Le saviez-vous ? Découvrez nos anecdotes sur la Birmanie !

Le saviez-vous ? Découvrez nos anecdotes sur la Birmanie !

En partenariat avec bynativ

Si on vous parle de la Birmanie, vous nous répondez ? Soit que vous connaissez par cœur ou, au contraire, que vous songez à y aller et vous vous êtes donc déjà renseignés. Dans tous les cas, vous êtes incollables sur ce pays d’Asie du Sud-Est ! En êtes-vous si sûrs ? Si l’on vous demandait pourquoi l’on ne transporte que quatre des cinq bouddhas lors de la fête d’octobre ou encore quelle est la fleur emblématique du Bouddha, sauriez-vous nous répondre ? Ne vous précipitez pas sur votre moteur de recherche pour trouver les réponses, elles se trouvent juste en-dessous. Découvrez 5 anecdotes insolites sur la Birmanie qui rendront votre voyage encore plus mémorable !

La puissance de l'imagination

La puissance de l'imagination

Si Rudyard Kipling, le célèbre auteur du Livre de la Jungle, a puisé dans la Birmanie une force poétique qui a nourri son univers, elle n’est le fruit que de... 3 jours passés sur place, une courte escale à Rangoon (Yangon) et Moulmein (Mawlamyaïne) lors de son voyage entre Calcutta et San Francisco. Mais son poème Mandalay, ville où il n’a jamais mis les pieds, est parvenu à cristalliser tous les désirs d’Orient.

 

Bago a bon dos

Bago a bon dos

Le hamsa, l’oie sacrée brahmanique, se posa un jour sur un minuscule îlot en bord de mer. Faute de place, sa femelle s’installa sur son dos et y resta quelque temps. Plus tard, les habitants du coin construisirent une pagode en hommage à ces deux hôtes sacrés. Ainsi naquit la ville de Bago, mais aussi une blague locale affirmant qu’aucun garçon n’épouserait une fille de Bago, de peur de l’avoir toujours sur le dos !

 

Un mariage destructeur

Un mariage destructeur

Une légende raconte que quatre sœurs contribuèrent à l’édification de la pagode Kyaik Pun mais que les bouddhas en brique s’effondreraient si elles rompaient leurs vœux de célibat. En effet, lorsque l’une d’elles convola en justes noces, le bouddha de l’ouest s’écroula peu de temps après au cours d’un tremblement de terre.

 

Le cinquième élément

Le cinquième élément

Savez-vous pourquoi, lors de la fête d’octobre, on ne promène que quatre des cinq bouddhas ? C’est simple : un jour de 1965, lors de la grande fête aquatique du Phaung-Daw U, la barge royale qui les transportait chavira. Malgré des recherches acharnées, on ne retrouva, au fond du lac, que quatre des cinq statuettes. Celles-ci furent aussitôt rapportées à la pagode Phaung-Daw U. Et là, surprise ! le cinquième bouddha était à sa place, couvert d’algues et revenu par un moyen encore non élucidé... Depuis, on n’ose plus toucher au cinquième bouddha, qui reste donc à sa place dans la pagode !

 

Lotus et bouche cousue

Lotus et bouche cousue

Le lotus est emblématique du Bouddha, souvent représenté assis sur une fleur de lotus. C’est la seule plante aquatique dont la fleur, superbe, s’élève avec légèreté au-dessus de l’eau (contrairement au nénuphar par exemple qui, lui, flotte sur l’eau). Elle puise sa substance vitale dans la boue – qui représente les souffrances et les désirs – pour ensuite s’épanouir au-dessus de l’eau, comme l’âme doit pouvoir se détacher de ses préoccupations terrestres.

 

Pour en savoir plus

Découvrez la communauté des agences de voyage locales : bynativ. Un projet de voyage en tête ? Contactez directement un conseiller local francophone. A destination, il partage avec vous ses bons plans et construit votre voyage sur mesure.

Notre guide en ligne Birmanie.

Texte : Routard.com

Lire d'autres anecdotes