États-Unis : Portland, l’Amérique alter

La voiture sur la voie de garage

La voiture sur la voie de garage
Portland Aerial tram / OHSU

Contrairement au cliché US, l’automobile n’est pas reine à Portland. Choix rare sur la côte Ouest, la municipalité parie sur le développement du transport public.

Le réseau de bus est pratique, renforcé par le tram et même l’aerial tram, sorte de funiculaire au sud de Downtown qui offre un beau panorama. Pour un point de vue encore plus original, on peut naviguer en kayak sur la Willamette et ses canaux.

Mais l’idéal pour visiter la ville, c’est le vélo. Les vendeurs et loueurs de cycles fleurissent, des tours guidés sont organisés et des centaines de kilomètres de pistes permettent de découvrir le centre, les parcs et les bords de la rivière.

On peut suivre, par exemple, la boucle qui part du Tom Mc Call Waterfornt Park, au sud de la rive gauche, en suivant le cours de l’eau vers le nord jusqu’au Steel Bridge qui conduit sur l’autre berge : là, il faut se diriger, à contre-courant de la Willamette, vers la Vera Katz East Bank Esplanade, puis retraverser par le Hawthorne Bridge pour revenir au point de départ ; ou alors poursuivre vers le sud sur une trentaine de kilomètres, le long du Springwater Corridor qui mène du Musée des Sciences et de l'Industrie à la campagne environnante.

Autre promenade, plus sauvage : Sauvie Island,  parc naturel au nord de Portland, au confluent de la Willamette et de la Columbia River.

Texte : Stéphanie Condis

Mise en ligne :

États-Unis Les articles à lire

Services voyage