Le meilleur de l’Écosse

Le meilleur de l’Écosse : les Highlands

Région des plus mythiques, les Highlands sont un peu l’emblème de l’Écosse, avec des sites aussi fameux que le Loch Ness ou le Ben Nevis. Voici nos coups de cœur dans ce territoire hors du commun…

Glencoe

Glencoe
Glencoe © shaiith - stock.adobe.com

À quelque 26 km au sud de Fort William, voilà une région montagneuse appréciée des randonneurs, des alpinistes… et des troupeaux de cerfs ! Le village de Glencoe, tout ce qu’il y a de plus mignon, s’articule autour d’une rue aux maisons fleuries et d’une église. Lovely !

Par ici, les sentiers de randonnée ne manquent pas et le Glencoe Visiter Centre n’est pas avare de suggestions. Parmi elles, les Lochan Trails (trois boucles forestières de 2 km), Pap of Glencoe (4 h A/R, offre une belle vue sur le Loch Leven) ou encore The Lost Valley (2-3 h A/R). Cette dernière nous plonge au cœur d’une vallée née d’un éboulement de pierres, il y a 10 000 ans. Majestueux.

À voir également dans la région : le viaduc de Glenfinnan, si photogénique, où passe un petit train touristique à vapeur reliant Fort William à Mallaig.

Région du Loch Ness

Région du Loch Ness
Loch Ness et Urquhart Castle © johnbraid - stock.adobe.com

La faille de Great Glen sépare les Highlands en deux, sur une centaine de kilomètres : au nord-est, Inverness, au sud-ouest, Fort William. Tout le long, une succession de lochs et, parmi eux, le plus connu de tous… le Loch Ness et son monstre légendaire, évidemment ! Nessie – c’est son petit nom – ne daigne jamais se montrer… il faut dire qu’il a de quoi se cacher : le lac aux eaux noires et très profondes (jusqu’à 250 m, face au château d’Urquhart) s’étend sur 35 km de long et 2 km de large ! C’est d’ailleurs le lac le plus volumineux d’Écosse (mais pas le plus grand : celui-là, c’est Lomond). 

La ville d’Inverness, à côté, est un bon camp de base pour le découvrir, tout comme Drumnadrochit, un petit village sur la rive nord-ouest.

Pour une vue imprenable sur le Loch Ness, on crapahute jusqu’au sommet de la colline Meall Fuar-mhonaidh (se garer au parking à Bunloit, près de Drumnadrochit, compter 3 à 5 h pour 9 km). Avec plus de temps – et de courage – on peut sinon s’attaquer à la grande randonnée du Great Glen Way, qui suit le Great Glen de bout en bout (compter 6 jours).

Également à découvrir dans les environs : Fort William.

Péninsule de Coigach

Péninsule de Coigach
Plage d'Achnahaird © Klodien - stock.adobe.com

Située entre Lochinver et Ullapool, au nord des Highlands, la péninsule de Coigach prend des airs de bout du monde.

Répartis un peu partout dans la mer, une multitude de rochers semble la saupoudrer : ce sont les îles Summer (Summer Isles). On peut s’y rendre, histoire de se sentir encore plus seul au monde. À part quelques colonies de phoques et des oiseaux marins, rien que nous. Pour ce faire, on monte à bord d’un bateau à Achiltibuie. Ce nom, à prononcer « Areltiboui », c’est celui du village principal, qui vient au passage nous rappeler que la péninsule est bel et bien habitée… on aurait pu en douter !

La péninsule de Coigach abrite aussi une magnifique plage de sable blanc dominée par des monts verdoyants, dans la baie d’Achnahaird. Une merveille.

À signaler dans les environs, en allant vers le nord : la superbe route entre Kylesku et Lochinver.

Randonnées dans les Highlands

Randonnées dans les Highlands
Cairngorm Mountains National Park © Froggy - stock.adobe.com

Du sud au nord, la région des Highlands est un vrai paradis pour randonneurs. On marche ici au cœur de vallées (glen) impressionnantes. On grimpe jusqu’au sommet de monts (ben) qui nous réservent de fabuleux panoramas sur les nombreux lochs et les landes à l’infini. Bien sûr, on croise à tous les coups des Highlands cattle, ces vaches à longs poils et à grandes cornes si caractéristiques de l’Écosse.

Parmi les randonnées incontournables, citons celles du Cairngorm Mountains National Park. Une fois la porte d’entrée passée – la ville d’Aviemore –, nous voilà plongés dans de fabuleux décors. Aux environs du loch Morlich, on découvre notamment la forêt Rothiemurchus, dont les pins calédoniens sont une espèce endémique.

La randonnée Lairig Ghru nous emmène quant à elle au cœur des paysages du Cairngorm (30 km, prévoir 2 jours et surtout bien se renseigner avant de partir). Si le cœur et les jambes nous en disent, on peut aussi s’atteler à l’ascension du mont Cairngorm (1 244 m). De tout là-haut, la vue est splendide. On peut ensuite pousser jusqu’au Ben Macdui, deuxième sommet d’Écosse (1 309 m).

Autre incontournable, pour qui aime marcher : la réserve naturelle nationale de Glen Affric. L’une des plus belles vallées du pays, qui abrite une bonne partie de la forêt primaire calédonienne. La randonnée « Strathconon lochans » nous conduit du Loch Beannacharain au petit loch caché de Toll Lochain, à travers de fabuleux paysages (17 km, compter 6 h).

Highland Games

Highland Games
Highland Games © Ruth Black - stock.adobe.com

Le premier samedi de septembre, Braemar accueille les Highland Games. Vous voyez les douze travaux d’Hercule ? Eh bien c’est un peu le même principe… Pros et amateurs s’y donnent à cœur joie, entre le tir à la corde, la lutte et les lancés en tout genre : de troncs d’arbres, de grosses pierres, de marteaux énormes…

Le tout avec les cornemuses en fond sonore et le port du kilt, of course, car il pleut pleuvoir à tout moment, en Écosse. Un événement populaire, assurément drôle (mais pourtant très sérieux), on ne peut plus scottish. Même la reine se déplace pour voir ça, c’est dire ! Les Highland Games ont aussi lieu dans d’autres villages d’Écosse.

Route côtière North Coast 500

Route côtière North Coast 500
Sango Bay © stocksolutions - stock.adobe.com

La North Coast 500 est à l’Écosse ce que la Route 66 est aux États-Unis ! Une voie mythique mais aussi l'un des plus beaux itinéraires qui soient : en boucle sur quelque 800 km, elle part d’Inverness, la capitale des Highlands et longe la côte nord.

Tout le long, elle nous offre un incroyable défilé de paysages : des falaises abruptes, des plages magnifiques (Durness, Achmelvich), des montagnes (Ben Hope, An Teallach, Suilven…), des landes sauvages, des villes et villages pleins de charme (Ullapool, Torridon…). Si bien qu’on a sans cesse envie de s’arrêter ! Et c’est fortement recommandé : voilà pourquoi il faut compter une bonne semaine pour la parcourir.

Parmi les haltes à ne pas manquer, les Stacks of Duncansby, à la pointe nord-est : ces aiguilles de pierre de plus de plus de 60 m de haut sont littéralement plantées dans la mer. Dans le coin, également des châteaux : celui de Dunrobin, au sud de Brora, évoque ceux des contes. Sans oublier les ruines du château d’Ardvreck, qui se reflètent dans le Loch Assynt. Romantique à souhait.

Texte : Aurélie Michel

Écosse Les articles à lire

Voyage Écosse

Bons Plans Voyage

Services voyage