Le meilleur du Portugal

Le meilleur du Portugal : l’Alentejo

Découvrez  le meilleur de l’Alentejo, de la belle cité d’Évora aux randonnées dans la Serra São Mamede…

L’Alentejo rural, le Portugal authentique

L’Alentejo rural, le Portugal authentique
Chêne-liège en Alentejo © alexanderkonsta - stock.adobe.com

L’Alentejo, plus grande province du Portugal, est aussi la plus rurale : en plus d’être le grenier à blé du pays, elle est le plus grand producteur mondial de liège. Ses paysages de collines, de plaines, de vignes et d’oliviers par milliers semblent tout droit sortis de tableaux impressionnistes. Et encore plus au printemps, quand les tapis de fleurs s’en mêlent.

C’est, sans surprise (bien qu’elle nous en réserve d’incroyables !), un paradis pour les amateurs de nature et de bonne chère. On se régale ici d’une gastronomie authentique : à nous fromages, saucissons fumés (enchidos), miel, huile d’olive, ragoût de mouton, soupes à l’ail ou aux abats de porcs et autres gibiers divinement préparés. Sans oublier les desserts : brigadeiros (sorte de profiteroles aux amandes), sericaia (crème aux œufs accompagnée de prune à l’eau de vie) ou encore le molotoff (blanc d’œuf, sucre, caramel). Et pour accompagner tout ça comme il se doit, on choisit des bons vins d’ici : Borba, Portalegre, Alentejo.

Évora, Mértola, Monsaraz… Les belles villes de l’Alentejo

Évora, Mértola, Monsaraz… Les belles villes de l’Alentejo
Monsaraz © inacio pires - stock.adobe.com

L’une des plus belles cités du pays tout entier ? Évora, pardi ! Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, elle nous surprend à chaque coin de rue. Ici, la plus grande cathédrale du Portugal. Et là, un peu plus loin, un superbe temple romain incroyablement bien conservé : le temple de Diane, qui date du… 2e siècle !

Direction Mértola, à 130 km au sud d’Évora. La ville surgit des grandes plaines de blé comme un miracle : perchée sur un éperon rocheux, elle semble veiller sur la confluence des rivières rios Guadiana et Oeiras. Cette ville-musée se fait aujourd’hui le témoin d’un passé tumultueux, à l’époque où Maures et Chrétiens étaient rivaux. Depuis le donjon de son imposant château fort (remanié par les Arabes, investi par les Chrétiens puis abandonné au 18e siècle), la vue sur le village est incroyable.

La cité fortifiée de Monsaraz est tout aussi passionnante : on s’attarde devant son église, bien mignonne, et ses maisons du 16e siècle, notamment dans la rue Direita, d’un blanc éclatant. Non loin de là, on peut aussi admirer des menhirs et pierres levées, qui nous replongent dans la Préhistoire : ceux de Bulhoa et Outeiro, entre autres. On fait aussi volontiers un tour dans l’éclatante cité d’Estremoz, aux maisons blanches et au vieux quartier médiéval.

Balades dans la Serra São Mamede

Balades dans la Serra São Mamede
Serra São Mamede vers Marvão © LianeM - stock.adobe.com

Ce massif montagneux de moyenne altitude s’étend le long de la frontière espagnole. Les routes, sinueuses à souhait, nous livrent un bel aperçu des environs : par la fenêtre de la voiture, un grand défilé de petites prairies, de forêts de chêne-liège, d’eucalyptus, de châtaigniers, d’amandiers et d’oliviers.

Mais le meilleur moyen de découvrir le coin, c’est encore en enfilant ses chaussures de randonnée. Il existe cinq parcours en boucle de 7 à 16 km et notamment un au départ de Marvão. Perché à 900 m d’altitude, le site ressemble davantage à un nid d’aigle qu’à un village ! Une jolie promenade : le chemin de ronde.

Autre petite ville bien perchée sur les hauteurs : Castelo de Vide. Tôt le matin, on se donne rendez-vous à l’ancestral café Central pour se réveiller en douceur, avec un de ces chaussons aux pommes et à la cannelle, le dénommé boleima de maçã. On ira ensuite déambuler dans ses jolies ruelles médiévales et très fleuries.

Texte : Aurélie Michel

Portugal Les articles à lire

Voyage Portugal

Bons Plans Voyage

Services voyage