Gdansk, la perle de la Baltique

Gdansk, la perle de la Baltique
Office National Polonais de Tourisme

Gdansk ne saurait se résumer à ses célèbres chantiers navals, qui ont vu la naissance du syndicat Solidarnosc dirigé par Lech Walesa. Située sur le delta de la Vistule, cette ville hanséatique, au splendide centre historique, est surnommée, à juste titre, la perle de la Baltique. Capitale de l’ambre, Gdansk voisine avec la station balnéaire réputée de Sopot. Dès les beaux jours, n’hésitez pas à jeter l’ancre dans son port…

Gdansk historique

Comme le vieux Varsovie, le centre historique de Gdansk a été reconstruit après la Deuxième Guerre mondiale. Rasé par les bombardements, l’ancien comptoir de la Hanse a retrouvé son lustre grâce à une reconstruction méticuleuse, toujours en cours.

Gdansk (462 000 hab.) est aujourd’hui l’une des plus belles villes de Pologne. Patinés par les années, les splendides édifices du vieux Gdansk semblent dater de l’âge d’or de la ville (16e - 17e s.). Un vrai tour de magie…

Port de commerce jadis opulent, passé sous la coupe germanique (Danzig), Gdansk a gardé dans ses murs l’héritage – certes reconstitué – de son histoire millénaire. En se baladant dans la vieille ville, on ne se lasse pas d’admirer les détails de ses superbes maisons à pignons, les fresques et les statues ornant les façades des demeures patriciennes aux portails imposants.

S’étendant sur quelques centaines de mètres entre la porte Haute et la porte Verte, l’ancienne « voie royale » (ul. Dluga et Dlugi Targ) aligne les plus belles demeures de la ville. Superbes façades peintes et palais rococo sur la rue Dluga.

Dominé par son beffroi (82 m), l’hôtel de ville (ul. Dluga, 47) mêle styles gothique, Renaissance et baroque. Un formidable concentré du patrimoine hanséatique de la ville. Ne manquez pas, à l’intérieur, le musée historique de la ville.

La rue Dluga débouche sur Dlugi Targ (Le Long-Marché) en une sorte de feu d’artifice architectural, autour de la fontaine Neptune. Sur la place, l’édifice de la cour d’Artus rappelle l’importance des guildes hanséatiques et du commerce, qui firent la richesse de Gdansk.

La plus grande église de Pologne

Derrière la place du Long-Marché s’élève l’imposante silhouette de la basilique Notre-Dame, la plus grande église de Pologne (100 m de long sur 60 m de large) : son volume est comparable à celui de Notre-Dame de Paris. Ne manquez pas, à l’intérieur, l’horloge astronomique (15e s.) et le panorama depuis sa tour quadrangulaire (78 m).

L’original du célèbre triptyque du Jugement dernier d’Hans Memling (1472) se trouve aujourd’hui au Musée national (ul. Torunska, 1), qui recèle une importante collection de peintures hollandaises et flamandes.

De la basilique, la romantique rue Mariacka permet de rejoindre les quais. Un vrai décor de cinéma où se concentrent les boutiques de souvenir et les bijouteries d’ambre, dont Gdansk est l’une des capitales. Attention aux contrefaçons ! Pour en savoir plus sur l’ambre, ne manquez pas l’intéressant musée de l’Ambre, situé derrière la porte Haute, qui lui est consacré.

La rue Mariacka débouche sur les quais de la Motlawa (photo), où une petite merveille domine les eaux : la plus grande grue médiévale d’Europe, toute en bois. Juste à côté, le Musée maritime fait le point sur la riche histoire portuaire de Gdansk.

Sur les traces de Solidarność

À quelques centaines de mètres de la vieille ville, une grille arbore une banderole à l’effigie de Solidarnosc et un portrait de Jean-Paul II. C’est l’entrée des chantiers navals où s’est déroulée en 1980 la grande grève qui donne naissance au syndicat Solidarité (Solidarność), menée par le futur Prix Nobel Lech Walesa.

C’est ici, sur les lieux mêmes de la révolte de Solidarność, que le Centre européen de solidarité (CES) retrace cette lutte héroïque qui a contribué à la chute du communisme. Ouvert l’an dernier, le Centre comprend un espace d’exposition permanente et un centre de recherche permettant aux scientifiques de consulter les archives. On y voit, entre autres, le panneau de bois où furent inscrites à la main les revendications des grévistes (classé à l’Unesco).

Au-delà de l'histoire du mouvement Solidarność, le Centre s'intéresse à la mémoire des mouvements pour la liberté au 20e siècle en Europe dans un souci de pédagogie et de conservation de ce patrimoine. Il promeut les idéaux de liberté, de justice et de solidarité à l'origine du formidable mouvement polonais. Un site passionnant et émouvant, à visiter absolument.

Sopot et Gdynia, sur la Baltique

Facilement accessibles en transport en commun, Sopot et Gdynia forment, avec Gdansk, la « tri-cité », une conurbation de trois villes sur la Baltique.

Aux beaux jours, la station balnéaire de Sopot se révèle bien agréable. Fondé en 1823, le Deauville polonais a gardé de son âge d’or, sa grande jetée en bois de 512 m (la plus longue d’Europe), son grand hôtel et d’élégants hôtels particuliers.

Mention spéciale pour la Maison courbe (ul. Monte Cassino), complétement tordue, qui semble sortie d’un conte de fées. Mais c’est bien entendu la plage qui fait tout l’intérêt de Sopot, ainsi que les belles balades le long de la côte.

Dans un tout autre genre, Gdynia a gardé son atmosphère portuaire et industrielle. Autour de la jetée sont amarrés de fiers trois-mâts. Cette ville, totalement tournée vers la mer, possède son musée océanographique et aquarium. Début juillet, le festival Open’Er, qui accueille des grandes pointures du rock et de la pop, attire les foules.

Fiche pratique

Préparez votre voyage avec notre guide en ligne Pologne

Office de tourisme de Gdansk

Office du tourisme de Pologne

Aller à Gdansk : vols avec LOT via Varsovie et Lufthansa via Francfort depuis Paris-CDG et d’autres aéroports français. Trouvez votre billet d’avion.

Liaisons ferroviaires depuis Varsovie et Malbork

Trouvez votre hôtel à Gdansk

Bonnes adresses

Pierogarnia U Dzika : ul. Piwna 59-60. Grands choix de pierogi (raviolis fourrés) et autres spécialités polonaises comme la choucroute bigos. Accueil sympa dans ce resto très couru du vieux Gdansk. Compter 40-60 Zlt le repas (10-15 €).

Cukierna Sowa : ul. Dluga, 13. Excellente pâtisserie sur la voie royale.

Cafe Absinthe : ul. Sw Duhca, 2. L’un des bons bars pour passer la soirée à Gdansk. Bonne programmation musicale et ambiance sympa.

– À Sopot, on trouve de nombreux restos et bars sur la rue Monte Cassino, qui concentre la plus grande partie de l’animation. Cuisine végétarienne et bio au Green Way, pour changer.

Excursions en galion (www.perlalew.pl) depuis les quais de la Motlawa et en bus depuis la gare centrale de Gdansk vers l’île de Westerplatte (où débuta la Première Guerre mondiale). Bel aperçu des chantiers navals en chemin.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Pologne Les articles à lire

Services voyage