Le meilleur de la Crète

Le meilleur de la Crète : les plages

Plages de poche alignant les transats au fond de criques ou plages désertes, plages de sable blanc ou de galets, baignées d’eaux turquoise, posées au bout de pinèdes ou d’oliveraies, pied des montagnes ou à l’embouchure de gorges… la Crète offre un bel éventail de paysages balnéaires.

Alors que la côte nord est bordée de stations balnéaires, c’est à l’ouest que l’on trouve quelques-unes des plus belles plages. Quant à la côte sud, elle arbore des plages désertes jusqu’au cœur de l’été.

Lagon d’Élafonissi

Lagon d’Élafonissi
Lagon d’Élafonissi © Tupungato - stock.adobe.com

Envie de plage aux airs de Polynésie ? Vous y êtes presque ! Au sud-ouest de la Crète, l’une de ses plus belles plages fait la jonction entre l’île et une presqu’île. Incroyablement limpide, la mer turquoise du lagon d’Élafonissi vient caresser un sable rosé. Au gré des marées, la mer redessine les contours de la plage, ses îlots et ses bancs de sable, si bien qu’il faut parfois mettre le pied à l’eau avant de poser sa serviette.

La couleur rosée du sable est l’une des caractéristiques d’Élafonissi. La légende l’attribue à un épisode dramatique de l’histoire de la Crète : en 1824, plus de 800 femmes, enfants et vieillards pourchassés par les Turcs trouvèrent ici refuge avant d’y être massacrés. On dit que le sable porte depuis le souvenir du sang versé. La plage d’Élafonissi est aussi un spot de snorkelling et de windsurf.

Plage de Balos et presqu’île de Gramvoussa

Plage de Balos et presqu’île de Gramvoussa
Balos © alexkon2000 - stock.adobe.com

Une autre star des plages de Crète. Au bout de la presqu’île de Gramvoussa, au nord-ouest de l’île, la plage de Balos entoure un lagon aux eaux claires. Le sable blanc est caressé par une eau turquoise qui prend vers le large mille nuances de bleu et de cyan.

Si vous voulez approcher la plage de Balos en voiture, il faut régler un petit droit de passage, puis suivre sur plus de 7 km une piste un peu chaotique... On continue ensuite à pied par un sentier. Ça descend à l’aller, ça monte au retour. Compter près de 25 minutes de marche aller. Autre possibilité : accéder à la plage en bateau.

Il est aussi possible de faire une excursion sur la presqu’île de Gramvoussa, constituée de 2 îlots sauvages. Sur l’un d’eux a été érigée une forteresse vénitienne, aujourd’hui en ruine.

Attention : depuis la plage de Balos, la presqu’île de Gramvoussa ne s’atteint pas toujours à pied sec.

Phalassarna

Phalassarna
Plage de Phalassarna © gorelovs - stock.adobe.com

Longue bande de sable blond, mer turquoise, transats et parasols en paille : tous les ingrédients sont réunis pour une séance de farniente, option paradis sur terre. Au sud de Balos, on atteint la plage de Phalassarna au terme d’une descente par une route en lacets, qui serpente entre terres arides… et serres de tomates !

La proximité d’un site archéologique antique empêche en théorie l’implantation de grands projets immobiliers, et préserve le caractère sauvage des lieux.

Texte : Marie Borgers

Crète Les articles à lire

Voyage Crète

Bons Plans Voyage

Services voyage