Idée week-end : Bruges, la romantique

Envoyer à un ami
Bruges, la romantique

À seulement 2 h 30 de Paris, Bruges ravit le visiteur. La « Venise du Nord » doit son riche patrimoine à son commerce florissant qui se développe dès le Moyen Âge. Au XVe siècle, la cité est la plus riche d’Europe. Mais des problèmes d’ensablement vont peu à peu entraîner son déclin jusqu’au milieu du XXe siècle, quand sa beauté redécouverte la remet enfin au premier plan. Si la foule la dénature un peu aux beaux jours, Bruges vous envoûtera dès les frimas de l’automne, lorsqu'elle devient plus mystérieuse.



La ville des flâneries


La ville des primitifs flamands


Se gâter avec les spécialités locales


Fiche pratique


:: La ville des flâneries

Bruges est une ville où il fait bon flâner bien accompagné et, si possible, en amoureux. Son cadre romantique fera fondre les plus endurcis. Débutez votre promenade par le Minnewater ou le lac d’amour, petit bassin fermé de l’intérieur par la maison de l’éclusier. Vous pourrez tranquillement admirer les cygnes (emblème de la ville) et les canards qui s’ébrouent. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus : juste derrière le lac d’amour se trouve un petit parc, souvent déserté par les touristes trop pressés. Nous ne vous le rappellerons jamais assez : Bruges est une ville secrète qui s’apprécie lentement.

Au bord du lac, se trouve le béguinage, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Les maisons de béguines sont désormais habitées par une congrégation de bénédictines. Le charme opère à n’importe quelle époque de l’année : il suffit de pénétrer dans le parc et le temps semble suspendre son vol.

Continuez votre flânerie le long des canaux : vous pourrez les parcourir aussi en bateau. Différents points d’embarcation, faciles à trouver, se situent dans la ville. La promenade dure 30 minutes et offre un autre point de vue sur la belle flamande. Vous trouverez aussi les samedi et dimanche en saison touristique une brocante le long du canal dans la rue Djiver.

Les grandes places du centre de la ville, le Burg ou le Markt, invitent à faire une pause. Attention, les prix pratiqués par les restaurants ou cafés sont souvent assez élevés : privilégiez plutôt une petite ruelle à proximité.


:: La ville des primitifs flamands

Au XVe siècle, Bruges était, avec Florence, une capitale de l’art européen. De nombreux chefs-d’œuvre de l’école flamande y furent réalisés. Le musée Groeninge est un concentré exceptionnel de peinture flamande. Admirez la beauté figée et la psychologie des figures religieuses d’un Van Eyck ou d’un Gérard David ou le très beau triptyque de Jérôme Bosch du Jugement dernier. Pour ceux qui auraient peur d’être un peu largués dans leurs connaissances artistiques de cette époque, un audio guide est compris dans le prix du billet du musée. Et petit plus : vous pouvez prendre un petit tabouret afin de vous asseoir et de contempler chaque œuvre !

Cette bonne idée a été reprise par le musée Memling de l’hôpital Saint-Jean. Ce joli musée, situé en face du parvis de Notre-Dame, expose notamment le magnifique Triptyque de saint Jean-Baptiste et saint Jean l’Évangéliste. Il est installé dans un ancien hôpital, datant du XIIe siècle, dont on découvre le mode de fonctionnement au fil de la visite.


:: Se gâter avec les spécialités locales

La Belgique est connue pour ses moules-frites bien évidemment, mais aussi pour ses centaines de bières toutes différentes ou même encore pour son chocolat. La ville de Bruges honore les promesses de son pays : on ne compte plus les boutiques de chocolats ! Vous trouverez des chocolats de toutes les formes (parfois les plus osés), à tous les goûts. Le soir, vous pourrez profiter des bars à bières, où, pour l’anecdote, fumer n’est pas encore interdit ! Enfin, les gaufres, ou Wafels, s’achètent à chaque coin de rue. Vous pourrez les tartiner à votre goût : crème chantilly, banane, pâte à tartiner…

Et si vous vous sentez alourdi par tous ces régals, pourquoi ne pas louer un vélo pour continuer votre visite de la ville ? Vous pouvez également vous attaquer aux 352 marches du beffroi : vos efforts seront récompensés une fois en haut par la belle vue sur les toits de la ville.

Laurène Vitoux
Photo : © Toerisme Brugge / Jan Darthet
Mise en ligne le 1 octobre 2008

Fiche pratique

Tourisme Belgique, Flandre-Bruxelles : BP 143, 75363 Paris cedex 08. Fermé au public. Tél. : 01-56-89-14-42. Internet : www.tourismebelgique.com . Les brochures peuvent être téléchargées. Pour plus d’informations, consultez notre fiche pays Belgique.

Comment y aller ?
En train (option la plus rapide).
Par le Thalys : vous pouvez trouver des billets Prem’s à 59 € l’aller-retour. Plus d’informations sur : www.thalys.com

Où dormir ?
- Bauhaus International Youth Hostel (à 5 min du Burg), Langestraat, 133-137. Tél : 050-34-10-93 www.bauhaus.be (entre 14 et 21 € en dortoirs de 2 à 8 lits).
- Absoluut Verhulst, chambre d’hôtes, Verbrand Nieuwland, 1. Tél. : 050-33-45-15. www.b-bverhulst.com (80 € pour deux, petit déj compris).

Où manger ?
Gran Kaffe De Passage : Dweerstraat, 26. Tél. : 050-34-02-32. Spécialités belges à prix démocratiques, 7 à 15 €.

Où boire une bière ?
De Garre : De Garre, 1. Tél. : 050-34-10-29. Incontournable estaminet dans une maison du XVIe siècle. Plus de 130 variétés de bières.


Drapeau sejours week end Belgique

Partir en Belgique


Applis