Hong Kong, l’empire du shopping

Hong Kong, l’empire du shopping
T-Shirts au Ladies Market © chachanit - Fotolia

Hong Kong, capitale mondiale du shopping ? Si l’on en croit la densité de marchés et de magasins, c’est possible. Cette plaque tournante du commerce mondial passe pour la ville où les boutiques ne ferment jamais…

Marchés traditionnels, bazars touristiques, malls ultra-modernes, outlets et « souks » alimentaires… L’offre est inépuisable. Suivez-nous dans les méandres quelque peu labyrinthiques de l’empire du shopping hongkongais…

La plus grande concentration de magasins au monde

La plus grande concentration de magasins au monde
Temple Street © MEMEME - Fotolia

Les Hongkongais ont la fièvre acheteuse… et elle est contagieuse ! Les habitants de cette « région administrative spéciale », rétrocédée par la Grande-Bretagne à la Chine il y a vingt ans, adorent le shopping, qu’ils soient ou pas des fashionistas.

Devant l’abondance des commerces – la plus grande concentration de magasins au monde ! – ouverts tous les jours et souvent jusque tard le soir, même les voyageurs de passage ont du mal à résister.  Visiter un centre commercial, un « souk » asiatique à ciel ouvert ou un marché alimentaire, c’est découvrir le spectacle quotidien des habitudes de consommation singulières, des traditions culturelles, de la gastronomie locale.

A ce propos, aucun risque de tomber d’inanition en faisant les courses : les marathoniens des emplettes trouvent, partout, de quoi se sustenter, grâce aux stands des marchés, aux restaurants de rue ou aux food courts au sein de grands malls à l’américaine... Aussi passionnés par les achats que par la cuisine, les Hongkongais ne sont jamais rassasiés.

Le territoire, qui n’applique pas de TVA en général, est mondialement connu pour les appareils électroniques et informatiques. Toutefois, la mode et le luxe s’étalent également avec ostentation dans de nombreux quartiers, comme Causeway Bay, temple des accros du shopping.

La péninsule de Kowloon est plus contrastée, avec de grandes marques haut de gamme à Tsim Sha Tsui, en particulier sur Canton Road, mais aussi les bazars de Mongkok où l’on négocie dur… Dans tous les cas, il faut se garder des dépenses compulsives, en se rappelant que le coût de la vie est assez élevé et que les marchands de souvenirs voient venir les touristes !

Mongkok : les marchés aux oiseaux et aux fleurs

Mongkok : les marchés aux oiseaux et aux fleurs
Yuen Po Bird Garden © chachanit - Fotolia

On les entend avant même de les voir : les piafs du marché aux oiseaux ou Yuen Po Bird Garden gazouillent sans relâche du matin jusqu’au coucher du soleil. Dans le quartier de Mongkok, au cœur de la péninsule de Kowloon, des dizaines de stands se serrent le long de minuscules allées piétonnes. On y trouve des volatiles exotiques, perruches et perroquets de toutes les couleurs, de toutes les tailles, de tous les prix (parfois plus d’une centaine d’euros) et de tous les chants : les Chinois adorent écouter les mélodies de leurs compagnons à plumes.

De vieux messieurs les promènent et se donnent rendez-vous ici pour papoter et comparer les talents de leurs protégés. Ils achètent aussi tout le nécessaire pour en prendre soin : graines, vers, sauterelles et grillons vivants, empaquetés dans des sachets transparents, cages en bambou ou en plastique coloré, perchoirs, jolies petites coupelles en porcelaine, etc.

A proximité, poussent de hautes tours, mais également les belles plantes du marché aux fleurs, ouvert tous les jours de 7h30 à 19h environ. Tulipe hollandaise, orchidée, plantes exotiques, compositions florales soignées… Les mains vertes ont l’embarras du choix, entre les fleuristes, les boutiques plus axées déco et les grossistes installés dans plusieurs rues. Au moment du Nouvel an chinois, l’effervescence est à son comble.

Mongkok : le Goldfish Market, aquatique et photogénique

Mongkok : le Goldfish Market, aquatique et photogénique
Goldfish Market © chachanit - Fotolia

Situé de part et d’autre de Tung Choi Street, le Goldfish Market est le plus photogénique des marchés de Mongkok. La concentration de poissons d’aquarium, reptiles, scorpions et animaux de compagnie plus classiques (dont les chiens et chats) est sûrement aussi élevée que celle du quartier, Mongkok (130 000 habitants au kilomètre carré, soit la plus forte au monde !).

Des dizaines de magasins sont spécialisés dans les poissons exotiques, les aquariums et tout le décorum (coraux, anémones, etc.). Les commerçants exposent sur leur devanture les spécimens dans des sacs en plastique transparent remplis d’eau, créant un superbe effet visuel.

Parmi eux, beaucoup de poissons rouges, très prisés s’ils ont des reflets dorés. Ou encore des « dragon fishes » à moustache, les préférés des hommes d’affaires qui les mettent dans leurs bureaux pour porter bonheur.

Kowloon : plutôt jade ou bricolage ?

Kowloon : plutôt jade ou bricolage ?
Jade Market © Stripped Pixel - Fotolia

Très important aussi pour se protéger des mauvais esprits, le jade a également son marché, au sud de Mongkok, toujours à Kowloon. Le Jade Market rassemble près de 400 échoppes débordant de bijoux de jade en tout genre : amulettes, pendentifs, bagues, boucles d’oreille, colliers ou encore bibelots.

Des bébés aux adultes, tous les Chinois en portent. Mais attention, il existe plusieurs types de jade, du plus précieux à celui de moins bonne qualité, et mieux vaut donc être connaisseur, quand le prix s’avère élevé, pour éviter les déconvenues…

Enfin, dans la partie nord de Kowloon, à Sham Shui Po, est implanté le marché aux puces d’Apliu Street, surnommé « Men's Street » car c’est un bric-à-brac d’outils de bricolage, appareils électroniques, matériel hifi et photo, téléphones portables, télécommandes, montres, ceintures, vélos, etc. Pas forcément vintage, plutôt d’occasion et à bas prix.

Le joyeux bazar des marchés touristiques

Le joyeux bazar des marchés touristiques
Upper Lascar Road © chachanit - Fotolia

Pour dénicher des souvenirs rétro à rapporter de voyage, c’est dans le secteur de Cat Street, Upper Lascar Road de son vrai nom, qu’il faut farfouiller. Au nord-ouest de l’île de Hong Kong, cette petite rue piétonne est parallèle à Hollywood Road, l’artère principale du quartier ponctuée d’antiquaires. A Cat Street, les pièces sont souvent des copies de modèles anciens, comme les statuettes, affiches et montres à l’effigie de Mao, les reproductions de monnaie traditionnelle chinoise, les posters kitsch de Bruce Lee, etc.

De l’autre côté de l’île de Hong Kong, sur la côte sud, le Stanley Market est un marché couvert en bord de mer, où l’on trouve de tout, en général peu onéreux à condition de négocier : vêtements et accessoires de mode, souvenirs, matériel électronique, bibelots et bijoux de pacotille.

C’est le même type de marchandises venu des usines de Chine continentale qui inonde les étals des deux marchés les plus connus de Hong Kong, situés sur la péninsule de Kowloon : le Ladies Market et le Temple Street Night Market.

Contrairement à son nom, le Ladies Market, ouvert de midi à 22h, n’est pas réservé aux dames… C’est toute la famille qui est ciblée à travers des produits et des contrefaçons de toutes sortes : jouets, accessoires pour téléphones portables, mini ventilos colorés, chaussettes Hello Kitty, vêtements, cosmétiques, chaussures, Rolex en toc, faux sacs Vuitton, vaisselles, baguettes, T-shirt « I Love HK » et autres gadgets bas de gamme. Aux abords du Ladies Market, de nombreuses boutiques ouvertes par les grandes marques internationales de sport ou de prêt-à-porter pratiquent des prix plutôt élevés.

Quant au Temple Street Night Market, il ne se différencie que par ses horaires (de 18h30 à minuit) et par son environnement : des restaurants pas chers, cantines de rue, marchands de matériels photo, informatique ou électronique. Pour l’animation, des diseurs de bonne aventure ou de chanteurs d’opéra chinois se produisent dans les rues fermées à la circulation.

Les Wet Markets, ces savoureux marchés alimentaires

Les Wet Markets, ces savoureux marchés alimentaires
Wet Market © fkruger - Fotolia

De l’extérieur, les bâtiments ressemblent à des parkings ouverts sur l’extérieur, mais ce ne sont pas les véhicules qui stationnent dans les étages des « Wet Markets »… Les marchés alimentaires regroupent une foule bigarrée de commerçants vendant des produits hauts en couleurs et en odeurs !

Les lampes rouges au-dessus des stands rehaussent les teintes des fruits et légumes exotiques, des viandes découpées sous nos yeux, des poissons et crustacés encore en vie entassés dans des bassines. Au fond des échoppes des volaillers, on distingue les poulets vivants dans leurs cages, bientôt attrapés sans ménagement pour être sacrifiés… Plus c’est frais, plus c’est recherché !

L’agitation et la fréquentation sont intenses, même si tout est, en fait, très bien organisé : chaque allée de chacun des niveaux présente sa spécialité. L’un des plus anciens et des plus authentiques wet markets de Hong Kong est celui de Sham Shui Po, au nord de la péninsule de Kowloon.  Mais il y en a dans tous les quartiers : ils sont en général ouverts tous les jours de 7h à 18h environ.

Quant à celui de Chun Yeung Street, il est directement posé dans la rue traversée par… la ligne de tramway : les très typiques trams à deux étages semblent se frayer, tant bien que mal, un passage parmi la foule concentrée sur ses emplettes !

Des malls aux outlets : les temples du shopping

Des malls aux outlets : les temples du shopping
Centre commercial © wizdata - Fotolia

Une facette très différente de Hong Kong se révèle en parcourant les immenses centres commerciaux qui égrènent les marques mondialement célèbres : ces malls à l’américaine ont poussé un peu partout, plus ou moins luxueux selon le quartier. Marbre brillant, blanc dominant, transparence des volumes, clim, mode internationale uniformisée… tout est standardisé, même si certains lieux se distinguent un peu des autres. Par leur gigantisme, par exemple : Harbour City, à la pointe sud de Kowloon, est l’un des plus vastes de Hong Kong, dépassant les 450 magasins et restaurants.

La plus forte concentration de grands magasins se situe sans doute à Causeway Bay au nord-est de l’île de Hong Kong. Un quartier très fréquenté, illuminé par les néons et les enseignes criardes, où les galeries marchandes et les centres commerciaux pullulent. Citons, par exemple :

- Times Square, le premier vertical mall de Hong Kong, qui rassemble la mode, l’électronique, l’informatique, les griffes de sport ou pour les enfants ;

- Les très luxueux Lee Gardens avec Chanel, Hermès, Cartier, Ralph Lauren, etc. 

- Le tout nouveau  Hysan Place à l’architecture eco-friendly accueillant Gap, Dr Martens, Lancôme, Apple Store, Columbia et Nike, entre autres.

Causeway Bay aligne aussi les boutiques dans des zones piétonnisées, à l’instar de Jardine’s Crescent, avec ses petites échoppes pour les bonnes affaires. Ou, plus chic, la Fashion Walk qui déroule, entre Great George Street, Paterson Street, Kingston Street et Cleveland Street, les vitrines d’Adidas, H&M, Camper, Diesel, Paul Smith…

Pour des prix plus accessibles, il faut viser les articles haut de gamme dégriffés proposés dans les outlets, les magasins d’usine. Comme City Gate Outlets, sur l’île de Lantau, près de l’aéroport.

Enfin, pour découvrir les petits créateurs locaux et asiatiques, c’est au PMQ, ou Police Married Quarters, qu’il faut se rendre, entre Hollywood Road et Staunton Street, dans le quartier de Central. Le grand bâtiment en U, construit dans les années 1950, hébergeait les policiers et leurs familles. Il accueille, depuis 2014, une centaine de designers, stylistes, bijoutiers qui ont installé leurs boutiques, showrooms et studios de création. La face inventive et conviviale de Hong Kong !

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne sur Hong Kong

Site de l’office de tourisme de Hong Kong

Comment y aller ?

La compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific assure 10 vols directs par semaine entre l’aéroport de Paris-Roissy-Charles de Gaulle et celui de Hong Kong. Réservez votre billet d’avion.

Où dormir ?

- Mei Ho House Youth Hostel :  Block 41, Shek Kip Mei Estate, 70 Berwick Street, quartier de Sham Shui Po, au nord de la péninsule de Kowloon. Chambre double à partir de 80 €. Lit en dortoir à partir de 25 €. L’auberge de jeunesse, ouverte depuis 2013, rend hommage, avec sa déco colorée et rétro très créative, aux années 1950, époque de construction de l’immeuble qui hébergeait alors des HLM. Elle abrite des dortoirs de 4 à 8 lits et des chambres doubles ainsi qu’un agréable café-restaurant.

- Stanford Hillview : 13-17 Observatory Road, Knutsford Terrace, quartier de Tsim Sha Tsui, au sud de la péninsule de Kowloon. Chambre double à partir de 65 €. Avec près de 180 chambres confortables au décor minimaliste, l’hôtel constitue une halte reposante au cœur de l’effervescence hongkongaise.

Trouvez votre hôtel à Hong Kong

Où manger ?

Pour rester dans l’ambiance, Hong Kong est l’une des capitales mondiales de la street food.

A Kowloon, on peut se restaurer, par exemple, dans les petits restos et gargotes de Hau Fook Street. Pour la cuisine indo-pakistanaise, aller au rez-de-chaussée du fameux immeuble de Chungking Mansion, immortalisé par Wong Kar-Wai dans Chungking Express.

Le soir, les échoppes (dai pai dong) du marché nocturne de Temple Street regorgent de mets simples (nouilles sautées, soupes…) et d’animation.

Texte : Stéphanie Condis

Mise en ligne :

Hong Kong Les articles à lire

Services voyage