La Thaïlande, côté Andaman : de Phang Nga à Krabi

La Thaïlande, côté Andaman : de Phang Nga à Krabi
West Railay, Krabi © Jean-Philippe Damiani

Les étranges pitons rocheux de la baie de Phang Nga, les plages de sable blanc s’étendant au pied des falaises de karst de Krabi, les forêts luxuriantes partant à l’assaut des montagnes… Ces images fortes frappent tout voyageur qui s’aventure sur la côte de la mer d’Andaman, dans la Thaïlande des long tail boats, des îles désertes et des paysages dignes de décors de films de pirates.

Cette région du royaume de Siam ne saurait toutefois se résumer à des cartes postales, si séduisantes soient-elles. Le Sud de la Thaïlande possède aussi une culture propre et des saveurs différentes : ici, les currys sont plus épicés, l’influence malaise se fait sentir et les mosquées voisinent avec les temples bouddhistes (40 % de la population est musulmane). Bangkok et Chiang Mai semblent bien loin…

Une autre Thaïlande à  explorer, les sens en éveil et sous le soleil exactement.

Ko Yao Noi, l’île secrète

Ko Yao Noi, l’île secrète
Ko Yao Noi © Jean-Philippe Damiani

Difficile à croire quand on se trouve sur la paisible Yao Noi : cette île, où le temps semble s’écouler lentement au rythme du farniente, se trouve au cœur d’un triangle regroupant trois hot spots du tourisme thaïlandais.

Phuket et ses foules touristiques ne sont qu’à une douzaine de km à vol d’oiseau, tout comme Krabi et ses célèbres plages. Quant à la photogénique baie de Phang Nga, avec ses étranges pitons rocheux, elle débute à moins d’une demi-heure de bateau. Yao Noi et sa voisine Yao Yai font d’ailleurs partie du parc maritime d’Ao Phang Nga, tout comme la baie.

Yao Noi et Yao Yai font figure, dans la région, de petits paradis tropicaux préservés. Etonnamment, la plus petite des deux (Ko Yao Noi) possède le plus d’infrastructures touristiques et c’est donc ici que vous choisirez sans doute votre camp de base. Pas d’inquiétude, l’île reste un havre de paix, tant la  communauté locale, de confession musulmane, a veillé à conserver son mode de vie tranquille.

Peuplée en majorité de pêcheurs et de cultivateurs, Ko Yao Noi est largement recouverte de forêt primaire luxuriante. Le nord de l’île est, d’ailleurs, plus facilement accessible par la mer que par la route. Sur son flanc est, de belles plages de sable, dont certaines sont flanquées de promontoires rocheux, font face aux massifs karstiques semés au large de Krabi, qui se trouve sur la côte continentale. Les couchers de soleil, magnétiques et incandescents, sont sublimes.

Auparavant, la journée se passe au fil de l’eau turquoise (mais pas claire en raison de la mangrove), entre snorkeling et kayak, ou à buller sur la plage, une noix de coco à la main et un roti (sorte de crêpe) dans l’autre. Loin, bien loin, de l’agitation de Phuket et du monde…

Visiter Ko Yao Noi et les îles aux alentours

Visiter Ko Yao Noi et les îles aux alentours
Ko Yao Noi © Jean-Philippe Damiani

Envie d’explorer Yao Noi ? On peut enfourcher une moto ou un vélo et partir à la découverte d’une île ayant conservé son habitat et ses coutumes traditionnels. Des paysages de rizières, de plantations d’hévéas et de jungle dense, des champs où baguenaudent buffles et chèvres, mais aussi des petits villages de pêcheurs, ponctuent la route d’une trentaine de km qui en fait (presque) le tour.

Cœur de l’île, la bourgade de Takai est animée toute la journée grâce à son marché local, où l’on trouve de beaux poissons. En continuant vers la côte ouest, la balade conduit au village de pêcheurs de Laemsai. Au large, accessible depuis la jetée Laemsai Pier, une ferme aux poissons, tenue depuis 17 ans par M. Niid, recèle de beaux spécimens de requins léopards, de poissons-chats ou d’énormes langoustes.

Autre curiosité au nord de l’île : un arbre géant de plus de 60 m – de l’espèce Hopea Beccariana – au cœur de la forêt et à 5 mn de marche d’une anse de rêve, Ao Kian Bay. L’endroit est si isolé qu’il est accessible seulement par bateau.

De Ko Yao Noi, plusieurs excursions maritimes sont possibles. Outre la fameuse baie de Phang Nga et Ko Yai Yai, des atolls et des îlots paradisiaques sont accessibles en long tail boats (compter de 300 à 1 500 baths/personne en fonction du nombre de participants et de la durée) :

- Ko Hong (accessible en pirogue) et son lagon fermé bordé de mangrove, digne d’un décor de film de pirates,

- Ko Rang (Paradise Island) et sa montagne recouverte de jungle dévalant vers une plage isolée ;

- Ko Panak et ses grottes à explorer, ainsi que Ko Roi avec sa mangrove où nichent les chauves-souris ;

- Ko Phii, habité par les gitans de la mer ;

- Ko Kudu et son atoll fermé, à quelques encablures du nord de Yao Noi.

Phang Nga, l’une des plus belles baies du monde

Phang Nga, l’une des plus belles baies du monde
Ko Panyee, Phang Nga © Jean-Philippe Damiani

Accessible depuis Ko Yao Noi, mais aussi depuis Phuket et Phang-Nga Village, Phang Nga compte parmi les plus belles baies du monde. S’étendant sur 400 km2 entre Phuket et Krabi, elle est parsemée de près de 300 pitons de calcaire recouverts de végétation, dont certains mesurent plus de 100 mètres de hauteur.

Grandiose, le paysage, évoque une baie d’Along en version thaïe, la brume en moins. La base des massifs rocheux, aux formes parfois surréalistes, a été rongée par la mer. L’eau y a creusé d’impressionnantes cavernes et des tunnels aux plafonds couverts de stalactites, que l’on peut explorer en kayak.

La grotte de Tam Lod, avec son impressionnante arche marine, fait partie des sites les plus spectaculaires, tout comme l’épaisse forêt de mangrove qui longe la baie. Quant à Ko Tapoo, alias « James Bond Island » depuis que L’Homme au pistolet d’or avec Roger Moore y  a été tourné, elle déçoit un peu. Sans doute, l’effet carte postale a un peu galvaudé cet étrange monolithe de 20 m de haut à la base plus étroite que son sommet. Sans parler des foules qui s’y pressent chaque jour…

Egalement très fréquenté, le village lacustre de Ko Panyee, peuplé de mokens (les gitans de la mer), étonne avec ses maisons sur pilotis alignées le long d’une jetée et sa mosquée au pied d’une montagne karstique. Un terrain de foot (16x25 m)  a été aménagé sur la mer avec des bidons flottants. Très photogénique, tout ça…

Petit conseil : avec autant d’atouts, la baie de Phang Nga attire les foules. Evitez de passer par un tour organisé, les agences font le même circuit et en général à la même heure. Ambiance de métro aux heures de pointe assurée… Même si c’est plus cher, visitez le site par vous-même en horaires décalés, soit tôt le matin (belle lumière), soit en fin d’après-midi pour le coucher du soleil. Compter de 700 à 1 500 baths selon le nombre de personnes et la durée.

Krabi, côté mer

Krabi, côté mer
Ao Phra Nang, Krabi © Jean-Philippe Damiani

En continuant vers le sud, la côte devient particulièrement spectaculaire, autour de Krabi. C’est de la mer que le paysage doit s’apprécier. Sur des dizaines de km, d’impressionnantes falaises de karst dévalent vers de longues plages de sable blanc, parfois accessibles uniquement par la mer.

Leur faisant écho, des pitons rocheux ou des îlots déserts surgissent des flots, en une saisissante composition mêlant l’eau et la roche. Bordant les plages, la forêt primaire et la mangrove complètent le tableau d’une touche de vert profond.

D’aspect sauvage, ce décor de film d’aventures – l’émission Ko Lanta est d’ailleurs tournée dans le coin – est classé en grande partie parc national, ce qui n’empêche pas une réelle inflation touristique ces dernières années. La région magnifique de Krabi compte parmi les plus belles de Thaïlande et cela se sait… Au large, se trouve également l’archipel de Phi Phi où un certain Leonardo di Caprio est venu tourner La Plage.

Les plus belles plages

Les plus belles plages – mais aussi les plus fréquentées – se trouvent à une vingtaine de km au sud de Krabi-Ville, autour de la baie d’Ao Phra Nang. Force est de reconnaître qu’elles sont sublimes…

Si Ao Nang Beach, la plus accessible, est un peu gâchée par les commerces qui la jouxtent, rien ne vous empêche de sauter dans un long tail boat. Cap sur Tonsai, la plus routarde, West Railay et sa superbe anse en demi-lune au pied des falaises ou Ao Phra Nang, notre préférée, un harmonieux mélange de sable fin, de palmiers, de grottes, et de falaises abruptes.

Outre ce trio de choc – très touristique -, d’autres plages invitent à poser sa serviette, dans une atmosphère plus locale : plutôt fréquentée par les Thaïs, Noppharat Thara, à 4 km  d’Ao Nang, déroule sa langue de sable sur des centaines de mètres ; à 20 km au nord-ouest, Ban Klong Muang et Tup Kaek Beach sont déjà moins fréquentées, tout comme Ao Nammao, à l’est de cap de Phra Nang.

C’est ce qui s’appelle avoir l’embarras du choix…

Krabi, côté terre

Krabi, côté terre
Préparation du riz à Ko Klang © Jean-Philippe Damiani

La région de Krabi vaut essentiellement pour son littoral. Pourtant, entre deux séances de bronzette, de kayak de mer ou de snorkelling, l’arrière-pays mérite d’être exploré. Voici quelques idées d’excursion :

- Remonter la rivière Krabi au départ de Krabi River Marina.

Au cours de la balade (1h30, 500 baths), le bateau traverse d’épaisses mangroves laissant à peine filtrer la lumière, avant de faire une halte à la grotte Mohkiao, tout près d’une étrange montagne inclinée (Khao Kanap Nahm). Impressionnantes stalactites à l’intérieur de la grotte ainsi que des pièces archéologiques attestant que la région est peuplée depuis l’âge de pierre. 

Sur le chemin du retour, halte conseillée au village traditionnel de Ko Klang où est produit un riz brun fameux en Thaïlande, le Khao Sang Yod. On peut déguster un poisson près de la rivière, découvrir l’artisanat local (de jolis bateaux en bois sculpté) et faire une balade en tuk-tuk à travers les rizières

Faire du kayak dans la baie de Tha Len

Un coin sublime à 15 km de Krabi, où se trouve d’ailleurs l’embarcadère pour Ko Yao Noi. L’endroit est un spot de kayak réputé, entre mangrove, mer, falaises de karst truffées de grottes et petit village de pêcheurs. Des agences organisent des sorties depuis Krabi et Ao Nang.

- Sources d’eau chaude et piscine émeraude

Il y a peu de Thaïs sur la plage ? Ceux-ci préfèrent, en fait, les baignades ombragées dans les rivières et points d’eau de l’arrière-pays. Fait étonnant, les sources d’eau chaudes de Klong Thom (à 70 km de Krabi) ne désemplissent pas, même s’il fait 35° à l’ombre. Elles se trouvent à l’intérieur de la réserve naturelle Khao Phra Bang Khram. Ambiance familiale, authentique et 100% thaïe, tout comme à l’Emerald Pool, une piscine d’eau douce. Située à l’intérieur du Thung Teao Forest Natural Park (50 km à l’est de Krabi), on la rejoint après une jolie balade à  travers la forêt tropicale humide.

- Le « temple de la grotte du tigre », pour les courageux…

Ce n’est pas du tigre, mais des 1 237 marches qui conduisent au sanctuaire du Wat Tham Sua, dont on peut (légitimement) avoir peur… Situé à 5 km de Krabi, le temple est niché au sommet d’une falaise karstique dominant la ville et la baie. Les plus courageux seront récompensés par la vue magnifique. Les autres se contenteront des cartes postales !

Fiche pratique

Fiche pratique
© Bangnara Roti & Coffee

Consulter notre guide en ligne Thaïlande

Office national du tourisme de Thaïlande

Comment y aller ?

Vols quotidiens vers Phuket et Krabi (via Bangkok Suvarnabhumi) avec Thai Airways depuis Paris CDG. Vols intérieurs low cost avec Thai Air Asia au départ de l'aéroport Bangkok-Don Muang. Trouvez votre billet d’avion

Aller à Ko Yao Noi :

- depuis Phuket, 4 bateaux par jour depuis l’embarcadère de Bangrong Pier, au nord-est de l’île (bus depuis Ranong Road), arrivée à Manok au sud de Yao Noi (1 h de traversée)

- depuis Krabi : bus vers l’embarcadère de Thalane Pier à Ao Luk District Laem Sak Pier. Bateaux à 11h et 13h,  arrivée à Baan Tha Khao Pier sur Yao Noi (50 mn de traversée)

Sur Yao Noi, on peut se déplacer à moto ou à bicyclette, sauf dans le nord de l’île accessible via bateau uniquement.

Excursions vers les îles autour de Yao Noi en long tail boat : de 300 à 1500 baths/personne en fonction du nombre de passagers et de la durée.

Excursions dans la baie de Phang Nga : durée de 3 h environ, compter 400 baths avec un tour organisé en bateau-mouche (mais il y a foule !). On peut louer un bateau à plusieurs au départ de l’embarcadère du Phang Nga Bay Resort, de Kason ou du Phang Nga Bali Hai. Négocier le prix et compter au minimum 1500-2000 baths pour un long tail boat. Depuis Kao Yao Noi, excursions à la demi-journée à partir de 4 000 baths par bateau.

Où dormir ?

La plupart des établissements de Yao Noi se trouvent sur la côte est, de loin la plus agréable. À Krabi, pas mal d’adresses bon marché dans le centre, mais la ville s’étendant sur une vingtaine de km, il est conseillé de choisir son hébergement en fonction de sa plage de prédilection.

- Lom Lae Beach Resort : Une dizaine de bungalows en bois, avec ventilo et moustiquaires, et une maison pour les familles. Petit bar, locations de vélos, kayaks, motos. Plage à proximité. Accueil sympa. Bungalows à partir de 2 000 baths (50 €).

- Paradise Ko Yao Noi : 24 Moo 4, Yao Noi. C’est, avec le sublime Six Senses (hors de prix), l’hôtel chic de Yao Noi, en nettement moins glamour que son voisin. Le nom de l’hôtel dit tout : la plage isolée (400 m de sable blanc), où il se trouve, est effectivement un petit paradis avec vue sur les îles d’Andaman. Des studios situés dans le jardin aux villas privées avec jacuzzi en bord de plage, l’offre est large. Restos, bars, location de motos et nombreuses activités possibles. Petit bémol : l’hôtel est isolé et  il est compliqué d’aller dîner à l’extérieur. Doubles à partir de 5200 baths (130 €).

- Chanchalay : 55 Thanon Uttarakit, Krabi-Ville. Dans la rue principale de Krabi, une vingtaine de chambres dans un immeuble moderne à la déco bleu et blanche. Propre, fonctionnel, bon accueil et excellent rapport qualité-prix. Doubles à partir de 400 baths (10 €).

- Railei Beach Club : en bordure de la magnifique plage de Railei, de belles maisons en bois, décorées avec goût, nichées dans un parc ombragé. Une adresse originale et confortable, presque les pieds dans l’eau. Doubles à partir de 2500 baths (60 €)

- Tup Kaak Boutique Hotel : 123 Moo 3, Tumbol Nongtalay, Amphur Muang, Krabi. Entre pitons rocheux, plage  de sable blanc et mer de carte postale, une adresse idyllique, face aux îlots de la mer d’Andaman, à 20 km à l’ouest de Krabi, du côté de Ban Klong Muang. Superbes chambres à la décoration contemporaine soignée, beau parc arboré, spa, bars et excellent resto. Couchers de soleil mémorables sur la plage. Service pro et attentionné. Idéal pour les amoureux et les lunes de miel. Doubles dès 5 900 baths (145 €).

 Trouvez votre hôtel sur la côte d’Andaman

Où manger ?

- Krua Thara Noppharat : 82 Moo 5, à Noppharat Thara. Dans un grand hangar de tôle, une adresse populaire auprès des amateurs de poissons et de fruits de mer. On vient pour la nourriture, pas pour le décor. Plats 150-250 baths (4-7 €).

- Bang Nara Roti & Coffee : Luang Pho Road, à deux pas de Poo Dam Pier, Krabi-Ville. La meilleure adresse pour déguster des rotis (sortes de crêpes locales préparées sous vos yeux) accompagnées d’un succulent curry massaman. Admirez au passage la dextérité de M. Saopi, le patron, quand il sert le thé. Très bon marché, comptez 30-50 baths la portion de massaman et 20 -30 baths le roti.

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Commencez votre voyage en musique, écoutez notre playlist Routard Thaïlande.

Playlist Routard Thaïlande

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Thaïlande Les articles à lire

Services voyage