Nouveau-Mexique, au pays des Indiens pueblos

Nouveau-Mexique, au pays des Indiens pueblos
Acoma Pueblo - Claude Hervé-Bazin

C’est en plein désert, sur les hauts plateaux du nord du Nouveau-Mexique, qu’il faut se rendre pour remonter le cours du temps.

Là, au creux des canyons et des vallées desséchées, les ancêtres des actuels Indiens pueblos ont érigé entre le 9e et le 13e siècle des villages de pierre et de terre de plusieurs étages, certains à demi-troglodytiques.

Leurs descendants vivent encore à quelques pas, dans des bastions accrochés aux replis montagneux, où vibre un peu la foi des anciens et la fierté d’un peuple insoumis.

Pays de grands espaces (avec 6,64 hab/km2), le Nouveau-Mexique est, avec 10,2 % d’Indiens et 47 % d’Hispaniques, l’État américain le plus proche de ses racines précolombiennes et de l’histoire coloniale espagnole. L’omniprésente architecture en adobe en témoigne, comme la cuisine, riche de saveurs pimentées.

Cap, donc, sur les cités indiennes oubliées, les pueblos (villages) nimbés dans leur voile de mystère et Santa Fe, plus ancienne ville à l’Ouest du Pecos.

Texte : Claude Hervé-Bazin

Mise en ligne :

États-Unis Les articles à lire

Bons Plans Voyage

Services voyage