Province du Cap : l’Afrique du Sud, côté jardin

Province du Cap : l’Afrique du Sud, côté jardin
Old Nectar, Stellenbosch © Anne-Marie Minvielle

Réputée à juste titre pour la beauté de ses paysages, le mythique cap de Bonne-Espérance, ses vignobles et le dynamisme de Cape Town, la province du Cap possède un trésor méconnu, à défaut d’être caché : ses jardins.

Superbes témoignages de la richesse de la flore locale, botaniques, sauvages ou privés, ils invitent à de belles balades bucoliques entre deux visites touristiques de la région.

Partons à la découverte de ces fabuleux jardins des antipodes…

Les jardins botaniques, de Kirstenbosch à Stellenbosch

Les jardins botaniques, de Kirstenbosch à Stellenbosch
Jardin botanique national d’Harold Polter © Anne-Marie Minvielle

Des dix jardins nationaux botaniques d’Afrique du Sud, la péninsule du Cap concentre les plus intéressants, fruits d’une attention méticuleuse sous ces latitudes.

Avec des températures de 45 degrés en été, les jardins et leurs roses blanches Iceberg, à la nostalgie toute anglaise, demandent un arrosage au goutte-à-goutte. Les plantes endémiques, elles, restent sobres. La taxe sur l’eau est d’ailleurs payée au prorata des impôts.

Les arbres n’existent que sur le littoral et la plaine. Eucalyptus, camphriers, araucarias, mélias violets, grévillas jaunes, bohinias ou arbres aux orchidées, sont parmi les plus beaux du monde. Sans compter les magnifiques chênes séculaires, à l’origine du nom de Stellenbosch « ville des chênes » où chaque arbre est remplacé ou respecté !

Jardin botanique national de Kirstenbosch (Sud Cap)

Premier jardin botanique créé en 1913 et classé à l’Unesco. 36 hectares par milieux pédagogiques botaniques, au pied de la Table Mountain. Pour une journée en famille autour des bruyères, camphriers, protées, agrumes et autres merveilles colorées. Ne pas manquer les Strelitzias reginae, ou « oiseaux de paradis » oranges et bleus, dédiés à Mandela.

Jardin botanique national d’Harold Polter (Est Cap)

Notre préféré, pour son ambiance authentique et son paysage s’enfonçant dans les montagnes calcaires. Un jardin renommé pour son orchidée rouge Disa Kloof.

Jardin botanique de Stellenbosch (Est Cap)

Tea-room de charme au milieu des collections de bonsaïs et de 3 000 espèces remarquables. Ne pas manquer dans les rues voisines, les villas coloniales classées et leurs auvents métalliques à trous-trous style broeki, dentelles de culotte… very british !

Plus d’infos sur http://www.sanbi.org

Les jardins privés ouverts au public

Les jardins privés ouverts au public
Camphrier à Vergelegen © Anne-Marie Minvielle

Une ambiance « Autant en emporte le vent » pour ces somptueux domaines à l’architecture afrikaner d’origine hollandaise « cape dutch », au toit de chaume et fronton blanc mouvementé. Il en reste 140 environ au Cap, pour la plupart sur la route des Vins. Tous classés, ils sont souvent accompagnés d’un portique à cloche servant autrefois à l’appel des esclaves.

Old Nectar, Stellenbosch (Est Cap)

Contraste d’exotisme et de spleen anglais dans ce domaine familial, entre le poétique brunfelsia, « Hier, aujourd’hui et demain » aux teintes évolutives du violet au blanc, la roseraie importée d’Europe et le redoutable chorisia au tronc hérissé de piquants.www.oldnectar.com   

Boschendal, Stellenbosch (Est Cap)

Domaine 18e viticole où il ne manque plus que Scarlett, pour apprendre aussi bien les cépages que les protées. www.boschendal.com

Babylonstoren (Est Cap)

Huit hectares parfaitement entretenus de jardins potagers, aromatiques, avec collections de cactus, arbres, fruits et légumes sous les tonnelles des roseraies. www.babylonstoren.com

Groot Constantia (Sud Cap)

Bel exemple du style Cape Dutch dans ce domaine viticole agrémenté d’un magnifique jardin classique. www.grootconstantia.co.za 

Ina Paarman, Constantia (Sud Cap)

Agapanthes bleues, clivias oranges et azalées sous les chênes de cette maison moderne qui agrémente les plantes médicinales.

Stellenberg (Sud Cap)

La maison dessinée par le paysagiste David Jick’s rivalise d’élégance avec son jardin. Allées de citronniers sur fond de montagnes. www.stellenberggardens.com

Vergelegen(sud Cap)

Des eaux de source, quatre jardins mémorables, 5 000 espèces de fleurs et les plus remarquables camphriers de l’Afrique du Sud. Des colosses de 300 ans de toute beauté dans ce « Jardin d’excellence » où l’on déguste les plus grands vins. www.vergelegen.co.za

Le fynbos et ses réserves

Le fynbos et ses réserves
© Anne-Marie Minvielle

Caractéristique de la péninsule du Cap, le fynbos est un environnement naturel arbustif de style maquis sur sol acide.

Les premiers explorateurs portugais, Bartolomeu Dias puis Vasco de Gama au 15e siècle, furent surpris par les énormes corolles colorées et poilues des protées se mêlant à d’innombrables succulentes… Dans ce milieu très protégé vivent les babouins, les damans, les serpents, les porcs-épics géants, les caméléons mais aussi les plantes invasives.

Table Mountain (Le Cap)

Souvent sous les brumes que les Hollandais rêvaient sorties de la pipe de Dieu ou du Diable, la silhouette tabulaire en grès de la Table Mountain domine le Cap. Véritable pèlerinage, il faut patienter avant de prendre le funiculaire qui mène à son sommet panoramique (1 086 m). L’extrême beauté du paysage incite à la randonnée au milieu des crassulas et des protées de ce parc national.

Réserve naturelle de Jonkershoecke (Stellenbosch)

Randonnées en montagne parmi les babouins du val enchanteur de Jonkershoecke. Différentes espèces de lys, d’iris et de glaïeuls sauvages voisinent avec les arums blancs des cours d’eau.

Vers le cap de Bonne-Espérance

Le long des côtes, entre océans Atlantique et Indien, l’algue géante du Kelp, bambou de la mer, équilibre l’écologie maritime et son littoral protégé. Le cap de Bonne-Espérance attire les touristes du monde entier. Après être monté au phare de Cap Point et sa falaise aux milliers de cormorans, traverser le fynbos vers cette colline pierreuse et ô combien mythique où tout le monde veut se prendre en photo.

Babouins et autruches sauvages font bien dans le décor. Au fait, saviez-vous qu’un œuf dur d’autruche demande 2 h 30 de cuisson ?

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos pratiques, les bons plans et les adresses dans le Routard Afrique du Sud en librairie.

Voir aussi notre guide en ligne Afrique du Sud

Accès 

12 h 30 direct en vol Paris-Le Cap, sans décalage horaire. Réservez votre billet d’avion

Climat

Inversé dans l’hémisphère sud, il vaut mieux visiter les jardins au printemps, d’octobre (floraison des protées) à décembre.

Jardins botaniques, réserves et domaines

Fondation du Monde sauvage pour la nature en Afrique du Sud : www.sanbi.org

Faune

Tout comme les arbres, les oiseaux sont protégés, du simple merle du Cap aux dessous rouge à l’ibis noir  Adeda qui pullule sur la réserve naturelle de Robben Island. Ne pas nourrir les animaux sauvages, notamment les babouins qui risquent de devenir intempestifs.

À voir aussi

. Le coin des Français à Fransbschhoek, pour son site au pied des montagnes et son petit musée des Huguenots.

. La balade en bateau à Hermanus pour apercevoir, avec de la chance, quelques dernières baleines.

. La colonie de pingouins à Boulder’s Beach, stars des photographes.  

Où dormir ?

Trouvez votre hôtel dans la province du Cap

Commencez votre voyage en musique, écoutez notre playlist Routard Afrique du Sud.

Playlist Routard Afrique du Sud

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Afrique du Sud Les articles à lire

Services voyage