Spots de surf dans le monde

Spots de surf : Europe/Afrique

Des vagues de Biarritz et Hossegor à Jeffreys Bay, quelques-uns des meilleurs spots, côté Atlantique et océan Indien.

Biarritz (Pays basque)

Biarritz (Pays basque)
Biarritz © MIMOHE - Fotolia

Sur la côte basque, Biarritz est un des berceaux du surf européen. C'est là que le scénariste et écrivain américain Peter Viertel profita en 1956 du tournage de Le soleil se lève aussi pour pratiquer son sport favori et faire des émules. Parmi eux, Jo Moraiz, qui ouvre la première école de surf française. Les deux spots les plus prisés sont la Côte des Basques, à l'atmosphère très californienne, et la Grande Plage, propice au beach-break. Le spectacle de l'océan Atlantique s'admire aussi depuis des lieux de prestige, comme le somptueux palace Hôtel du Palais ou le casino municipal au style Art déco.

Lire notre dossier sur le meilleur du Pays Basque

Hossegor (Landes)

Hossegor (Landes)
Hossegor © guithan - Fotolia

Les premiers surfeurs s'y sont jetés à l'eau dans les années 1950. Depuis, Hossegor, dans les Landes, accueille le gratin du surf international sur de nombreux spots. Celui des Culs Nus, nommé ainsi en raison de la plage naturiste, voit déferler des vagues de 5 mètres pendant l'hiver. Celui de la Nord est apprécié pour ses vagues de 6 mètres, mais n'en est pas dangereux pour autant. Le meilleur moment pour s'y rendre, c'est à marée basse, de septembre à mars. Sur la terre ferme, un autre sport a bâti la réputation de Hossegor, c'est le golf. Créé en 1927, le Golf d'Hossegor est considéré par ses pratiquants comme un joyau.

Nazaré (Portugal)

Nazaré (Portugal)
Nazaré © moedas1 - Fotolia

A Nazaré, le 11 décembre 2014, le Français Benjamin Sanchis a dompté une vague officiellement mesurée à 33 mètres de haut, battant le record établi de 24 mètres établi en 2011 par l'Hawaïen Garrett McNamara. Nazaré doit ses vagues énormes au canyon sous-marin au large de la côte qui atteint 5 kilomètres de profondeur et fait près de 200 kilomètres de long. Si ce spot a contribué à la renommée internationale de Nazaré, cette ville du Portugal est depuis le XIXe siècle un lieu apprécié pour sa longue plage et les traditions qui unissent ses habitants à la mer.

Fuerteventura (Canaries)

Fuerteventura (Canaries)
El Cotillo © janez volmajer - Fotolia

Des îles des Canaries, celle de Fuerteventura est la plus renommée pour ses spots, situés au nord sur la partie accidentée. Celui de El Burro est surnommé Glass Beach en raison de ses eaux transparentes comme du verre. Rocky Point est idéal pour les niveaux intermédiaires. El Cotillo se distingue par un beach-break. Mais le Graal du surf aux Canaries est appelé «The Bubble». Les vagues y sont courtes mais très fortes et rapides. A réserver aux surfeurs expérimentés ! Les autres goûteront aux randonnées dans les paysages lunaires et arides si caractéristiques de Fuerteventura.

Taghazout (Maroc)

Taghazout (Maroc)
© tobago77 - Fotolia

Avec 320 jours de soleil par an, Taghazout peut se targuer d'être l'un des spots les plus chaleureux sur la côte atlantique. Ce village situé à une vingtaine de kilomètres au nord d'Agadir est fréquenté par davantage de surfeurs chaque année, attirés par le climat doux et l'ambiance paisible. Parmi ses spots, Panorama s'adresse aux débutants tandis qu'Anchor Point déroule une succession de tubes à marée montante. Ceux qui se lèvent de bonne heure assisteront au retour des pêcheurs qui viennent vendre leurs prises aux commerces et hôtels du coin.

Consultez notre guide Maroc

Jeffreys Bay (Afrique du Sud)

Jeffreys Bay (Afrique du Sud)
Jeffreys Bay © Steffen Eichner - Fotolia

Jeffreys Bay, en Afrique du Sud, est l'une des destinations de surf les plus courues au monde. Des «supertubes» se parcourent en effet sur près de 300 mètres. C'est un spot qui a aussi vu sa réputation entachée par l'attaque spectaculaire d'un requin blanc sur le champion Mick Fanning en 2015. Enregistrée en direct, la vidéo de cette attaque a fait le tour du monde. Mais certains animaux marins finissent aussi dans l'assiette. A Jeffreys Beach, les amateurs de fruits de mer sont aux anges en raison de l'abondance de coquillages et de calamars.

La Réunion

La Réunion
Boucan-Canot © Unclesam - Fotolia

Le nombre de surfeurs à La Réunion a chuté ces dernières années en raison des attaques de requins depuis 2011. Mais des mesures de protection, comme la pose de filets, pourraient changer la donne. En tout cas depuis 2013, le surf est interdit en dehors des zones surveillées. La Réunion a donné à la France des champions de surf, qui ont goûté aux spots exceptionnels qui parsèment ses 220 kilomètres de côte. Saint-Leu est en effet réputé pour sa gauche de qualité, les Roches Noires se distinguent par leur grande plage de sable fin, tandis que Boucan-Canot est balayé par de belles vagues.

Texte : Joël Métreau

Bons Plans Voyage

Plongée - Les articles à lire