’une des plus appréciées des Caraïbes cubaines. Au large de la côte nord de Cuba, Cayo Santa María fait partie de l’archipel des « Jardines del Rey » (« les jardins du Roi » en français ). Un jardin naturel, en somme ! L’île de Santa Maria possède 5 plages de sable blanc démarquées l’une de l’autre par d’anciens coraux émergés. Sa nature intacte, ses longues plages de sable fin et son eau cristalline font de cette petite île un paradis idéal pour se baigner dans les eaux chaudes de la mer des Caraïbes.

Plages de Varadero – Cuba

Plages de Varadero – Cuba
Varadero © simonovstas - stock.adobe.com

Une longue péninsule ourlée de sable blanc avec pas moins de 20 km de plages au bord d’une mer de rêve déclinant toutes les nuances de bleu. Ce cadre balnéaire exceptionnel, sorti d’une carte postale, a fait de Varadero une destination vouée au tourisme. Idéal pour buller, mais pas vraiment pour goûter à la culture cubaine…

Plages de Saona - République dominicaine

Plages de Saona - République dominicaine
Saona © bruno ismael alves - stock.adobe.com

Au cœur du parc national del Este, l’île de Saona, d’une superficie de 130 km2, est la plus grande du pays. Avec ses cocotiers, ses plages de sable blanc, sa faune et sa flore préservées ainsi que sa mer qui contient toutes les nuances du bleu, Saona a tout du paradis terrestre. Un millier d’habitants y vivent exclusivement de la pêche.
Pour visiter Saona, demandez à un pêcheur de vous emmener dans sa barque, car l’île ne possède aucune infrastructure touristique. Seule exception : quelques plages privées (et souvent bondées), où des excursions sont organisées depuis Bayahibe. Et vous découvrirez que, même au paradis, la promiscuité avec un voisin de plage existe !

Radio Beach Bimini - Bahamas

Radio Beach Bimini - Bahamas
Requin marteau à Bimini © Mark - stock.adobe.com

En forme de crochet, nichée au creux des Caraïbes, à 80 kilomètres à peine de Miami Beach, l’île de Bimini est une enclave tout aussi splendide que mystérieuse. Île de pirates, puis plaque-tournante de la contrebande de rhum, elle fascina Ernest Hemingway, qui puisa les anecdotes pour écrire Le Vieil Homme et la mer en pêchant dans ses eaux poissonneuses ou en picolant dans les bars d’Alice Town. 
Alice Town donne sur Radio Beach, plage de sable rouge, onirique et enchanteresse, où il fait bon bronzer, barboter dans ses eaux cristallines ou s’adonner au snorkeling. Bimini étant, de plus, la capitale mondiale de la pêche en haute mer, vous pourrez, non loin de Radio Beach, partir en expédition à l’affût de mérous, marlins bleus, et voir de gros poissons - Hemingway y a affronté un requin mako et un thon aux dimensions spectaculaires.

Pigeon Point, Tobago – Trinité-et-Tobago

Pigeon Point, Tobago – Trinité-et-Tobago
Pigeon Point © michaelgalli - stock.adobe.com

Une eau azur, une plage de sable blanc et des palmiers paresseux : Pigeon Point Beach est le lieu rêvé pour se livrer aux douceurs du farniente. Au cœur de la mer des Caraïbes, la plage de Pigeon Point reste l’une des plus belles plages de l’île de Tobago. Un petit port de pêche y attire de nombreux pélicans. À 1,5 km au large de Pigeon Point Beach, le Buccoo Reef – grand récif corallien – fera le bonheur des amateurs de plongée. Si vous êtes en quête de tranquillité, évitez les espaces aménagés bondés de touristes où les installations sont payantes.

Archipel de Los Roques – Venezuela

Archipel de Los Roques – Venezuela
Los Roques © Paolo - stock.adobe.com

Los Roques est un archipel d’environ 50 îles, situé à 160 km au large des côtes vénézuéliennes (nord de Caracas). L’endroit est devenu en 1972 un parc national en raison de la richesse de sa faune aquatique. Protégé par une barrière de récifs de corail, l’archipel se trouve dans une lagune où les eaux sont calmes et transparentes. Les plongeurs sont aussi à la fête à Los Roques, où les fonds sous-marins accomplissent l’exploit d’être encore plus beaux que la plage ! Pour se rendre à Los Roques, prendre l’avion depuis l’aéroport de Caracas. Temps de vol : 35 minutes. Les moins pressés pourront s’y rendre… en yacht ! À condition d’avoir des amis bien placés et généreux, ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde.

Découvrez les 10 commandements de la plage dans notre dossier Le Routard vous emmène à la plage.

Texte : Routard.com

Bons Plans Voyage

Les plus belles plages - Les articles à lire