Où partir en 2019 ?

Où partir en avril 2019 ?

S’émerveiller devant les sassi de Matera en Italie, sillonner la Haute-Bretagne entre forêts et côte, découvrir Hiroshima sous les cerisiers en fleurs…

Matera et la Basilicate, l’Italie secrète

Matera et la Basilicate, l’Italie secrète
Matera © jsk12 - Fotolia

Matera est la capitale européenne de la culture en 2019. Une reconnaissance pour cette ville maudite, pratiquement rayée de la carte après-guerre, dont la fabuleuse cité troglodyte a servi de décor à L’Évangile selon saint Matthieu de Pier Paolo Pasolini et à La Passion du Christ, de Mel Gibson. Un site aux allures bibliques, dont l’origine remonte à la nuit des temps, mais aussi l’un des lieux les plus singuliers et séduisants d’Italie, à découvrir absolument.

Matera se trouve en Basilicate, une province discrète et peu peuplée, nichée entre les Pouilles et la Calabre. C’est l’une des dernières régions transalpines encore largement méconnues, un patchwork de montagnes arides, de parcs nationaux boisés, de criques secrètes, tde temples grecs et de villages où le temps semble s’être arrêté. L’un des secrets les mieux gardés d’Italie, splendide, tout au sud du pays.

Plus d'infos sur l'Italie

L’Ille-et-Vilaine, entre ville, forêt et bord de mer

L’Ille-et-Vilaine, entre ville, forêt et bord de mer
Forêt de Brocéliande © david debray - Adobe Stock

Le temps d’un week-end ou pendant les vacances de Pâques, voici un coin de Bretagne qui met tout le monde d’accord : fêtards urbains, amateurs de culture, randonneurs et adeptes de séjour balnéaires…

Programmez-vous une escapade à Rennes, toujours aussi jeune, innovante et dynamique ; explorez inlassablement la forêt de Brocéliande sur les traces des chevaliers de la Table ronde ou tout simplement en quête d’air pur ; traquez l’iode le long des remparts de Saint-Malo ou promenez-vous sur la plage de l’Écluse, à Dinard, avant de déguster une bonne crêpe au sarrasin… Voilà quelques-uns des plaisirs à vivre en Ille-et-Vilaine. Elle est pas belle, la vie ?

Plus d'infos sur la Bretagne

Hiroshima et Miyajima, sous les cerisiers en fleurs

Hiroshima et Miyajima, sous les cerisiers en fleurs
Torii du sanctuaire d’Itsukushima © coward_lion - stock.adobe.com

C’est l’une des icônes du Japon : le torii du sanctuaire d’Itsukushima, portail vermillon qui se dresse étrangement au milieu de la mer, se trouve à une heure seulement de bateau d’Hiroshima, sur l’île de Miyajima, au cœur de la mer de Seto.

Ce site, l’un des plus beaux du Japon, est à lui seul une bonne raison pour venir dans la région d’Hiroshima, tristement entrée dans l’histoire un 6 août 1945. Hiroshima mérite également le détour pour son dynamisme, à l’image de ce Japon à la fois contemporain et traditionnel. Le mémorial de la Paix et le dôme de Genbacku, vestige de la tragédie atomique, sont d’émouvants témoignages de l’histoire et des horreurs de la guerre.

Tout autour d’Hiroshima, la nature invite à de superbes échappées entre mer, îles, forêts et montagnes, tandis qu’en avril, les cerisiers en fleurs arborent leurs plus belles parures dans l’atmosphère festive de l’hanami. Enchanteur.

Plus d'infos sur le Japon

Texte : Routard.com

Articles à lire