Où trouver un peu de fraîcheur en été ?

Où trouver un peu de fraîcheur en été ?
Terje Rakke/Nordic life - Visitnorway.com

La canicule arrive et vous n'en pouvez déjà plus ? Voici 5 solutions d’urgence pour fuir les températures torrides ou tout simplement prendre l’air : des destinations proches, facilement accessibles en TGV, en low cost ou en métro. Des sommets des Alpes aux profondeurs des fjords, larguez les amarres et mettez-vous au frais !

Prendre de la hauteur sur la Jungfrau (Suisse)

Prendre de la hauteur sur la Jungfrau (Suisse)
Jungfraubahn © Christian Ktschau - Fotolia

En route pour le « toit de l’Europe », surnom du Jungfraujoch, dans les Alpes bernoises. La ligne de chemin de fer à crémaillère Jungfraubahn, que l’on emprunte depuis la station de Grindelwald (région d’Interlaken), vous hisse à 3 454 m d'altitude, ce qui en fait la plus haute du continent. Sinuant le long et à l’intérieur de parois montagneuses (1 400 m de dénivelé), le trajet n’est que de 9 km, mais le voyage est inoubliable (et cher, compter 170 FS, réservation conseillée www.jungfrau.ch)

Évidemment, dans la région, on ne compte plus les possibilités de s’élever vers les sommets et de s’émerveiller devant les splendeurs alpines. On peut ainsi grimper à 2 970 m dans le restaurant tournant du mont Schilthorn – où fut tourné un James Bond ! – depuis la vallée de Lauterbrunnen. Dans un autre genre, on peut se rafraîchir dans les lacs de Brienz ou de Thoune.

Pour y aller : TGV Lyria Paris – Interlaken

Partir sur les traces de Nessie en Écosse

Bon courage ! Long de 38 km, le Loch Ness atteint jusqu'à 230 m de profondeur. Selon la légende, il abriterait le fameux Nessie, le « monstre du Loch Ness ». Il faut dire qu’il y a de quoi se cacher !

Plus sérieusement, c’est l’occasion de parcourir les Highlands, région où se trouve le Loch. Les paysages sont magnifiques : landes et bruyères parsemées de rochers, collines et montagnes, lochs aux eaux claires, glens, côtes aux falaises déchiquetées ou aux plages de sable blanc…

Les Highlands sont peu peuplées, à cause de la rudesse du climat. Vent et pluie sont souvent au rendez-vous et, en été, le thermomètre dépasse rarement les 20°C.

Pour aller en Écosse : vols vers Édimbourg, Glasgow et Inverness (aéroport le plus proche des Highlands) avec EasyJet et Flybe

Prendre l’air du large à Ouessant (Finistère)

Prendre l’air du large à Ouessant (Finistère)
Pointe du Stiff © Pat on stock - Fotolia

Vent du large, embruns, côtes déchiquetées battues par les vagues… L’île d’Ouessant cultive son image d’île sauvage, ouverte à tous les courants de l’Atlantique, à 2 h de bateau de Brest.

Ouessant est plutôt grande : 8 km de long pour 4 km de large avec 850 habitants. Classée réserve internationale de biosphère par l’Unesco, elle a su préserver son environnement et ses traditions, en dépit de l’affluence touristique. Pensez à réserver l’hébergement et la traversée en bateau (impératif !).

On vous conseille d’y passer la nuit et de découvrir Ouessant au petit matin. Enfourchez une bicyclette, ou partez à pied sur les chemins jusqu’à l’étourdissante pointe de Pern, où s’écrasent les rouleaux. Extra !

Pour y aller : TGV Paris – Brest et traversée en bateau

Piquer une tête dans un fjord (Norvège)

Solution radicale : nager dans l’eau – pas vraiment chaude – d’un fjord norvégien. OK, la Norvège n’est pas donnée, mais on peut désormais s’y rendre en low cost. C’est toujours ça de pris ! Deux solutions : Oslo ou Bergen.

On trouve des plages dans les environs d’Oslo. La capitale est elle-même baignée par un fjord auquel elle a donné son nom. L’été, il prend même des airs balnéaires quand il est sillonné par des voiliers. Bonne solution : la presqu’île de Bygdøy, accessible en bus (ligne 30) depuis le centre-ville. On y trouve des criques, avec des rochers et des pins, ainsi que des plages aménagées. Pour être au plus près de la nature, on peut même y pratiquer le naturisme.

Autre option : les majestueux fjords de la région de Bergen, accessibles en low cost. Mention spéciale pour le Sognefjord, le plus long du monde (204 km), qui atteint à certains endroits 1 300 m de profondeur et côtoie des sommets culminant à 2 405 m. Splendide ! Ou bien, le Geirangerfjord (photo), notre préféré. Mais, ici, ce sera plus kayak que maillot de bain…

Pour aller à Oslo ou Bergen : vols low cost avec Norwegian.

Se réfugier dans un Ice Bar (Paris & Londres)

C’est la solution pour les plus pressés. Prendre la ligne 2 du métro jusqu’à La Chapelle et pousser la porte du Ice Kube Bar de l’hôtel Kube (1-5, passage Ruelle, 18e arrdt). Il s’agit du 1er bar de glace de l’Hexagone !

On boit son verre de vodka dans une chambre froide à - 10° C, entouré de pains de glace, habillé d’une parka, et la « dégustation » (4 cocktails ou vodkas pour 38 €) dure une demi-heure maximum. L’un des endroits les plus givrés de Paris !

Même concept à Londres avec l’Absolut Ice Bar, du côté de Piccadilly Circus (31-33 Heddon St.). Droit d’entrée de 16 £, verres creusés dans la glace, thermomètre affichant -5° C et clientèle de yuppies.

Fiche pratique

Préparez votre voyage avec nos fiches Suisse, Écosse, Bretagne, Norvège, Paris et Londres.

Suisse Tourisme

Visit Scotland

Finistère Tourisme

Visit Norway

Office de tourisme de Paris

Visit London

Trouvez votre hôtel dans le canton de Berne, les Highlands, sur l’île d’Ouessant, en Norvège, à Paris et à Londres.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Les articles à lire