Pérou, des Andes à la forêt amazonienne

Trek du Salkantay, Machu Picchu, Parc national de Manú... Des sommets enneigés à la forêt luxuriante, en passant par les anciennes cités incas, le Pérou offre une diversité étonnante au voyageur. Benjamin Ignace (alias BigCapture), étudiant en écologie, passionné par la photographie et membre de la communauté Routard, a réalisé un programme de 3 semaines, donnant un bon aperçu des richesses naturelles et culturelles du pays. Il nous présente ses images et nous parle de son voyage.
À lire également, l'interview de Benjamin Ignace.

Un regard

Un regard
© Benjamin Ignace

Le Pérou est un pays fascinant. Quand on sort un peu des sentiers battus, on rencontre des gens qui ne possèdent presque rien mais qui vivent dans la joie et la gentillesse. De quoi faire réfléchir...

Cusco

Cusco
© Benjamin Ignace

En marchant un peu dans Cuzco les points de vue sont omniprésents et offrent tous un aperçu différent sur la ville.

Dans les vieilles ruelles de Cusco

Dans les vieilles ruelles de Cusco
© Benjamin Ignace

Se balader dans les vieilles ruelles de Cusco est un vrai plaisir. C'est une ville qui regorge de trésors et de surprises.

Museo Del Pisco

Museo Del Pisco
© Benjamin Ignace

Dans les rues de Lima, l'inspiration est à tous les coins de rue.

Sur les traces des Incas

Sur les traces des Incas
© Benjamin Ignace

Voici une première photo du Trek du Salkantay, 6 jours, 56 km, une ascension à 4600 mètres d'altitude...éprouvant mais magnifique !

Mont Humantay

Mont Humantay
© Benjamin Ignace

1er jour de Trek après avoir découvert la ville de Cusco. Réveil à 4h30, c'est parti pour 2h de bus depuis la ville pour se rendre au départ du Trek. Au programme : 15 km à parcourir de Mollepata (2900m) à Soraypampa (3850m). Entre montagnes Andines et forêt de nuages, le paysage est une fois de plus grandiose, un vrai bonheur ! L'ambiance est particulière et au fil de la journée chaque action, chaque mouvement demandent de plus en plus d'énergie et de plus en plus de temps. C'est un sentiment étrange de vouloir aller vite mais de ne pas pouvoir, il faut donc savoir prendre son temps, parfait pour s'arrêter prendre quelques photos ! La montagne au loin c'est le Mont Humantay (environ 5500 mètres d'altitude !).

Lac Humantay

Lac Humantay
© Benjamin Ignace

Fin du premier jour du Salcantay Trek. Il y avait la possibilité d'aller explorer un lac perché à 4200 mètres d'altitude ! Crevé par cette étape de 7h, mais curieux comme à mon habitude, je décide donc de marcher 2h de plus (aller-retour) jusqu'au Lac Humantay. La montée n'est vraiment pas facile, plus on monte et moins il y a d'oxygène. La récompense de tous ces efforts : ce magnifique lac aux eaux éclatantes ! Un spectacle qui ne laisse pas indifférent !

Salkantay pass

Salkantay pass
© Benjamin Ignace

2ème jour du Trek du Salcantay, le plus dur ! Au programme Soraypampa (3850m) - Salcantay Pass (4600m) - Challway (2900m) : 22km, 11h de marche ! Je fais le chemin avec 2 étrangers, on est les seuls à faire ce trek en parfaite autonomie, les autres personnes ont des porteurs ou des mules... Atmosphère "coloniale" sur le chemin avec des locaux portant parfois plus de 40kg ! Voici une photo du sommet du trek, le Salcantay Pass, 4600m. La montagne à gauche c'est le Salcantay qui culmine à plus de 6300m ! On ne se rend pas forcément compte qu'on est si haut en altitude (mise à part peut-être par le manque d'oxygène et le froid).

Fin de journée

Fin de journée
© Benjamin Ignace

Fin du 2ème jour du Salcantay Trek, le contraste de paysages en une même journée est flagrant ! En 4-5 heures de descente on passe d'un sommet à 4600 mètres à une forêt tropicale humide (environ 2900 mètres).

Machu Picchu

Machu Picchu
© Benjamin Ignace

La finalité des 7 jours de trek : le Machu Picchu ! Enfin ! Cet endroit est magique, tellement photographié qu'on a l'impression d'y être déjà allé. Néanmoins sachez qu'il y a 1800 marches qui séparent l'entrée du site à l'entrée du Machu Picchu ! Une véritable course à 5h du mat pour arriver avant les premiers bus à l'entrée et assister au lever du soleil sur la cité Inca ! Mais clairement ça en valait la peine... Et puis que serait le Pérou sans lama.

Dans la réserve nationale de Manù

Dans la réserve nationale de Manù
© Benjamin Ignace

Airamanna rhaptissima, photographié dans la réserve nationale de Manù. Un endroit très riche d'un point de vue biologique.

Tayra

Tayra
© Benjamin Ignace

Qui dit safari dans la forêt amazonienne dit découverte de la faune. La Tayra ou martre à tête grise (Eira barbara) raffole des bananes et n'hésite pas à se montrer pour trouver de la nourriture.

Colibri

Colibri
© Benjamin Ignace

Le Parc de Manù possède une richesse taxonomique très importante (plus de 1000 espèces d'oiseaux !) et notamment beaucoup de colibri. Pas facile à prendre en photo !

Un guide fidèle

Un guide fidèle
© Benjamin Ignace

Voici mon guide pour visiter le Canyon Del Colca. Ce chien m'a suivi pendant 5 jours sans que je le lui donne ni à manger ni à boire. Il était d'une fidélité exemplaire et dormait même à côté de ma tente la nuit. La séparation n'a pas été simple à la fin du trek...

Canyon Del Colca

Canyon Del Colca
© Benjamin Ignace

Lever de soleil dans le Canyon Del Colca, le deuxième canyon le plus profond au monde !

Questions à Benjamin Ignace

Le Routard : Pourquoi avoir choisi cette destination, comment as-tu organisé ton voyage ?

Benjamin Ignace : Pourquoi le Pérou ? J'ai longtemps hésité entre plusieurs destinations. Je voulais découvrir l'Amérique du Sud et notamment l'Amazonie. Mes recherches sur internet et sur les guides m'ont vite orienté vers le Pérou car la diversité des paysages était pour moi un atout majeur ; je pouvais parcourir la forêt Amazonienne et en même temps arpenter les hautes montagnes andines. Que rêver de mieux ? Je crois que c'est vraiment cette diversité géographique qui m'a fait choisir cette destination !

Je suis parti un peu plus de 21 jours au mois de juin, un moment idéal pour découvrir le pays car il n'y a pas encore les foules de touristes de l'été et les prix sont plus bas ! J'ai scindé mon voyage en trois grandes parties : une semaine de trek dans les montagnes andines du Salkantay pour me rendre au Machu Picchu. Une autre semaine d’éco-volontariat dans le Parc de Manù en Amazonie où j'ai pu découvrir une richesse faune/flore impressionnante, et pour finir une petite semaine dans le Canyon Del Colca, le deuxième canyon le plus profond du monde, avec tout autour des paysages grandioses de cultures en terrasses. S'ajoute à ça la découverte de Cusco, Lima ou encore Arequipa ! (Gros coup de cœur pour Cusco). En divisant le voyage en 3 parties, le Pérou étant très vaste et les déplacements longs et périlleux, ça m'a permis de ne pas trop perdre de temps dans les transports.

Un pays magnifique, des rencontres inoubliables, j'ai passé 3 semaines dans un rêve. S'émerveiller devant la beauté du monde, aller vers les gens, voir le sourire et la bonne humeur de ces personnes qui n'ont presque rien. J'ai pris une claque en plus d'être devenu encore plus accro aux voyages ! Celui-ci je ne suis pas prêt de l'oublier, alors si je devais vous dire une chose c'est de partir pour une aventure, de ne pas avoir peur, de profiter et surtout de ne rien regretter. Comme le disait Mark Twain "Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n'avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez".

Le Routard : As-tu des coups de cœur ou des expériences qui t'ont particulièrement marqué et que tu recommanderais ?

Benjamin Ignace : Mon voyage m’a permis de voir 3 milieux naturels distincts : haute montagne, jungle et canyon. Autant dire que tout était bien différent tant au niveau des paysages que du climat. C'est trois "mini" aventures ont été passionnantes, cependant le Trek du Salkantay est mon réel coup de cœur. 6 jours de randonnée entre montagne et forêt tropicale avec pour finalité le Machu Picchu, c'était une expérience incroyable ! J'ai fais ce trek en parfaite autonomie du début à la fin et pour avoir croisé des groupes en voyage organisé, je conseille vraiment à ceux qui le peuvent de faire ce parcours en autonomie après l'avoir bien préparé. Il y a de nombreux endroits oubliés ou délaissés par les agences de voyages qui sont magnifiques et qui méritent le détour. Certes ce trek est physiquement difficile avec une montée à 4600 mètres d'altitude mais on est largement récompensé de ses efforts !

Le Routard : La prise de vue occupe une place importante lors de tes voyages, est-ce ton métier ?

Benjamin Ignace : Pour moi voyage veut dire photo ! J'ai constamment mon appareil photo à la main et le reste du matériel dans mon sac à dos. Je voyage essentiellement pour ramener et faire partager la beauté du monde à travers mes images. Donc oui, la photo est omniprésente dans mes voyages, mais hélas ce n'est pas mon métier. Je suis actuellement étudiant en Master d'Ecologie (conservation et protection de la biodiversité) mais si demain j'arrivais à concilier voyage et photo dans un projet professionnel je n'hésiterais pas un seul instant !

Le Routard : As-tu un sujet et/ou un style de prédilection, essaies-tu de faire passer un message dans tes photos ?

Benjamin Ignace : J'ai commencé tout jeune la photo pour immortaliser ce que je voyais, notamment la nature qui m'entourait (fleurs, lézards, insectes etc..). La photo animalière a occupé pendant longtemps la majeure partie de mon activité photographique et ce n'est que plus tard, lors de mes premiers voyages en solitaire que la photo de paysage, de reportage, s'est imposée à moi. Etre dans un pays étranger, un appareil photo à la main, il n'y a rien de mieux ! Avec mes photos je cherche vraiment à retranscrire mes émotions face à toutes ces merveilles que le monde nous offre. Plus je voyage et plus j'ai envie de voyager ! Je sais, ce n'est pas très original mais c'est la réalité. Voir des paysages différents, rencontrer des gens, une culture, s'imprégner d'une autre façon de voir la vie c'est quelque chose d’incroyable que je ne raterais pour rien au monde ! Partir, découvrir, explorer, rêver, vivre sa vie à 100% tout ceci forge ma motivation et si je peux, par mes photos, faire partager un tant soit peu ma passion alors ça me convient tout à fait.

Le Routard : Quel équipement photographique emportes-tu en voyage, comment retravailles-tu tes photos au retour ?

Benjamin Ignace : Et bien j'ai pas mal de choses dans mon sac ! J'ai un canon 5D mark iii avec toute une panoplie d'objectifs. Un 17-40mm pour les paysages, un 24-105mm pour les villes, un 70-300mm pour l'animalier avec un 100mm macro et pour finir un samyang 14mm pour shooter la voie lactée. Bien sûr s'ajoutent à ça les filtres, le trépied, la télécommande pour les time-lapse etc.. Autant dire que ça fait du poids !

En ce qui concerne le traitement, j'utilise essentiellement Lightroom. Ce logiciel est vraiment indispensable pour le tri et le post-traitement des photos ! Clair, puissant et efficace ! Je n'aime pas trop retoucher mes photos c'est pourquoi Lightroom me suffit et que je n'ai pas l'utilité de Photoshop, sauf rares exceptions comme pour les photos de voie lactée qui demandent davantage de travail. 

Découvrez les autres photos de Benjamin Ignace sur son site et son compte instagram.

Pour préparer votre voyage, consultez notre guide de voyage Pérou, regardez toutes les photos du Pérou et posez vos questions dans le forum Pérou.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

- Trek du Salkantay : itinéraire bis pour le Machu Picchu
- Plein nord, un autre Pérou

À voir également nos autres portfolios et toutes les photos de la communauté.

Mise en ligne :

Pérou Les articles à lire

Services voyage