Où voir des monstres en France ?

La Bête du Gévaudan et ses copains

La Bête du Gévaudan et ses copains
© Association Au pays de la bête du Gévaudan

Surnommée la bête faramine ou la bête farrigaude, la bête du Gévaudan a bel et bien existé. De taille extravagante, elle ravagea la Haute-Loire entre 1764 et 1967, dévorant troupeaux, bergers, enfants et pucelles.

Tué enfin par un chasseur, le loup mesurait 1,50 m de long, 77 cm au garrot et sa mâchoire s’ouvrait sur près de 20 cm… Loup infernal, affaire politique, ou sadique ?  Les zoologistes modernes pensent qu’il s’agissait de l’hybride d’un loup et d’une chienne…. Un gros vilain méchant loup largement médiatisé, quoi !

Voir l’impressionnante statue de bronze et les expositions à la Maison de la Bête à Auvers (Haute-Loire), le musée de la Bête du Gévaudan à Saugues (43).

Loup, y es-tu ?

Les défilés du loup de Loupian (Hérault) en mars et août remontent au 18e s. Ce loup argenté aida les lépreux contre les Sarrasins. Certaines histoires de loups restent légendaires, tel le loup de Voas dans l’Aisne (Aisne) qui fit tomber de cheval le roi Louis IV en 954. Un gigantesque loup maigre ou lou’mmâgré est réputé apparaître de temps en temps du côté d’Aulus (Ariège) pour dévorer tout un troupeau de brebis.

Il y a plus de 300 loups actuellement en France, sur 38 zones de présence permanente et un taux de croissance de 20 % par an. Espèce protégée, 24 loups sont autorisés à être tués annuellement par des spécialistes.

Comprendre les loups aux parcs de Rhodes (Moselle) ; Courzieu (Rhône) ; Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) ; Saint-Léger-de-Peyre (Lozère) ; Orlu (Ariège).   

Texte : Anne-Marie Minvielle

Les articles à lire

Bons Plans Voyage