Moskva by night
The Chinese Pilot Jao-Da - Marina Skalova

Plus belles que les jours, la réputation des nuits moscovites n’est plus à faire. Depuis la chute du régime communiste, l’industrie de la nuit a multiplié ses efforts pour offrir une vie nocturne de très bonne qualité.

Les concepts de lieux créatifs, à la programmation exigeante et à la déco déboussolante sont désormais légion dans la capitale russe. Bon à savoir : la plupart des clubs sont aussi des bars et restaurants, qui se transforment en pistes de danse à la tombée de la nuit.

De nombreux lieux branchés ont élu domicile dans le quartier de Kitaï-Gorod. On commence par prendre un verre dans le grand jardin arboré de l’Art-Garbage Zapasnik, à l’entrée jonchée de sculptures intrigantes. Le lieu accueille régulièrement de bons concerts de pop-rock.

Juste à côté, le club The Chinese Pilot Jao-Da (Kitaïskiy Letchik Jao-Da, en russe) est une institution incontournable depuis quinze ans. Manu Chao, Emir Kusturica et bien d’autres se sont produits dans cette cave, aux allures de vieux cargo. Ses murs sont tapissés de cartes et de fiches retraçant la trajectoire du fameux pilote… Une aile de son avion a d’ailleurs échoué sur le comptoir du bar !

À quelques rues de là, les technophiles ne manqueront pas de tomber amoureux du Propaganda, l’un des clubs cultes de Moscou. Les murs sont ornés de tableaux à bas-reliefs : imitations de vitraux et gravures de scènes quotidiennes soviétiques tranchent avec le décor en rambarde, façon matériel de chantier. Dès minuit, on envoie les tables et chaises valser, au rythme de beats électro de plus en plus percussifs…

Les grands noms de la techno et de la house, souvent venus de Berlin, Rotterdam ou d’ailleurs se produisent ici. Un lieu chaleureux et gay-friendly, connu pour ses soirées endiablées !

Texte : Marina Skalova

Mise en ligne :

Russie Les articles à lire

Trois balades dans Moscou pour s’imprégner de l’âme russe, passionnée, romantique,...

Voyage Russie

Bons Plans Voyage

Services voyage