Canada : les Rocheuses, de Banff à Jasper

Canada : les Rocheuses, de Banff à Jasper
Lac Moraine © Nick Fox - Adobe Stock

Banff-Jasper ou un rêve de voyageur : 293 km sur une route enchanteresse, à travers les paysages grandioses des Rocheuses, dans l’Ouest canadien.

Sommets aux neiges éternelles, lacs d’un bleu étincelant, forêts à perte de vue, ours et caribous, glaciers et torrents… Le décor est planté pour un périple inoubliable dans une terre de pionniers, où la magie des grands espaces opère encore.

Un voyage dans l’immensité du Far West canadien, à la rencontre d’une nature sauvage et préservée.

Lire également le dossier Ouest canadien, nos coups de cœur.

Le choc des Rocheuses

Le choc des Rocheuses
Icefields Parkway © Craig Zerbe - Adobe Stock

Un choc. Aux portes de Calgary, ville principale de l’Alberta, l’immense prairie canadienne vient buter sur la forteresse des montagnes Rocheuses. Depuis la Transcanadienne (Highway 1), le spectacle est grandiose : la colonne vertébrale du continent nord-américain déploie son océan de montagnes à perte de vue, séparant l’Alberta de la Colombie-Britannique.

Le mastodonte s’étend sur des centaines de kilomètres, recouvrant, dans sa seule partie canadienne, pas moins de quatre parcs nationaux sur deux provinces.

Hormis quelques petites villes, cette région protégée n’a jamais été exploitée, ou si peu, par l’homme. Sur un territoire comparable aux Alpes françaises, les paysages sont préservés et la nature règne en seul maître.

La traversée des Rocheuses compte parmi les plus belles routes du monde. Sur près de 300 kilomètres, se succèdent des panoramas inoubliables, des paysages ciselés et grandioses, à la plastique parfaite : lacs, rivières, forêts de résineux profondes, sommets aux crêtes acérées, cascades et glaciers où vit une faune variée et abondante.

Mais les Rocheuses ne sauraient se résumer à un somptueux décor : les parcs nationaux de Banff et de Jasper sont aussi d’incroyables terrains de jeux pour les vacances. Randonnées, rafting, canoë, vélo, observation des animaux, pêche, équitation, golf et ski en hiver : les activités y sont nombreuses, dans un air pur et une atmosphère des plus reposantes.

Banff, ça coule de source…

Banff, ça coule de source…
Vue du haut de Banff Gondola © DILIP - Adobe Stock

Porte d’entrée des Rocheuses, à 120 km de Calgary, Banff est née d’une découverte inattendue : en 1883, des cheminots de la ligne transcanadienne tombent par hasard sur une grotte d’où jaillissent des sources thermales.

Profitant de la vogue des cures, le Canada décide alors de créer le premier parc national du pays. Et c’est le début d’une success story qui dure encore : avec plus de 3 millions de visiteurs par an, la coquette station de montagne de Banff est l’une des destinations touristiques majeures du Canada.

Plus vraiment pour les sources sulfureuses. Les thermes d’origine ont été transformées  en musée (Cave and Basin) et une seule piscine reste ouverte au public : les Banff Upper Hot Springs, où l’on barbote agréablement (eau à 40 °C) en plein air sur les flancs du bien nommé Mont Sulphur.

On vient désormais à Banff pour le cadre naturel exceptionnel de son parc national classé à l’Unesco, sa douceur de vivre villageoise, son festival d’été et les innombrables balades à faire dans les environs, à pied, à vélo ou en canoë. Pas moins de 1 300 km de sentiers balisés, de tout niveau,  s’offrent aux randonneurs dans le parc national de Banff.

Pour prendre toute la (dé)mesure des lieux, empruntez la Banff Gondola, un téléphérique qui monte à 2 300 m d’altitude en 8 minutes. D’en haut, vue époustouflante  à 360° sur 6 chaînes de montagne, les lacs Vermillion et Minnewanka ainsi que la tumultueuse Bow River, où l’on peut faire du rafting une fois redescendu sur terre.

Lake Louise : le joyau des Rocheuses

Lake Louise : le joyau des Rocheuses
Lake Louise © Richard - Adobe Stock

Situé 58 km au nord de Banff, le lac Louise (photo) est au Canada ce que le Mont-Saint-Michel est à la France. Une destination touristique, mais surtout une icône.

Reconnaissable entre tous, ce lac de montagne, perché à 1 731 m d’altitude, fait penser à un décor dessiné par un artiste inspiré, tant ses formes et son cadre sont harmonieux.

Ses eaux turquoise, aux tons variant selon les saisons et la lumière, reposent au fond d’un cirque de montagnes recouvertes de sapins, sur fond de glacier et de neiges éternelles. Ce paysage splendide, presqu’irréel, attire pas mal de monde en été, depuis la construction de l’imposant Fairmont Lake Louise au début du 20e s.

On vous conseille de venir tôt le matin, d’y dormir si possible et de prendre de la hauteur, en empruntant le sentier montant vers la Big Beehive (superbe panorama), ou encore de rejoindre le spectaculaire glacier Victoria qui surplombe le lac.

Moins célèbre que le lac Louise, le lac Moraine (12 km au sud) n’a rien à envier à son illustre voisin. Plus isolé, totalement inaccessible en hiver, il est bordé de sévères falaises rocheuses plongeant dans des eaux d’un bleu vif, contrastant avec le vert profond des résineux. Un spectacle inoubliable, éminemment romantique.

De très beaux sentiers de randonnées partent du lac, pour explorer cette contrée sauvage, fréquentée par les ours. Si vous avez du mal à quitter le lac Moraine (on vous comprend !), un lodge permet d’y passer la nuit. Mais les prix sont à la hauteur de cet endroit vraiment exceptionnel.

Sur la route des glaciers

Sur la route des glaciers
Columbia Icefields © Regien Paassen - Shutterstock

De Lake Louise, la célèbre Icefields Parkway (Route des glaciers) s’élance vers le nord en direction de Jasper : un parcours à travers des paysages splendides,  qui tient ses promesses sur 232 km.  

Chaque virage de l’Icefields Parkway semble encore plus beau que le précédent : un festival de lacs aux eaux pures (sublime lac Peyto), de glaciers et de montagnes puissantes, encadrant de larges vallées.

Seuls quelques AJ rudimentaires, des campings, une poignée d’hôtels et une station-service ponctuent la route. Il arrive, par moments, de rouler sans croiser de voiture sur des kilomètres, avec l’impression d’être seul au monde dans un décor de western.

Au bout de 120 km, les forêts font place à des paysages lunaires, qui servent de prélude au spectaculaire Columbia Icefields : un imposant glacier qui s’étend sur 250 km2 et dépasse par endroits les 300 m d’épaisseur, soit l’équivalent de la tour Eiffel.

Située sur la ligne de partage des eaux, cette calotte glaciaire a la particularité d’alimenter des rivières dont les eaux se dirigent vers trois océans (Pacifique, Atlantique, Arctique). Un phénomène unique au monde.

L’Ice Explorer, un bus aux roues énormes, permet de s’aventurer sur ce phénomène naturel, accompagné d'un guide. En chemin, on peut descendre fouler la glace* (photo) : de quoi se croire en Antarctique, malgré les nombreux touristes.

Enfin, depuis mai 2014, à quelques kilomètres du Columbia Icefield, une passerelle de verre transparent – le Skywalk – permet de marcher à 280 m au-dessus du canyon de la rivière Sunwapta. Frissons assurés.

* Il ne faut pas s'aventurer sans guide sur le glacier, en raison des crevasses, qui peuvent occasionner des accidents mortels.

Dans le parc national de Jasper

Dans le parc national de Jasper
Athabasca Falls © Kushnirov Avraham - Adobe Stock

L’Icefields Parkway termine sa course à la petite bourgade de Jasper. Une ville tranquille de 5 000 habitants, bien moins chic que Banff. Jasper se limite à trois rues principales bordées de maisons en bois colorées et à une gare où passe la fameuse ligne de train qui traverse le Canada.

Pas grand-chose à faire ici, si ce n’est profiter de la région qui n’a rien à envier au parc national de Banff. Entouré de montagnes impressionnantes, Jasper est un paradis pour les randonneurs, les cyclistes, les fans de mountain bike, de kayak et de rafting.

Aux portes de la ville, le téléphérique Jasper Tramway permet de s’élever à près de 2 500 m sur le mont Whistlers et son superbe panorama sur la région. Autres musts, le mont Edith Cavell (pour les randos sportives), les sources thermales chaudes en plein air de Miette et les impressionnantes Athabasca Falls (photo), des chutes d’eau de 30 m de haut dévalant dans un étroit canyon.

À 50 km de Jasper se trouve une autre merveille des Rocheuses canadiennes, à voir absolument : le Maligne Lake, sans doute le plus intimiste des lacs de la région, sur fond de sommets enneigés. Un paysage à la sérénité d’estampe japonaise, invitant à la contemplation.

En chemin, une curiosité : le Medicine Lake, qui a la particularité d’être à sec en hiver. En effet, il est formé par le réseau des eaux souterraines du lac Maligne, qui débordent en été. Quand elles se retirent, le lac laisse la place à une plaine striée de filets d’eau. Comme une gigantesque baignoire naturelle qui se serait vidée par magie…

Fiche pratique

Fiche pratique
Glacier Skywalk © i viewfinder - Shutterstock

Préparez votre voyage avec notre guide en ligne Canada

Voir aussi notre dossier Ouest canadien, nos coups de coeur

Office du tourisme Banff Lake Louise : de nombreuses infos et des brochures téléchargeables (anglais).

Tourisme Alberta

Commission canadienne du tourisme

Comment y aller ?

Air Transat est le seul transporteur à desservir Calgary en vol direct depuis la France au départ de Paris CDG. Tarif A/R à partir de 649 € (septembre) et 829 € (août).

De l’aéroport de Calgary, navette de bus vers Banff avec Banff Airporter. Il existe aussi des bus entre Banff, Lake Louise et Jasper. Mais on vous conseille de louer une voiture pour profiter au maximum de la route.

Quand y aller ?

La saison, assez courte, s’étend de fin mai à octobre. Le climat est rigoureux en hiver. Il se peut que les sommets soient enneigés en juin. Le climat, très agréable en été, peut changer drastiquement et rapidement en montagne (neige possible, même en été !) : pensez à emporter des vêtements appropriés.

Où dormir ?

- Banff Centre : 107 Tunnel Mountain Drive, Banff. Un étonnant endroit qui rassemble un centre culturel, un campus pour artiste résidents, plusieurs salles de spectacle, mais aussi un hôtel et trois restaurants pour tous budgets (très bon Three Ravens Dining Room). Vraiment sympa. Doubles dès 110-150 $ (77-105 €) selon confort et saison.

- Samesun Backpacker Lodge  : 433 Banff Avenue, Banff. AJ moderne et animée dans le centre de Banff.

- Hotel Athabasca : 510 Patricia Street, Jasper. Un bon hôtel au cœur de Jasper, depuis 1929. Ambiance vintage et doubles dès 110 $.

Trouvez votre hôtel dans le parc national de Banff et le parc national de Jasper

Où manger ?

- The Maple Leaf Grill : 137, Banff Ave, Banff. Un bistrot élégant avec une cuisine fine à base de produits locaux (bœuf de l’Alberta, bison, saumon…). Plats 20-35 $.

- Bruno’s Cafe & Grill : 304, Caribou St., Banff. Burgers, pizza, wraps, sandwichs, toute la panoplie du diner à prix doux (15-20 $ le repas)

- Sleeping Buffalo : 700, Tunnel Mountain Rd. Dans un lodge chic, une cuisine de qualité, tendance fusion, à partir de produits locaux. Plats 15-20 $ le midi, 25-40 $ le soir. 

- Evil’s Dave : 622, Patricia St, à Jasper. Une table généreuse et copieuse, de bonnes bières de micro-brasserie, une déco moderne et un service souriant. Une bonne adresse.

Liens utiles

Icefields Parkway

Banff Gondola

Lake Louise Gondola

Parcs Canada

Cave and Basin

Banff Upper Hot Springs

Rafting à Banff  

Skywalk

Columbia Icefields

Playlist Routard Canada

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Canada Les articles à lire

Voyage Canada

Bons Plans Voyage

Saveur Marché : l’appli pour les marchés

Saveur Marché : l’appli pour les marchés

A voir, à faire
Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Voyages Culturels
Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Hôtels

Services voyage