Thaïlande, autour du pont de la rivière Kwaï

Thaïlande, autour du pont de la rivière Kwaï
Pont de la rivière Kwaï © lspi138 - Fotolia

Le pont de la rivière Kwaï, entré dans la légende avec le film de David Lean, se trouve en Thaïlande, à 2 h de route à l’ouest de Bangkok. La petite ville de Kanchanaburi attire les cinéphiles et les férus d’histoire venus photographier le pont – même si le film n’a pas été tourné ici – et visiter les musées portant sur cet épisode de la Seconde Guerre mondiale. Mais pour vraiment apprécier la région, il faut aussi sortir de Kanchanaburi afin de découvrir de splendides paysages naturels.

Le pont de la rivière Kwaï et le chemin de fer de la mort

Le pont de la rivière Kwaï et le chemin de fer de la mort
Pont de la rivière Kwaï © sirastock - Fotolia

Petit rappel historique : le pont de la rivière Kwaï a été construit dans la petite ville de Kanchanaburi, située à 125 km de Bangkok,  à l'initiative des Japonais, qui ont occupé la Thaïlande en 1942 et 1943. Son objectif était de faciliter l'acheminement des renforts et du matériel de guerre vers les troupes basées en Birmanie.

La voie ferrée fut sinistrement surnommée « la Voie de la Mort ». En effet, des milliers de prisonniers de guerre asiatiques  – mais aussi australiens, anglais et néerlandais – ont été utilisés comme forçats pour la construction de cette ligne. La plupart sont morts à la tâche tellement les conditions de travail étaient difficiles. Si cette période vous intéresse, vous pouvez visionner le film The Railway Man, de Jonathan Teplitzky, porté à l’écran en 2013.

Mais nous connaissons tous le pont de la rivière Kwaï à travers le roman de l’écrivain français Pierre Boulle, porté à l’écran en 1957. Le producteur Sam Spiegel fut tout de suite piqué de curiosité par les critiques dithyrambiques du roman. Il obtint très vite les droits d’adaptation et confia la réalisation au britannique David Lean. Dans leurs recherches, Lean et son équipe interrogèrent des centaines d'anciens prisonniers de guerre qui avaient travaillé sur la Vallée de la Mort.

Plusieurs fois bombardé et en partie détruit pendant la guerre, le pont, que l’on peut franchir aujourd’hui à pied, a été restauré en 1945 par les Japonais à titre de dommages de guerre. Chaque année, un festival commémore les événements de 1942. Quant au fameux film, il a été tourné… au Sri Lanka ! 

Dans la ville de Kanchanaburi, le musée JEATH est dédié à la construction du pont et propose un point de vue asiatique de la Seconde Guerre mondiale avec l’invasion de l’Asie par les Japonais dès 1931. Vous pouvez également vous rendre au cimetière militaire des alliés renfermant plus de 7 000 sépultures de prisonniers de guerre.

Aujourd’hui, vous pouvez emprunter la ligne de Kanchanaburi à Nam Tok et profiter d’une vue plongeante sur la vallée. C’est également un bon moyen de vous rendre aux chutes d’Erawan.

Les chutes d’Erawan et de Sai Yok

Les chutes d’Erawan et de Sai Yok
Chutes d'Erawan © someman - Fotolia

Le parc national d’Erawan, situé à 65 km au nord de la ville de Kanchanaburi, est considéré comme l'un des plus beaux espaces naturels de Thaïlande. Une promenade de trois heures permet de profiter de toutes les chutes d'eau et de se baigner dans des bassins naturels.

Au milieu d’une nature luxuriante et de l’eau turquoise, des singes viennent régulièrement vous voir. Les chutes d’Erawan sont articulées sur 7 niveaux. La dernière chute d'eau représente la figure d'Erawan, symbolisé par un éléphant à trois têtes, dans la mythologie hindoue.

À proximité, au parc national de Sai Yok Yai, vous alternerez entre chutes et forêts à feuilles persistantes. Vous apercevrez, si vous êtes chanceux, des crabes princiers, des porcs-épics chinois et des lémuriens. Un bateau vous permet de visiter Tham Daowadung, une des plus belles grottes de Thaïlande.

Le principal intérêt du parc réside dans les chutes d'eau Nam Tok Sai Yok Yai et Nam Tok Sai Yok Noi. Mais vous pourrez également visiter des grottes calcaires : Tham Sai Yok, Tham Kaew et Tham Phra, abritant des petites chauves-souris, les « Kitti à nez de porc », plus petits mammifères au monde. N’oubliez pas non plus les grottes Tham Kaeo, Cave Daung et Lawa Cave qui valent le détour avec leurs stalagmites et leurs stalactites.

Vers la frontière birmane

Vers la frontière birmane
Sangkhlaburi © vinaitup - Fotolia

La région proche de la frontière birmane est l’une des plus authentiques. La petite ville de Sangkhlaburi est peuplée par les ethnies Karen et Môn, des ethnies d’origine birmanes venues s’installer en Thaïlande à la suite des nombreux conflits dans leur pays.

Chaque matin, le lac sort d'un épais brouillard qui se dissipe rapidement. Le pont Wang Kha, appelé plus souvent le pont Môn, est splendide au coucher du soleil. Long de 850 m, sa structure en bois est unique. C’est le plus long pont de Thaïlande.

Le pont permet de se rendre au pays Karen et de visiter des villages flottants où vous croiserez des vieilles femmes en tenue traditionnelle fumant le cigare. Une promenade en bateau sur le lac permet de se rendre au Wat Saam Prasob, « le temple noyé ». Ce temple, englouti sous les eaux la majeure partie de l'année, émerge pendant la saison sèche.

Profitez-en pour grimper au Wat Wang Wiwekaram, le centre spirituel des Môn. Situé sur une colline, il accueille régulièrement des écoliers thaïs pour les initier au bouddhisme.

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos pratiques, les bons plans et les adresses dans le Routard Thaïlande en librairie.

Consulter notre guide en ligne Thaïlande

Office national du tourisme de Thaïlande

Comment y aller ?

Vols directs Paris CDG-Bangkok avec Thai Airways et Air France.

De Bangkok, nombreux bus quotidiens vers Kanchanaburi depuis le Southern Bus Terminal. Trjat : 2 h. Egalement deux trains par jour depuis la gare de Thonburi. Compter env. 2 h de trajet (mais retards fréquents).

Où dormir ?

Sam’s River Rafthouse : 48/1 Rong Heeb Oil Rd., à Kanchanaburi. Une jolie guesthouse nichée dans un jardin, avec certaines chambres donnant sur l’eau. Charmant. Le patron possède aussi un hôtel près des chutes de Sai Yok Noi : le Sam’s Jungle.

Trouvez votre hôtel à Kanchanaburi et dans les environs.

Où manger ?

Floating Restaurant : un vaste resto flottant en bois, pour manger au pied du pont de la rivière Kwaï.

Texte : Laure Delmoly

Mise en ligne :

Thaïlande Les articles à lire

Services voyage