Nouvelle-Zélande, le pays du bout du monde

Le fjord Milford Sound, of silence…

Le fjord Milford Sound, of silence…
Rob Suisted / Tourism New Zealand

Tout débute par un énorme mur, au cœur des montagnes sud-ouest de l’île du Sud. Une barrière de plusieurs centaines de mètres, faite d’une puissante roche grise et brillante, s’élève vers le ciel. Pourtant, la mer de Tasman, à vol d’oiseau, n’est pas si loin…

Une légende maorie raconte que, juste derrière, les dieux ont créé une sorte d’antichambre du paradis. Un lieu hors du commun. Soit qu’ils n’aient pas fini leur œuvre, soit qu’ils aient voulu préserver ce havre de l’envahissement, ils ont laissé cette barre montagneuse. Et la route, débutée cent kilomètres avant, à Te Anau, s’y brise irrémédiablement…

Mais c’était avant que l’homme n’apprenne à percer des tunnels. On pénètre dans le noir boyau, on en ressort clignant de l’œil à la lumière étincelante, et on sait que quelque chose s’est produit. Les montagnes sont plus immenses, le ciel peut-être plus bleu.

Quelques kilomètres plus loin, le fjord du Milford Sound se découpe. Majestueux, le Mitre Peak à gauche, le mount Tutoko à droite encadrent ce délicat bras de mer qui perce sereinement ces hautes terres sur une douzaine de kilomètres. Une poignée de compagnies en assure la visite sous plusieurs formes : croisières panoramiques ou naturalistes, rando en kayak de mer, survol en biplan.

Cascades s’abîmant de 150 mètres dans la mer, noires falaises, phoques au sommeil épanoui… Le détour dans ce cul de sac au goût de finis terrae vaut le déplacement.  On se dit qu’on en avait vu : les canaux patagoniens au Chili, le Geiranger Fjord en Norvège, le Saguenay au Québec, la calanque d’En-Vau à Marseille… Il manquait à ce puzzle une pièce de choix : le Milford Sound.

Un spectacle incroyable, pour finir en beauté une inoubliable pérégrination de 6 000 km dans ce pays du bout du monde !

Texte : Fabrice Doumergue

Mise en ligne :

Nouvelle-Zélande Les articles à lire

Voyage Nouvelle-Zélande

Bons Plans Voyage

Services voyage