Le meilleur de la Jordanie

Le meilleur de la Jordanie : sud et mer Rouge

Tout au sud de la Jordanie, un désert et une mer. Mais pas n’importe lesquels : deux sites mythiques marqués par le souvenir de Lawrence d’Arabie et des fonds sous-marins exceptionnels.

Le désert du wadi Ram

Le désert du wadi Ram
Wadi Rum © Carlos Neto - stock.adobe.com

Après la route du Roi, place à la route du Désert. C’est par celle-ci que l’on atteint le wadi Ram (ou wadi Rum, en version anglophone), à 2 heures au sud-est de Pétra. Un désert mythique depuis que le lieutenant Lawrence y a réuni les armées arabes. Ces larges vallées sablonneuses, bordées de montagnes, dévoilent une gamme de couleurs épatantes. On comprend mieux pourquoi les plus belles scènes du film « Lawrence d’Arabie » furent tournées ici même. Et, plus récemment, le film « Seul sur Mars » avec Matt Damon.

On peut y faire une simple excursion en 4x4 ou, si on a un peu plus de temps, une randonnée pédestre, équestre ou même à dos de dromadaire. Le désert offre aussi d’autres activités plus insolites, comme l’escalade ou une nuit chez une famille bédouine. Elle vous apprendra à nourrir les chèvres, à faire le thé, à identifier des empreintes sur le sable.

Et contrairement aux idées reçues, le désert est loin d’être monotone. Au wadi Ram, ne manquez pas le siq du djebel Khazali, une gorge très étroite, comme une oasis confidentielle. Ni le Burdah, une arche naturelle, véritable curiosité géologique. Dans le même genre, on trouve aussi Umm-Fruth, un autre pont de pierre très photogénique.

Au départ de Diseh, on aime les impressionnantes falaises d’Um-Ishrin Inscriptions, et le canyon Al-Barra. Attention, le sable est si épais que les 4x4 s’y enlisent parfois ! Enfin, dans la partie nord, hors zone « réglementée », s’étendent de grandes dunes de sable rouge au sud du djebel El-Kharaza, un beau massif.

Aqaba et la mer Rouge

Aqaba et la mer Rouge
Aqaba © Christophe Cappelli - stock.adobe.com

Aqaba, l’unique station balnéaire de Jordanie ! Coincée entre mer et montagnes désertiques, la ville abrite aussi le seul port du pays. Mais n’allez pas imaginer un petit port de pêche pittoresque, non : l’ambiance « bling bling » fait plutôt penser à Dubaï, avec sa marina et son cortège d’hôtels de luxe et de résidences secondaires. Les jeudis et vendredis soir, Aqaba attire les jeunes et les familles, venus faire du shopping et profiter de la plage.

Heureusement, Aqaba ne se résume pas à cela. Son atout ? Un patrimoine sous-marin exceptionnel, gorgé de coraux et de poissons colorés qui papillonnent dans des eaux limpides. En plus du snorkelling, vous pouvez faire du kayak de mer, du ski nautique ou du windsurf. La plongée, elle, se concentre sur les sites de l’Aqaba Marine Park, une réserve protégée qui se trouve à une douzaine de kilomètres au sud de la ville.

Envie d’une dernière folie ? Accordez-vous une excursion à bord du Neptune, un bateau à fond de verre assez onéreux. Il est logé dans le complexe huppé de Tala Bay, dans les environs d’Aqaba. Vous explorerez de magnifiques fonds marins, une brochette de coraux aux couleurs pétantes, l’épave d’un char américain et celle d’un cargo espagnol de 73 m de long. On croirait voir le Titanic. Pour ne rien gâcher, les montagnes égyptiennes et jordaniennes tissent une jolie toile de fond.

Texte : Sarah Négrèche

Jordanie Les articles à lire

Laure a traversé les déserts caillouteux du royaume Hachémite sur les traces de...

Voyage Jordanie

Bons Plans Voyage

Services voyage