Trek du Salkantay : itinéraire bis pour le Machu Picchu

Trek du Salkantay : itinéraire bis pour le Machu Picchu
Salkantay © Julie Marran

Avec ses milliers de kilomètres de sentiers, le Pérou est un paradis pour les amateurs de trek et de randos culturelles vers les sites incas. Pour rejoindre le plus célèbre d’entre eux, le trek du Salkantay s’impose comme une belle alternative au très convoité « chemin de l’Inca » réservé aux plus prévoyants.  Sportif mais accessible, le circuit permet de rejoindre la citadelle du Machu Picchu en 5 jours de marche, à travers des paysages à couper le souffle… déjà copieusement entamé par les dénivelés !

Le Salkantay, un trek alternatif

Le Salkantay, un trek alternatif
Salkantay © Julie Marran

Surnommé la « montagne magique », le Salkantay règne en maître sur la cordillère Vilcanota du haut de ses 6 264 mètres. Cette montagne sacrée s’apprivoise au fil de la soixantaine de kilomètres de chemins à parcourir à pied ou à cheval.

Durant cinq jours et quatre nuits, les paysages variés vont se suivre sans jamais se ressembler. C’est sans doute pour cela que le Salkantay a su se démarquer au fil des années.

Après deux jours en haute montagne, le décor glacé laisse place à des terres tropicales plantées de plantes et de fleurs par milliers. Le trek embarque en outre ses participants dans le passé avec la découverte d’une poignée de petits sites archéologiques, préambules d’une visite aussi incontournable qu’attendue : la citadelle du Machu Picchu.

Si le bouche à oreille fait progressivement son boulot, les chemins du Salkantay ne sont pas encore saturés.  Mieux encore, on peut le réaliser seul sur les sentiers balisés, si l’on n’est pas effrayé par le poids du matériel à porter (nourriture, vaisselle, réchaud, vêtements, tente, matelas, etc.). On vous recommande, pour plus de confort, de passer toutefois par une agence.

1er jour : de Cuzco à Soraypampa

1er jour : de Cuzco à Soraypampa
Lagune du Salkantay © Julie Marran

L’aventure commence avant les premières lueurs du jour.  Alors que tout Cuzco somnole encore, un véhicule privé fait la tournée des hôtels pour récupérer les courageux candidats à ces cinq jours de marche intense.

Direction Mollepata, un petit village sans charme particulier posté à « seulement » 3 000 mètres d’altitude, contre 3 800 pour Cuzco. Si le trek commençait jadis ici, aujourd’hui il débute vraiment une heure et plusieurs kilomètres plus tard, dans les hauteurs de Cruzpata.

Encouragé par les glaciers de Tucarhuay (5 450 mètres) et le fameux mont Salkantay (6 264 mètres), on commence timidement le trek par 6 heures de marche, la plupart du temps sur terrain plat. Un parcours de santé qui se termine par une somptueuse lagune turquoise cachée derrière les collines du campement de Soraypampa.

Dernière surprise et pas des moindres : la nuit sous un dôme transparent. La tête dans les étoiles, on oublie (presque) le froid polaire qui s’infiltre jusqu’à l’intérieur du duvet. 

2e jour : de Soraypampa à Arrayan Pata

2e jour : de Soraypampa à Arrayan Pata
Montée au col du Salkantay © Julie Marran

A partir d’aujourd’hui et jusqu’à la fin du séjour, tous les réveils auront la saveur d’un thé à la coca livré en room service sous la tente… à 4h30 du matin.

Les choses sérieuses commencent. Objectif de la matinée : atteindre le col du Salkantay, perché à 4 600 mètres d’altitude, devant le principal intéressé qui vous fera peut-être cadeau d’une avalanche (de loin) pour célébrer l’arrivée au point le plus haut de la balade. La nature attend également son petit présent avec le rituel de la Pachamama, la « Terre-Mère » en Quechua.

L’après-midi, la promenade continue dans les entrailles de la jungle péruvienne. Pas à pas, on s’enfonce dans une végétation luxuriante peuplée d’orchidées qui n’a pas grand-chose en commun avec le paysage enneigé de la matinée.

Des heures de marche en descente (plus épuisantes encore que la montée) sont nécessaires pour rejoindre le campement de Arrayan Pata, niché à 3 450 mètres d’altitude.  

3e jour : de Arrayan Pata à La Playa

3e jour : de Arrayan Pata à La Playa
Vallée luxuriante © Julie Marran

Le parcours se poursuit à travers les vallées voisines où la végétation se fait de plus en plus tropicale. L’eau coule à flot dans le Río Santa Teresa et les cascades se dévoilent entre deux foulées. À mesure que l’on s’enfonce dans les yungas (vallées forestières d’altitude), le paysage se métamorphose en un mélange de Sierra et d’Amazonie.

Après des jours sans véritable trace de civilisation, on entre timidement dans le village de Wiñaypoco qui assiste tous les jours au défilé des randonneurs.

Sept heures de marche encore et la journée s’achève à 2 110 mètres d’altitude à la Playa : celle (fictive) d’un village qui n’en porte que le nom ou celle (réelle) des sources d’eau chaude installées à une heure de là… en voiture.  

4e jour : de La Playa à Aguas Calientes

4e jour : de La Playa à Aguas Calientes
© Julie Marran

Dernier jour de marche avant le bouquet final des ruines les plus célèbres du monde. En chemin, les vestiges archéologiques méconnus de Llactapata donnent un vague avant-goût de ce qui nous attend quelques kilomètres plus loin. Puis, pendant des heures, on alterne montées et descentes afin d’arriver à l’ultime étape : la centrale hydroélectrique située à 1 950 mètres d’altitude.

D’ici, deux possibilités s’offrent à vous pour accéder au village d’Aguas Calientes : 45 minutes de train (moyennant une solide participation financière) ou trois heures de marche (plate) le long de la voie de chemin de fer.

Si le chemin n’offre pas de point de vue particulier, force est de constater que la balade sur les rails ne manque pas de charme.

5e jour : Aguas Calientes - Machu Picchu

5e jour : Aguas Calientes - Machu Picchu
Machu Picchu © Julie Marran

La citadelle appartient aux gens qui se lèvent (très) tôt. Rendez-vous à la station de bus, 1h30 avant le départ des premières navettes pour être certain d’entrer sur le site parmi les premiers. On peut aussi rejoindre le Machu Picchu à pied en escaladant la montagne de nuit.

La citadelle se réveille en même temps que les premiers visiteurs pénètrent sur les lieux. Oubliée durant des siècles, la nouvelle merveille du monde est aussi merveilleuse que sur les milliers de photos pour lesquelles elle a posé.

Considérée comme une œuvre maîtresse de l’architecture inca, l’ancienne cité du XVe siècle va également mettre vos jambes à contribution : ascension de la Montagne ou du Huayna Picchu (sur réservation), route vers la porte du Soleil…  Trois petits tours et puis s’en vont vers de nouvelles aventures péruviennes.

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Pérou

Office du tourisme du Pérou

Comment y aller ?

Vols directs Paris-Lima avec Air France et via Madrid avec Air Europa, Iberia, LAN. Correspondance pour Cuzco avec LAN et Star Peru. Trouvez votre billet d’avion.

De Lima à Cuzco, compter 20-25 h de bus.

Conseils pratiques pour le trek du Salkantay

Le Pérou est un pays d’altitude. Le trek du Salkantay ne fait pas figure d’exception avec ses pics à 4 600 m d’altitude. Même avec une très bonne condition physique, il convient de ne pas faire l’impasse sur la période d’acclimatation. Il est donc recommandé d’arriver à Cuzco plusieurs jours avant le départ.

On peut faire le trek tout seul, mais on vous recommande de passer par une agence. On  peut réserver sur place. À la différence du Chemin de l’Inca, le Salkantay ne nécessite aucune réservation  à l’avance.  Tarifs très variables, en fonction du nombre de participants, du matériel, des prestations…. Compter autour de 250 – 350 $ pour des prestations acceptables et 30 $ de pourboire pour les porteurs. Dans tous les cas, avoir un sac de couchage ou le louer.

Le trek s’effectue généralement en compagnie d’une dizaine de participants et d’un guide anglophone/hispanophone. Privilégiez les petits groupes ou ceux pris en charge par deux guides (idéal pour gérer les retardataires) comme le propose l’agence Terra Andina.

Le package inclut les tentes, les matelas, les repas, le transport des bagages en mule (jusqu’à 8kg par personne), l’entrée au Machu Picchu (navette et ascension des montagnes en option), le train retour Aguas Calientes-Ollantaytambo et le transfert aux hôtels.

Terra Andina Peru - contact@terra-andina.com  Tél : 09 70 46 66 20. https://www.voyage-perou.com

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Texte : Solène Duclos

Mise en ligne :

Pérou Les articles à lire