Tourisme - Les begpackers ne sont pas les bienvenus en Thaïlande et en Indonésie

Tourisme - Les begpackers ne sont pas les bienvenus en Thaïlande et en Indonésie
Bali ©Tropical studio - stock.adobe.com

Selon Le Monde, l’Indonésie et la Thaïlande en ont assez des « begpackers » (contraction de « beg », mendier en anglais et « backpacker » voyageur avec un sac à dos), comprenez des voyageurs sans le sou qui, pour continuer leur périple le plus souvent en Asie, vont jusqu’à faire la manche dans la rue, dans des pays où, rappelons-le, une bonne partie de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté.

En Thaïlande, où on surnomme ces touristes « farang kee nok » (étranger crotte d’oiseau), les autorités peuvent exiger de présenter, lors du passage en douane, l’équivalent de 20 000 baths (600 €) en liquide et un billet d’avion retour. En pratique, cela arrive peu, mais, lors du passage à l’immigration, mieux vaut ne pas se présenter dans une tenue trop négligée et avoir de l’argent sur soi.

En Indonésie, les « begpackers » sont désormais signalés à leurs ambassades respectives pour qu’elles les prennent en charge. Et, ici aussi, les douaniers peuvent exiger la présentation d'un billet d’avion retour ou une preuve de sortie du territoire avant de pénétrer dans le pays. Bon à savoir...

Plus d'infos sur le net : Le Monde

Infos destination : Bali, Bangkok, Indonésie, Thaïlande

Toutes les actus

Les articles à lire

Bons Plans Voyage