États-Unis : Portland, l’Amérique alter

Mount Hood : sur les traces de Shining

Mount Hood : sur les traces de Shining
Timberline Lodge, Mt Hood, Oregon

Des hauteurs de Portland, le Mount Hood se détache à l’horizon. Point culminant de l'Oregon (3 426 m), ce volcan endormi vaut bien le trajet de 100 km. En chemin, un panneau indique Boring, bourg qui ne manque pas d’humour avec son slogan : « An Exciting Place to Live and Work ». Le village « ennuyeux » est jumelé avec Dull (morne) en Écosse et Bland (fade) en Australie !

La route passe aussi près de la rivière Zigzag : elle ne donne pas le tournis mais une impression de déjà-vu, renforcée en se garant devant l’hôtel Timberline Lodge. Derrière l’imposante cheminée circulaire en pierre grise qui trône au milieu du hall d’entrée, se trouve la clé de l’énigme : une affiche de Shining, de Stanley Kubrick.

Les scènes extérieures ont été tournées ici : le début du film montre Jack Nicholson et sa petite famille roulant vers le lieu où se nouera le drame, puis faisant le tour du propriétaire. L’architecture biscornue suggère le malaise. En réalité, la vaste demeure, à la fois rustique et chic, inspire plutôt la quiétude et le repos.

Située au pied des pistes de ski du Mount Hood, praticables même en plein mois d’août, elle a été bâtie pendant la Grande Dépression, pour donner un emploi aux chômeurs non qualifiés. Le président Roosevelt est venu l’inaugurer en 1937, fier du travail des 500 ouvriers qui l’ont construite avec des matériaux du coin, des outils et techniques simples.

Un témoignage historique touchant et un endroit au charme fou. Ceux qui n’ont pas la chance d’y séjourner se consolent avec les visites guidées quotidiennes.

Texte : Stéphanie Condis

Mise en ligne :

États-Unis Les articles à lire

Services voyage