Euskadi–Pays Basque, l’atout séduction

Euskadi–Pays Basque, l’atout séduction
© Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

En partenariat avec l'agence Basque de Tourisme – BASQUETOUR

Au nord-est de l’Espagne, le Pays basque, autrement appelé Euskadi, occupe une place à part. Riche de sa forte identité et de sa culture unique, marquée par une langue à nulle autre pareille, la communauté autonome basque est une destination aux multiples facettes. En explorant ce territoire, le voyageur va à la rencontre de cités dynamiques et avant-gardistes, de villages de pêcheurs authentiques, mais aussi d’une belle nature, entre plages et montagnes. Des pérégrinations qui sont aussi l’occasion de goûter aux saveurs de la cuisine locale et aux fameux vins de la Rioja Alavesa. Le Pays basque étant, en outre, très facile d’accès depuis la France, on n’a aucune raison de se priver de le découvrir… sans aucune modération !

Trois capitales à découvrir d’urgence

Riche de trois provinces, l’Euskadi possède aussi trois capitales : Saint-Sébastien (Guipuzkoa), Bilbao (Biscaye) et Vitoria-Gasteiz (Alava).

Saint-Sébastien

Saint-SébatienSaint-Sébatien © Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

Ouverte sur la baie de La Concha, entre le mont Igueldo et l’île de Santa Clara, Saint-Sébastien, alias Donostia-San Sebastián, cultive un art de vivre des plus séduisants. Au pied du mont Urgull, il fait bon se promener dans les ruelles animées de la vieille ville, où se succèdent les boutiques, les restaurants gastronomiques (la cité compte trois restaurants arborant 3 étoiles, un record en Europe) et les bars à pintxos, les tapas basques. Saint-Sébastien a d’ailleurs été élue « capitale mondiale du pintxos » !

On y fait aussi provision de beaux édifices, tels que la basilique de Santa María del Coro, l'église San Vicente ou le musée San Telmo, installé dans un ancien couvent. Enfin, ne pas manquer de faire halte à l’une des terrasses de la Plaza de la Constitución, dont les façades colorées portent encore des numéros rappelant l’époque où elle servait d’arène aux corridas.

Après quoi, on pourra rejoindre le Paseo de La Concha, qui longe la grande plage éponyme, bordée par l’hôtel Londres, le palais Miramar et le grand centre de thalasso de La Perla. Désignée capitale européenne de la culture 2016, la belle capitale de Guipúzcoa a organisé cette année plus de 400 événements (expositions, concerts, théâtre, danse, gastronomie et littérature).

Bilbao

BilbaoBilbao © Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

Ça bouge aussi, à Bilbao, qui n’en a pas fini d’accomplir sa mutation, depuis la fin des années 1980, passant du statut de ville industrielle à celui de cité à l’avant-garde du design.

Tous les grands noms de l’architecture contemporaine semblent s’être donné rendez-vous ici. Il y a, bien entendu Frank Gehry, qui a conçu le célèbre musée Guggenheim, mais aussi Norman Foster (le métro), Arata Isozaki (les tours jumelles d’Isozaki Atea), Santiago Calatrava (la passerelle Zubizuri, jetée sur la Ría) ou encore César Pelli (la tour Iberdrola).

Mais la cité n’a pas pour autant fait une croix sur son patrimoine historique. Dans le Casco Viejo, la vieille ville, on admire la cathédrale gothique de Santiago et les églises de San Nicolás, des Santos Juanes et de San Antón. Parmi les incontournables, figurent aussi la bibliothèque de Bidebarrieta, le palais de John et le théâtre Arriaga. Et, pour faire le plein de produits du terroir, rendez-vous dans le plus grand marché couvert d’Europe, celui de la Ribera, de style Art déco.

Enfin, ici, comme partout au Pays basque, on est bon vivant, la convivialité étant le maître-mot. Et dès que l’occasion se présente, on se retrouve entre amis pour grignoter des pintxos et se livrer au txikiteo, l’art de flâner en bonne compagnie pour déguster du vin… basque, cela va de soi !

Vitoria-Gasteiz

Vitoria-GasteizVitoria-Gasteiz © Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

Enfin, direction l’arrière-pays, pour découvrir Vitoria-Gasteiz, qui, non contente d’être le siège du Parlement basque, est aussi la ville la plus verte de la Communauté.

Riche de nombreux espaces naturels, elle est entourée par une ceinture de verdure : 6 grands parcs, qui se laissent explorer à pied ou à vélo. Celui de Salburua, avec ses lagunes, est sur la route migratoire des oiseaux migrateurs, et attire les adeptes d’ornithologie.

Mais l’attrait de Vitoria Gasteiz réside aussi dans ses richesses culturelles. Le Casco Antigo, la vieille ville, a conservé la forme d’amande qu’il avait lors de sa fondation, il y a huit siècles, d’où son nom d’Amande médiévale. On y admire la cathédrale gothique Santa María, mais aussi de fabuleux palais Renaissance.

On y goûte aussi à la douceur de vivre, la gastronomie étant, là encore, mise à l’honneur. Ne surtout pas hésiter à se lancer sur la « Route des tapas », pour se délecter de pintxos, accompagnés d’un verre de vin de la Rioja Alavesa voisine, ou bien de cidre artisanal du Guipúzcoa.

Des villages 100 % basques

Des villages 100 % basques
© Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

Le long de la côte, se succèdent des villages authentiques et pleins de charme, où s’exprime pleinement l’identité basque. Si aujourd’hui, la baleine n’est plus au menu des sorties en mer Cantabrique, la pêche demeure une activité bien vivace.

A une demi-heure de route à l’ouest de Saint-Sébastien, le village médiéval de Getaria, entouré de murailles et accroché à flanc de montagne, est particulièrement pittoresque. Il a vu naître au 15e siècle, le navigateur Juan Sebastián Elcano, dont la mémoire est célébrée tous les 7 août lors de fêtes traditionnelles. L’autre grande figure des lieux est le couturier Cristóbal Balenciaga, né ici en 1895. Un beau musée lui est dédié.

Au gré des petites ruelles, on découvre l’église gothique San Salvador, avant d’arriver sur le port, où l’on déguste un poisson ultra-frais : sardines, daurade ou encore chinchard (txitxarro). Parmi les spécialités basques auxquelles il ne faut surtout pas résister, figurent les txipirones, les calamars, délicieux grillés à la plancha, ou encore les kokotxas, les joues de poisson.

Pour un accord parfait, accompagnez ces plats d’un verre de txakoli, un vin blanc frais, produit notamment à Getaria et à Bakio. Les adeptes des plaisirs balnéaires trouvent également de quoi satisfaire leur hédonisme sur les superbes plages de Malkorbe et de Gaztetape.

BermeoBermeo © Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

A une cinquantaine de kilomètres plus à l’ouest, le village de pêcheurs de Lekeitio est, lui aussi, adossé à une montagne. En parcourant les ruelles de ce joli bourg, on découvre la basilique de la Asunción de Santa María, qui recèle un retable orné d’or considéré comme le troisième plus grand d’Espagne, mais aussi les palais d'Uriarte, d'Oxangoiti, d'Uribarri et d'Abaroa. Les beaux panoramas ne manquent pas, ici, notamment si l’on fait une petite randonnée au départ de la plage d'Isuntza. De l’ermitage San Juan Talako, on a aussi un point de vue superbe sur la côte biscaïenne.

Encore plus à l’ouest, on reste dans l’ambiance maritime à Bermeo, un village de caractère autrefois fortifié. De ses anciennes murailles, subsiste l’arc de San Juan, et dans le vieux quartier, s’élève encore la tour gothique d’Ercilla, qui semble veiller sur le vieux port et abrite aujourd’hui le musée du Pêcheur. N’hésitez pas à rentrer dans l’église néoclassique de Santa María, dotée de colonnes doriques, et dans celle de Santa Eufemia, de style gothique. De Bermeo, il n’est pas difficile de rejoindre Bilbao, à seulement une demi-heure de route.

Sur la route du vin, on déguste !

Sur la route du vin, on déguste !
© Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

La cité de Vitoria Gasteiz est le point de départ idéal pour parcourir la Rioja Alavesa, qui jouit d’un microclimat et dont la situation, entre l’Ebre et la mer Cantabrique, est idéale pour l’épanouissement des vignes.

Les occasions de goûter aux nectars de la prestigieuse appellation Rioja ne manquent pas, dans les chais qui jalonnent cette route œnotouristique. Et si vous n’êtes pas motorisé, pas de panique ! Vous pouvez découvrir la Rioja Alavesa à bord de l’Oenobus, qui relie les villes d'Eibar, Bergara, Arrasate-Mondragón, Vitoria-Gasteiz, Bilbao et Laguardia.

Au-delà du plaisir de la dégustation, visiter les caves, c’est aussi l’occasion de s’initier aux secrets de l’élaboration de ces crus d’exception. Un savoir que l’on découvre également au musée du Vin de Laguardia, un village médiéval de toute beauté, tout comme le sont ceux de Samaniego, Elciego et Labastida, également liés à la culture viticole depuis des siècles.

Mais n’allez pas imaginer que la province d’Alava vit dans le passé. Ici, comme à Bilbao ou à Saint-Sébastien, l’histoire et la tradition cohabitent avec la modernité, les chais médiévaux voisinant avec les caves les plus avant-gardistes, conçues par des architectes de renom. Parmi celles-ci, on citera les Bodegas Ysios, de Santiago Calatrava, le complexe Ciudad del Vino, de Frank O. Gehry pour Marqués de Riscal, ou encore les Bodegas Baigorri, d'Iñaki Aspiazu Iza.

Et pour que l’immersion soit complète, n’hésitez par à aller dormir au milieu des vignes, dans d’anciens chais transformés en hôtels. Et pourquoi pas, même, vous initier à la vinothérapie dans un spa ?

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus
© Agence Basque Tourisme - BASQUETOUR

Pour plus d’infos consulter les sites :

http://voyagespaysbasque.fr

http://tourisme.euskadi.eus

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Services voyage