Noël au soleil

Noël au beau fixe

Là-bas, c’est l’été, les températures sont clémentes et le soleil brille. Australie, Brésil ou Louisiane… Pour un Noël chaud, chaud, chaud !

Louisiane : Noël jazzy

Louisiane : Noël jazzy
Nouvelle-Orléans © f11photo - Fotolia

Ah, la Louisiane ! Sa mythique ville de La Nouvelle-Orléans traversée par le Mississipi et ses plantations de canne à sucre qui nous replongent dans le passé...

Pour les fêtes, direction la plus grande ville de l’état : La Nouvelle-Orléans. Durant tout le mois de décembre, ses quartiers vivent au rythme des festivités de fin d’année. La ville aux petites rues pavées, aux demeures coloniales historiques et aux airs de jazz légendaires s’anime : visites de maisons traditionnelles dans le quartier du Vieux-Carré, concerts dans la cathédrale Saint-Louis...

Pour fêter l’arrivée de la nouvelle année, on s’offre volontiers une belle soirée au Preservation Hall, la boîte de jazz légendaire. Ou bien dans une autre, sur Frenchmen Street. Le 31, un grand feu d’artifice est tiré sur le Mississippi, à Jackson Square, où sont organisés des concerts (entrée libre).

De fin novembre à début janvier, le City Park devient féérique avec le festival Celebration in the Oaks (compter $8 par personne). Les chênes centenaires sont tout illuminés et de joyeuses créatures de lumière (licornes, crocodiles, dinosaures...) viennent leur rendre visite.

Ailleurs en Louisiane, un festival des lumières a aussi lieu à Natchitoches (au Nord-ouest, à 4 h de route de La Nouvelle-Orléans), sublimant le lac de Cane River, où un grand feu d’artifice est tiré.

Bien sûr, on profitera de son séjour pour découvrir les plantations de canne à sucre et leurs prestigieuses plantation houses, témoins du passé colonialiste de la Louisiane. La meilleure option reste le road trip, de propriétés en propriétés, la majorité d’entre elles se situant entre La Nouvelle-Orléans et Baton Rouge et autour de Saint Francisville. On ne manque pas Oak Alley Plantation, connue pour son allée de chênes et souvent présente dans les films.

Brésil : Noël tropical

Brésil : Noël tropical
Sapin de noël à Rio de Janeiro © dabldy - Fotolia

Assez vus, les sapins de Noël ? Au Brésil, on s’adapte au climat et on va même jusqu’à décorer les palmiers de guirlandes lumineuses ! Adeptes de traditions, rassurez-vous ! Le lac Rodrigo de Freitas, à Rio de Janeiro, ne lésine pas en matière de sapin de Noël. Géant (85 m, soit le plus grand du monde) et flottant, il est constitué de millions d’ampoules. Le seul hic ! ce n’est pas un véritable conifère, mais une audacieuse pyramide lumineuse en forme de sapin !

Très catholique, le Brésil ne déroge pas aux traditions. Un festival de crèches a lieu dans le Jardim de Alah, près du quartier d’Ipanema, et bien d’autres villes que Rio célèbrent Noël. Penedo, à 180 km de Rio, est par exemple considérée comme la « ville du père Noël ». Une sorte de ville jumelle de Rovaniemi, en Finlande, la neige en moins et les degrés en plus... Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter joyeux Noël, ou plutôt : Feliz Natal !

Le réveillon du 31 (les Brésiliens emploient d’ailleurs le même mot) est particulièrement impressionnant à Rio de Janeiro : c’est sur la plage que la fête bat son plein, particulièrement à Copacabana, et dans la rue Santa Clara, où des concerts de rock, d’électro et de samba chauffent l’ambiance dès 19 h. Autres plages où faire la fête (avec un peu moins de monde) : Ipanema, Leblon, Flamengo ou Barra da Tijuca.

Dans tous les cas, la soirée est démentielle. Le mot d’ordre : tout le monde en blanc et tout le monde à l’eau ! On vient déposer dans l’océan toutes sortes d’offrandes (fleurs, bijoux...) en l’honneur de Yemanja, protectrice des marins. Sur le sable fin, toute la journée du 31, on allume aussi des bougies.

À l’arrivée de la nuit, l’ambiance est électrique. Quelque deux millions de personnes assistent, toujours depuis la plage, au feu d’artifice géant, tirés depuis des plateformes flottantes. 20 minutes d’émerveillement, suivies de fêtes mémorables dans les hôtels, bars et restaurants environnants. Sans oublier le bain de minuit ! Avec cette chaleur, on ne se le refuse pas...

Australie : Noël aux antipodes

Australie : Noël aux antipodes
Feu d'artifice à noël © Anh Ngo - Fotolia

Pendant que l’hiver s’installe durablement chez nous, en Australie, l’été ne fait que commencer. Il fait beau et chaud (29 degrés en moyenne) et il y a de quoi s’amuser pour les fêtes. Et puis, il faut bien l’avouer, c’est toujours un peu excitant d’être parmi les premiers à changer d’année... quelque 10 heures avant la France métropolitaine !

Si vous n’êtes pas très dîners conventionnels autour d’une grande tablée à Noël, l’Australie est faite pour vous. « No worries » (pas de souci) comme ils disent là-bas ! Quelques victuailles à faire griller, de quoi trinquer et direction l’un des barbecues en libre service, présents partout dans les villes, au bord des plages... Puisqu’il fait bien chaud dehors, autant en profiter. Pour autant, rien ne vous empêchera à la fin du repas de vous livrer au rituel des « crackers », ces petits paquets desquels une surprise jaillit.

Noël en Australie, ce sont aussi les grands concerts gratuits en plein air. Le plus grand du pays, le Woolworths Carols in the Domain a lieu à Sydney (cette année le 22 décembre). Puis le 26, c’est le retour du Boxing Day, premier jour de la fameuse compétition de cricket, un sport cher aux Australiens. Assister au match de lancement à Melbourne, aux côtés de plus de 90 000 spectateurs, est fabuleux.

Pour fêter le 31, le must du must reste Sydney. Si de grands feux d’artifice sont aussi tirés dans les autres villes (Brisbane, Melbourne, Adelaïde...), celui de Sydney reste le plus beau du pays, pour ne pas dire du monde ! Il est tiré au-dessus de la baie, à deux pas du fameux opéra... Pour l’admirer, on se réunit du côté du pont Harbour Bridge.

L’ambiance est magique, et la nuit est loin d’être finie : sur la plage, dans les bars, dans les clubs... la fête est partout, jusqu’au petit matin. Ou plutôt, jusqu’au matin suivant, car c’est ensuite le Field Day, une grande rave party, qui prend le relais.

En dehors des fêtes, on en profitera évidemment pour visiter du pays (pourquoi ne pas louer un van ?) : Jervis Bay et ses plages idylliques, la Great Ocean Road... En revanche, pour la virée dans le désert, on repassera (après février). Il ne fait pas moins de 35 à 40 degrés en cette saison dans le Red Center...

Conseil :

Près d’un million de personnes se donnent rendez-vous pour célébrer la nouvelle année, alors un conseil : réservez votre hébergement au plus vite.

Texte : Aurélie Michel

Marchés de Noël et réveillons - Les aticles à lire