Internet - 6 astuces pour réserver son billet moins cher

Photo : slocummedia - Fotolia
A l’heure du yield management (variation du prix en fonction de l’évolution de la demande), les prix des billets d’avion et de train sont devenus extrêmement variables et il est de plus en plus difficile de savoir quand acheter au meilleur prix. Toutefois, il existe quelques petites astuces pour économiser en réservant son billet sur Internet.

1/ Attention aux bagages prépayés :

De plus en plus de compagnies s’alignent sur les low costs et font payer l’enregistrement d’un bagage en soute. Même Air France s’y est mis avec ses prix Mini en France et en Europe.

Attention, lors de la réservation, à bien vérifier cette information, car sur certains sites le supplément bagage est précoché, ce qui a tendance à alourdir la note de quelques dizaines d’euros…

2/ S’enregistrer sur Internet :

Certaines compagnies low cost facturent l’enregistrement à l’aéroport, ainsi que l’impression de la carte d’embarquement. Pensez à le faire avant de quitter votre domicile

3/ Frais de réservation

Certaines compagnies aériennes ou agences en ligne facturent l’utilisation d’une carte de crédit pour l’achat d’un billet. Souvent, il vaut mieux utiliser une carte de débit classique plutôt qu’une American Express.

Par ailleurs, les frais de dossier – mais aussi les tarifs des billets eux-mêmes ! -  peuvent varier selon le moment de la journée ou le jour de la semaine où vous achetez. Une pratique pas forcément répandue partout, mais il vaut mieux réserver, par précaution, aux heures creuses (la nuit ou le mardi, par exemple).

4/ IP Tracking : vrai ou pas ?

Un article du Monde avait fait sensation l’an dernier en parlant de l’IP Tracking : une pratique, dont les opérateurs se défendent (et pas confimée par une enquête de la CNIL), consistant à enregistrer vos recherches à partir de l’adresse IP de votre ordinateur pour gonfler les prix lors d’une visite ultérieure… et vous pousser à acheter plus vite.

Un conseil : si vous soupçonnez cette pratique, changez d’ordinateur et de lieu de connexion. Autre conseil : débarrassez-vous des cookies sur votre ordi, avant d’acheter votre billet.

La CNIL a relevé, par contre, une autre pratique : la modulation du prix proposé en fonction du site internet précédemment consulté par l'internaute. Ainsi, un internaute provenant d'un comparateur de prix se verra parfois offrir un prix d'appel plus attractif, mais avec des frais plus élevés.

Une autre enquête intéressante, celle de la Northeastern University de Boston.

5/ Assurances ou pas ?

Certains sites appliquent par défaut une assurance annulation lors de la réservation. Si vous n’en voulez pas, pensez bien à décocher cette option pour ne pas vous voir facturé de quelques dizaines d’euros supplémentaires…

Sachez aussi que de nombreuses cartes de crédit incluent cette assurance si vous achetez votre billet avec elles.

6/ Comparer les offres selon les pays

Un billet ou un forfait peuvent être proposés moins chers sur la version étrangère du site d’une même agence en ligne ou d’un transporteur, afin de s’adapter au mieux à la demande locale, même si c'est de moins en moins le cas.

Vérifiez les tarifs à l’étranger et, surtout, s’il est permis d’acheter un billet sur un site qui n’est pas destiné au public français en ayant sa carte de crédit domiciliée en France. Car ce n’est pas toujours autorisé par les conditions de vente et d’achat du site en question, et pas forcément pratique en cas de problème de réservation et de demande de remboursement…

Plus d'infos sur le net : Notre dossier Bons plans voyages : 10 règles d'or

Toutes les actus

Les articles à lire

Bons Plans Voyage