Zanzibar, l'île aux épices

Des fonds marins encore en bon état

Des fonds marins encore en bon état
Eric Milet

L’autre intérêt des vacances à Zanzibar, c’est bien évidemment d’aller voir ce qui se passe au fond de l’eau. Baignée de plages paradisiaques et d’îlots de sables blancs entourés de barrières de corail, l’île d’Unguja possède des fonds marins riches en poissons coralliens.

Mis à part quelques spots facilement accessibles depuis la plage (Blue Lagoon, entre Paje et Pingwe, au sud de la côte Est), la plupart des sites de snorkelling vous obligeront à prendre le bateau. Pour cela, toutes les agences de l’île proposent plus ou moins la même chose : une excursion d’une demi-journée à une journée vers Prison Island, un ancien lazaret où batifolent aujourd’hui de grosses tortues des importées des Seychelles. Autre possibilité : l’île de Kwale située, elle, au large de Fumba au sud de Stone Town.

On trouve quand même pas mal de poissons et le corail est encore globalement en bon état. Cependant, force est de constater que la barrière commence à pâtir des mouillages à répétition. Néanmoins, ce type d’excursion, proposée à bord de boutres arabes, permet de se faire une idée de ce que fut la navigation au temps du commerce des épices. Même si les « captains » rechignent à envoyer la toile, préférant naviguer au moteur.

Les passionnés, eux, mettront le cap sur Chumbe Island, un sanctuaire marin privé situé au large de Stone Town qui dispose d’un écolodge de petite taille commercialisé en pension complète. Possibilité d’excursion à la journée (nombre de places limité).

Texte : Eric Milet

Mise en ligne :

Services voyage