Le Camino en Espagne
Saint-Jacques de Compostelle © Office de Tourisme d'Espagne

Le camino Francès : de l’autre côté des Pyrénées, les marcheurs des voies de Tours, de Vézelay et du Puy se retrouvent à Roncevaux. Ce n’est qu’à Puente-la-Reina, au sud de Pampelune, que le chemin ne fait qu’un avec ceux venus par le chemin d’Arles, par le Somport et le chemin Aragonais. Il reste quelque 700 km à faire sur ce Camino Francès, parfois difficile le long des routes ou surchauffé sur la Meseta de Castille.

Les cathédrales et les églises rivalisent de beauté. Impossible de faire un choix. Cela dépend du moment, du climat, des rencontres et de vos goûts.

Mais ne manquez pas : l’église navarraise octogonale d’Eunate perdue dans les blés, le cathédrale-musée de Burgos, le coq et la poule de Santo-Domingo de la Calzada. Et encore… les clochers fantômes de la Meseta à Castrojeriz, la pierre à rajouter à la Cruz de Ferro dans la Maragateria, les monts du Bierzo battus par le vent dans la neige en hiver, et tant d’autres coups de cœur…

Le rendez-vous final sera devant le splendide portail de la Gloire à Saint-Jacques-de-Compostelle. Un conseil, la cité jacquaire en janvier-février, illuminée la nuit et déserte, est une véritable féérie.

Texte : Anne-Marie Minviellle

Randonnée et trek - Les articles à lire