20 merveilles naturelles en France

Merveilles naturelles : Alpes et sud-est de la France

Des sites hors du commun d’une grande diversité, de Chamonix à la Corse : mer de Glace, calanche de Piana, cheminées de fée…

Mer de Glace (Haute-Savoie)

Mer de Glace (Haute-Savoie)
Mer de Glace © Delphotostock - stock.adobe.com

Voilà deux centaines d’années, elle s’étendait jusqu’à la vallée de Chamonix. Aujourd’hui, la mer de Glacedont les « flots » descendent de hauts massifs, n’est visible qu’à la condition de monter à 1 900 m d’altitude en randonnant ou en prenant un train à crémaillère, le Montenvers.

Même si les effets du réchauffement climatique se font sentir – la quantité de glace diminue –, le paysage fascinant qu’offre ce site reste un sommet du tourisme alpin. En plus de l’admirer, on peut circuler à sa surface de diverses manières (à pied, en skis…), à condition d’être correctement équipé et de suivre un guide.

À visiter par tous les publics : une grotte creusée dans la glace (ambiances, sculptures de glace…).

Les demoiselles coiffées de Théus (Hautes-Alpes)

Les demoiselles coiffées de Théus (Hautes-Alpes)
Les demoiselles coiffées de Théus © Anastasia - stock.adobe.com

À Théus, à proximité du lac de Serre-Ponçon, des demoiselles coiffées se pressent jour et nuit pour participer à un bal où elles sont incontestablement les plus belles. On en dénombre une centaine.

Leur look : issues de moraines, ces colonnes constituées de roche friable sont chapeautées par des blocs d’un autre type de roche, plus solide, qui a pour vertu de leur permettre de résister à l’érosion et donc de tenir debout en adoptant diverses postures. Si une de ces élégantes danseuses perd sa coiffe, sa chute sera inévitable…

L’environnement alpin, mi boisé mi minéral, ajoute beaucoup de séduction à cette salle de bal insolite. Sachez que les demoiselles coiffées sont ailleurs nommées cheminées de fée, par exemple à Ille-sur-Têt.

Colorado provençal (Vaucluse)

Colorado provençal (Vaucluse)
Colorado provençal © Eberhard - stock.adobe.com

Les anciennes carrières de Rustrel, près d’Apt dans le Luberon, donnent l’occasion de se promener le long de sentiers où l’on s’émerveille devant des falaises d’argile et de sable colorées. Il s’agit d’ocres dont les pigments proviennent de la présence de fer et d’autres minéraux. On dénombre une vingtaine de teintes : rouge, jaune, vert, gris…

L’origine de ce Colorado provençal remonte à plusieurs millions d’années, quand la mer s’étendait par ici. Un autre site du même type se trouve à proximité. Très renommé, il s’agit du parcours aménagé à la sortie du village de Roussillon-en-Provence.

Double tombolo de Giens (Var)

Double tombolo de Giens (Var)
Flamants roses dans la réserve de la Presqu'île de Giens © zm_photo - stock.adobe.com

La présence de hauts fonds entre le continent et l’île de Giens explique la création d’un double tombolo sur ce site de la Côte d’Azur qui se trouve à Hyères.

Durant des milliers et des milliers d’années, ils ont permis le dépôt de sédiments, lesquels ont donné naissance à ces deux cordons littoraux longs de 4 km. Ils ont été aménagés par l’homme, tout comme ce qu’ils enserrent, une zone humide longtemps exploitée en tant que salins, laquelle est devenue une réserve ornithologique réputée.

La rareté des tombolos doubles est à signaler, tout comme le fait que celui-ci a transformé l’île de Giens en presqu’île.

Calanques de Marseille et de Piana (Bouches-du-Rhône et Corse)

Calanques de Marseille et de Piana (Bouches-du-Rhône et Corse)
Calanque de Sugiton © clarom69 - stock.adobe.com

L'un des plus beaux sites de Provence. Sortes de fjords méditerranéens, les calanques sont des failles profondes et escarpées dans la roche calcaire dans lesquelles s'engouffre l'eau de mer. S'étendant jusqu'à Cassis, les calanques restent pour la plupart sur le territoire de la commune de Marseille.

En Corse, dominant le golfe de Porto, le village de Piana possède un trésor minéral exceptionnel : ses calanques, ou calanche en corse. Elles sont formées de rochers de granit rouge dont les formes sont d’une grande diversité. L’artiste qui les a sculptées est bien connue, elle se nomme érosion.

Partageant leur territoire avec le maquis, elles se découvrent depuis une route, mais aussi le long de sentiers de randonnée. Tombant à pic dans la mer, ce qui permet à de nombreux oiseaux d’y nicher, les calanques n’offrent pas de débouché sur les eaux de la Méditerranée. Pour les admirer depuis ces dernières, il faut donc emprunter un bateau.

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire

Bons Plans Voyage