Le meilleur de l’Écosse

Le meilleur du sud de l’Écosse

Des clubs branchés de Glasgow aux ruines de l’abbaye de Jedburgh en passant par le château d’Édimbourg, le sud de l’Écosse vous ravira à coup sûr !

Édimbourg

Édimbourg
Royal Mile d'Edimbourg © Alexey Fedorenko - stock.adobe.com

Capitale de l’Écosse depuis le 15e siècle, Édimbourg recèle un incroyable patrimoine historique, qui lui vaut d’ailleurs une inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour en découvrir le cœur médiéval, on arpente le Royal Mile, artère principale d’Old Town (vieille ville), qui relie le château à Holyrood Palace (où séjourne la Reine, quand elle se rend à Édimbourg). C’est là que se trouvent les bâtiments les plus anciens, comme Saint Giles’ Cathedral (12e) ou The Writers’ Museum (17e).

Pour une vue imprenable sur la capitale, on grimpe tout en haut de la colline Calton Hill. Droit devant, on aperçoit le château d’Édimbourg, perché sur un volcan éteint.

Quoi qu’il en soit, on ne s’ennuie jamais à Édimbourg : ce serait un comble, dans une ville où les musées sont gratuits. Parmi les incontournables, la Scottish National Gallery (riche collection de peintures européennes) et la Scottish National Gallery of Modern Art. Le premier musée se situe dans New Town (la « nouvelle ville », qui date tout de même du 18e siècle) et le second dans Dean Village, deux autres quartiers à découvrir lors de sa venue.

Glasgow

Glasgow
Hôtel de Ville de Glasgow © ArTo - stock.adobe.com

À quelque 70 km de la très classique Édimbourg se trouve l’industrielle et branchée Glasgow. Dynamique, novatrice et artistique, elle s’impose comme la capitale culturelle de l’Écosse.

C’est ici qu’est né, au 19e siècle, le Glasgow Style. À l’origine de cet art nouveau écossais, Charles Rennie Mackintosh. Un nom à retenir : ce designer avant-gardiste est à Glasgow ce que Gaudí est à Barcelone. À admirer, notamment : la Glasgow School of Art (à l’intérieur, un vrai labyrinthe de couloirs clair et obscur), la Spook School (son école d’architecture) ou encore le Willow Tearoom (il faut absolument aller y boire un thé !). Sans oublier le phare (lighthouse), qui abrite le centre d’architecture et du design, ainsi que le Mackintosh Interpretation Center. Un escalier en spirale nous mène tout là-haut, où une vue imprenable sur les toits de la ville nous attend.

Comme à Édimbourg, les musées sont gratuits, alors on en profite ! À ne pas manquer : le Riverside Museum, le Kelvingrove Art Gallery & Museum et The Burrell Collection.

On arpente, aussi, le nouveau quartier de Clydeside avant d’aller goûter à la vie nocturne locale dans l’un des nombreux pubs et clubs de la ville.

Les Borders et les abbayes de Melrose et Jedburgh

Les Borders et les abbayes de Melrose et Jedburgh
Jedburgh Abbey © hipproductions - stock.adobe.com

Vallonnements, plages, falaises… tout au sud du Pays, les Borders offrent des paysages on ne peut plus bucoliques, où  l'adjectif « verdoyant » prend tout son sens.

Les amoureux d’architecture y trouveront aussi leur compte : la nature est parsemée de jolies abbayes. L’une des plus emblématiques, dont les vestiges sont les mieux préservés : Jedburgh Abbey (12e siècle). L’église abbatiale fut, à plusieurs reprises, le théâtre d’événements royaux.

Il faut également se rendre à l’abbaye de Melrose, dans l’adorable village du même nom. Fondée en 1136, détruite en 1385, puis reconstruite au 15e siècle, il en subsiste aujourd’hui un ensemble de ruines couleur ocre rose, dressées avec majesté. En y regardant de plus près, on distingue de magnifiques sculptures décoratives. Si on en visite plusieurs, on a tout intérêt à se procurer un pass spécial, comme le Regional Explorer Pass.

Texte : Aurélie Michel

Écosse Les articles à lire

Voyage Écosse

Bons Plans Voyage

Services voyage