Noël au soleil

Noël dans les îles

Noël dans les îles? On en rêve tous ! Et, des Antilles à l’océan Indien, c’est une bonne idée pour des fêtes de fin d’année différentes. Car, sous les cocotiers et les flamboyants, on n’oublie pas de célébrer Noël !

Martinique et Guadeloupe : Noël en chansons

Martinique et Guadeloupe : Noël en chansons
Cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France © jsbpics - Fotolia

À partir de décembre, c’est le retour de la saison sèche dans les îles sœurs ! L’idéal pour profiter des plages de carte postale et randonner dans les forêts tropicales... Le mois de décembre, c’est aussi les festivités de Noël, ou plutôt de Nwèl. Les Antilles françaises vivent alors au rythme des Chanté Nwèl, des chants de Noël antillais traditionnels.

Car ici, les fameux « Mon beau sapin » ou « Petit papa Noël » connaissent une toute autre version : celle des créoles. Peu à peu, ces derniers se sont approprié les chants et en ont adapté les paroles, pour y ajouter leurs propres symboliques. Ainsi, le « beau sapin » devient « beau filao », un arbre d’origine australienne qui pousse aux Antilles !

En Guadeloupe et en Martinique, on s’en donne à cœur joie durant la période de l’Avent, surtout les soirs de weekend. On chante et on joue des instruments de musique avec sa famille, ses amis, ses voisins... pas seulement pour célébrer Noël, mais aussi pour se rassembler et partager un moment convivial.

Les Chanté Nwèl ont depuis fait du chemin. De plus en plus de groupes se forment, et on peut les écouter un peu partout à travers les deux îles au moment des fêtes. En Guadeloupe, il s’en joue à la fête de Nwèl Kakado, le 1er vendredi de l’Avent à Vieux-Habitants (Basse-Terre). Parmi les festivités, également l’élection de la Reine de la crèche, des illuminations et des dégustations de plats anciens. Car qui dit Noël dit évidemment cuisine ! L’occasion rêvée de goûter au ragoût de cochon, au boudin créole ou au punch coco. En Martinique, on se régale aussi du chadec glacé, un délicieux agrume confit.

Les marchés de Noël, où découvrir coutumes et produits locaux, sont également populaires. Le plus grand de Guadeloupe, Jou a Tradisyon a lieu à Baie-Mahault. En Martinique, on en trouve au Diamant, aux Trois-îlets, au Lamentin et au Vauclin.

Réunion et Maurice : Noël sous les flamboyants

Réunion et Maurice : Noël sous les flamboyants
Flamboyant à Saint-Leu © Unclesam - Fotolia

En décembre, la nature s’épanouit à Maurice et à la Réunion. C’est l’été, il fait 30 degrés ! Certes, c’est aussi la saison chaude et humide (donc pas la meilleure), mais les pluies sont souvent de grosses averses orageuses laissant la place à de très belles éclaircies.

Le plus spectaculaire, ce sont les gigantesques flamboyants fleuris, aux fleurs rouge vif. Un peu comme se rend au Japon au début du printemps pour assister à l’éclosion des cerisiers, on vient ici à Noël pour voir les plus beaux flamboyants. Un chant de Noël réunionnais leur fait d’ailleurs honneur : « Noël en plein Océan, Noël sous les flamboyants, Noël en rouge flocons, Noël à la Réunion. »

À Maurice, sa fleur est surnommée « bouquet-banané », autrement dit « bouquet de la bonne année ». C’est dire à quel point le flamboyant est l’arbre de Noël ! Sur la route, ils viennent même former des tunnels naturels, comme aux alentours de Grand Baie dans le nord ou sur la route de Curepipe.

C’est aussi la saison des fruits et notamment celle du letchi, véritable fruit de Noël dont les Réunionnais raffolent (la même chanson les cite d’ailleurs dans un couplet !). Ils ornent les tables des réveillons de Noël et du Nouvel an.

Durant cette période, il en pousse partout et on peut en acheter aux marchands des bords de route mais aussi sur les marchés de Noël, organisés dans plusieurs villes des deux îles. Une tradition certes venue d’Europe, mais qui permet de s’approvisionner en bons produits locaux et en objets d’artisanat local (ce qui est loin d’être toujours le cas chez nous...). À la Réunion, rendez-vous notamment à Saint-Denis, à Saint-Leu, à Petite Île, à la Possession ou encore au Barrachois.

Le 31, à minuit, les deux îles s’animent de grands feux d’artifices (le must : les voir sur l’eau, depuis un bateau). Toutes les familles s’en donnent à cœur joie, munies de pétards. C’est véritablement la fête partout, et surtout sur la plage.

Canaries : le printemps pour Noël

Canaries : le printemps pour Noël
Plage de Canteras © zm_photo - Fotolia

Il fait doux toute l’année sur les îles Canaries. La température moyenne de décembre ? Dans les 22 degrés... Côté activités, on est là aussi gâtés (ça tombe bien, c’est quand même Noël !) : randonnées, visites de petits villages, surf, voile, plongée... Nous voilà convaincus : cette année, on fête Noël aux Canaries ! Il ne vous reste plus qu’à choisir entre les 7 îles, toutes singulières.

Une chose est sûre, où que l’on aille, Noël est sacré sur l’archipel. En décembre, les crèches, (« belén » en espagnol), fleurissent un peu partout... même dans le sable ! Comme à la plage de Canteras à Las Palmas (île de Gran Canaria), où, chaque année, une crèche géante est sculptée. Bien pratique : on vient l’admirer, puis direction la plage pour faire le plein de soleil, se baigner ou même plonger.

Marchés de Noël, chants traditionnels (appelés « pasacalles » et « villancicos »), messes de minuit, palmiers décorés... pas de doute, l’esprit de Noël est bien là. Le soir du 25 décembre, l’Orchestre Symphonique de Tenerife donne un grand concert à Santa Cruz, sur l’île de Tenerife. En plein air, en bord de mer, sous un des ciels les plus étoilés qui soient... purement magique !

Si vous le pouvez, assistez le 5 janvier à l’arrivée des Rois Mages (Melchior, Balthazar et... le troisième ? Gaspard !), en carrosse ou à dos de chameau. Une grande fête, où les enfants viennent avec leur liste de Noël... car ici, ils remplacent le papa Noël et c’est le 6 au matin que l’on reçoit ses cadeaux.

Texte : Aurélie Michel

Marchés de Noël et réveillons - Les aticles à lire