Nouveau-Mexique, au pays des Indiens pueblos

Parc de Mesa Verde : le mystère pueblo

Parc de Mesa Verde : le mystère pueblo
Mesa Verde - Claude Hervé-Bazin

Les légendes indiennes font du Chaco Canyon un centre cérémoniel d’envergure, où tous les peuples de la région se retrouvaient. Entourées de tumulus, de montagnes sacrées et d’autels, les great houses accueillaient probablement les festivités.

La civilisation pueblo conserve son mystère. Les archéologues supposent des liens commerciaux distants. N’a-t-on pas retrouvé au Petroglyph National Park, aux portes d’Albuquerque, une gravure rupestre représentant un ara ? Des coquillages, des cloches en cuivre et, récemment, des traces de cacao dans des poteries apportent d’autres indices.

D’innombrables ruines pueblos parsèment le nord du Nouveau-Mexique, l’est de l’Arizona et le sud du Colorado. Aucune n’égale en beauté celles du parc national de Mesa Verde, à une bonne heure au nord du Chaco Canyon (et 45 min de virages supplémentaires passé l’entrée).

Visiter le sites pueblos tient un peu du parcours du combattant : devant l’affluence, il faut désormais réserver une visite guidée avec un ranger. Le jeu en vaut la chandelle : abrités dans les anfractuosités de la roche de Chapin Mesa et Wetherill Mesa, plusieurs ensembles somptueux d’habitations semi-troglodytiques se regroupent sous les auvents rocheux.

On les rejoint aujourd’hui par des chemins aménagés et des échelles. Les anciens Pueblos utilisaient, eux, de simples encoches dans la roche abrupte pour se hisser sur le plateau supérieur, où se trouvaient leurs champs ! Sur chaque site, les mêmes dépressions rondes se creusent : des vestiges de kivas, sites cultuels jadis recouverts d’un toit.

Texte : Claude Hervé-Bazin

Mise en ligne :

États-Unis Les articles à lire

Voyage États-Unis

Bons Plans Voyage

Services voyage