Les grandes villes au cinéma

Paris en noir et blanc par… René Clair, Marcel Carné, François Truffaut

Paris en noir et blanc par… René Clair, Marcel Carné, François Truffaut
© Beboy - stock.adobe.com

Les films

Impossible de citer tous les films ayant pris pour décor la Ville Lumière ! Reconnaissons néanmoins que René Clair (Quatorze juilletSous les toits de Paris), Marcel Carné (Hôtel du NordLes Enfants du Paradis) et François Truffaut (Les Quatre cents coups) ont mis tout leur talent à contribution pour immortaliser les charmes de Paname et en sublimer les moindres recoins.

Ces trois Parisiens de cœur et de naissance peuvent également se vanter d’avoir révolutionné le 7e art ! Venus au monde peu après l’invention du cinématographe, Clair et Carné font partie des pères fondateurs du cinéma européen. Quant à Truffaut, il est l’un des initiateurs de la Nouvelle Vague et le symbole d’un cinéma d’auteur « à la française », réputé dans le monde entier.

Les lieux

Sous les toits de Paris (1930) s’ouvre sur un travelling impressionnant à travers les rues de la capitale : René Clair pouvait-il trouver meilleure manière de déclarer son amour à sa ville natale ? Dès ses premiers films (La Tour, Paris qui dort), il présente le Paris insouciant de la Belle Époque à travers quelques monuments emblématiques : la Tour Eiffel, les jardins du Trocadéro, la place de la Concorde

Cette ville mythifiée et fantasmée n’a rien à voir avec celle que dépeint Marcel Carné : il privilégie en effet les quartiers populaires, tels que la station Barbès-Rochechouart ou les environs du canal Saint-Martin.

Dans Les Quatre cents coups, François Truffaut s’inspire de ses souvenirs d’enfance pour raconter les mésaventures d’Antoine Doinel, écolier parisien espiègle mais turbulent. Entre deux âneries, le garçon arpente la rue Marcadet, traverse la place de Clichy et passe même une soirée au Gaumont Palace, salle de cinéma du 18e arrondissement aujourd’hui disparue.

Scène culte : Hôtel du Nord

« Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? » La fameuse réplique prononcée par Arletty dans Hôtel du Nord (1938) est l’une des plus célèbres de l’histoire du cinéma. Mais contrairement à ce que croient certains spectateurs, le film de Marcel Carné n’a pas été tourné à l’Hôtel du Nord, sur les bords du canal Saint-Martin, mais aux studios de Billancourt ! Ce petit détail ne semble pas déranger les nombreux cinéphiles qui viennent visiter ce lieu de légende reconverti en restaurant. 

Consulter notre guide de voyage Paris.
Voir les photos de Paris.


Texte : Camille Poirier

Les articles à lire

Bons Plans Voyage