Tour du monde en 10 parfums

Myrrhe - Soudan, Éthiopie, péninsule d’Arabie, Somalie

Myrrhe - Soudan, Éthiopie, péninsule d’Arabie, Somalie
© amy_lv - Adobe Stock

Un peu de mythologie à présent : Myrrha était la fille du roi de Chypre, Cinyras. Coupable de son amour incestueux pour son père, elle fut transformée en arbre et donna naissance par une fente de son écorce à Adonis, Dieu des parfums et amant d’Aphrodite, la déesse de la Beauté et de l’Amour. C’est dire si cette odeur de myrrhe nous plonge au cœur même des éléments du parfum !

L’arbre à myrrhe ne mesure pas plus de 6 mètres de hauteur. Il produit cette résine qui suinte naturellement de l’écorce épaisse de l’arbre. Il faut attendre que ces « larmes du bois » sèchent pour les recueillir et les transformer selon les besoins et les usages. 

On se sert de la myrrhe depuis l’Antiquité, notamment dans les embaumements. Jésus en reçoit comme cadeau de la part des Rois mages. Quant aux Grecs, ils en parfumaient autrefois leur vin. Cette odeur pleine d’amertume donne une saveur racée et élégante aux compositions parfumées. 

À voir : À Dubaï, il n’y a pas que le Burj et Dubaï Mall ! Dans le quartier de Deira, on trouve encore de la myrrhe au souk aux épices.
Consulter notre guide de voyage Dubaï.

Texte : Gavin’s Clemente-Ruiz

Les articles à lire

Bons Plans Voyage