Amiens, le temps de la cathédrale

Amiens, le temps de la cathédrale
© As Flament / Office de Tourisme d'Amiens Métropole

Amiens la discrète abrite l’un des joyaux du Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco : sa cathédrale, plus grande que Notre-Dame de Paris, qui mérite à elle seule le voyage. Sans oublier des troquets sympas au bord du canal, un parcours littéraire sur les traces de Jules Verne et une balade dans un endroit unique : les hortillonnages. Et les plages de la Somme ne sont qu’à quelques kilomètres… Qui a dit qu’Amiens rimait avec rien (à faire) ?

Notre-Dame, pleine de grâce

Un pur enchantement, Notre-Dame d’Amiens représente incontestablement l’apogée de l’art gothique. Elle est si belle qu’elle a servi de modèle aux cathédrales de Bruges et de Cologne. Si vous êtes amateurs de records ou de chiffres, vous allez être comblés : c’est la plus grande cathédrale de France.

Son volume (200 000 m3) représente le double de celui de Notre-Dame de Paris. Ses dimensions sont impressionnantes : 145 m de long, 70 m de large, 112 m de haut et des fondations plongeant 10 m sous terre ! Et pourtant, une fois à l’intérieur, vous serez frappés par son côté aérien, en dépit de son gigantisme, par sa clarté, sa grâce épurée, « incomparable dans sa sublime simplicité », comme l’a écrit Paul Claudel.

Construite en 80 ans à partir de 1220, Notre-Dame d’Amiens fait preuve d’une remarquable homogénéité architecturale. Parmi les chefs-d’œuvre à admirer, ne manquez pas la façade occidentale, véritable bible de pierre à la statuaire inouïe.

L’une des sculptures, « le beau Dieu d’Amiens » est d’ailleurs considérée comme l’un des trésors artistiques du XIIIe siècle. L'été (du 15 juin à fin septembre) et en décembre, la cathédrale est illuminée tous les soirs telle qu'elle devait être peinte au Moyen Âge. Impressionnant !

Enfin, votre visite ne saurait être complète sans un petit tour du côté des stalles, à l’intérieur du chœur. Elle est effectuée tous les jours à 15 h 30 par le sacristain qui ne manque pas d'humour.

Les stalles représentent plus de 4 000 personnages sculptés dans le bois, illustrant des scènes de l’Ancien Testament et de la vie amiénoise de l’époque. Réalisées au XVIe siècle, elles ont demandé près de 11 ans de travail. Un pur chef-d’œuvre. Et il ne faut vraiment pas passer à côté…

Sur les traces de Jules Verne

Si vous avez rêvé en lisant De la Terre à la Lune ou Vingt mille lieues sous les mers, vous ne manquerez pas de visiter la maison de Jules Verne, qui vient d’être restaurée. On peut voir son cabinet de travail, sa véranda, sa bibliothèque… Le grand-père de la science-fiction a d’ailleurs fini ses jours sur les bords de Somme et fut conseiller municipal d’Amiens pendant 16 ans.

Tout près de la demeure de l’auteur de Voyages extraordinaires se trouve le Cirque d’Amiens, un curieux bâtiment circulaire (qui évoque le Cirque d’Hiver de Paris) qui vit le jour grâce au soutien de Jules Verne.

Enfin, vous pourrez rendre un dernier hommage au grand écrivain en vous rendant sur sa tombe au cimetière de la Madeleine où il est enterré.

Jardins flottants et dolce vita

La grande curiosité d’Amiens : les hortillonnages. Situés en plein centre, ce sont de fantastiques jardins flottants, traversés par des petits cours d’eau où se perpétuent, depuis très longtemps, l’horticulture et les cultures maraîchères. L’endroit est envahi par une faune aquatique très éclectique : colverts, poules d’eau, rats musqués, martins-pêcheurs, anguilles…

Ce gigantesque jardin potager de 300 hectares existe depuis le XIIIe siècle. Les maraîchers (les hortillons) le parcourent encore aujourd’hui en bateau. C’est d’ailleurs le meilleur moyen pour visiter ces étonnants hortillonnages.
(54, bd Beauvillé.  Visites du 1e avril au 31 octobre, à partir de 14 h)

Situé entre la cathédrale et la Somme, Saint-Leu, traversé par les bras du fleuve, est très pittoresque avec ses maisons sorties d’un conte de fées et ses terrasses qui invitent à la nonchalance et à la "dolce vita". Il faut prendre le temps d’aller flâner sur l’îlot du Don, cœur du quartier.

Sur le quai Bélu, de nombreux bars sont très prisés par les étudiants de la ville. Enfin, si vous passez par là le 3e (ou 4e) dimanche de juin, allez faire un tour quai Parmentier, au « marché sur l’eau » : une tradition qui remonte au Moyen Âge, quand les hortillons venaient vendre leurs produits en barque. Aujourd’hui, c’est l’occasion d’une fête costumée, au cours de laquelle les légumes des hortillonnages sont vendus.

Fiche pratique

Pour plus d'informations sur la région, consultez notre fiche France : Picardie

Office du tourisme d’Amiens
Place Notre-Dame.
Tél : 03-22-71-60-50 ou www.amiens-tourisme.com

Comment y aller ?
En voiture
- Paris - Amiens : environ 1 h 45, 130 km. Péage : 7 €.
- Lille - Amiens : environ 1 h 30, 144 km. Péage : 7,60 €.

En train
- Paris - Amiens : environ 1 h 15. Tarif à partir de 12 € (Loisir Week-End).
- Lille - Amiens : environ 1 h 30. Tarif à partir de 16,80 € (Loisir Week-End).

Où manger ?

Le Saint-Roch :2, place du Maréchal-Foch. tél : 03-22-91-38-69 Un resto d'habitués - ce qui est un bon signe. Carte d'inspiration picarde et cuisine bien troussée. Menus à 18,50 et 26,50 €. Fermé dimanche et lundi.

Où dormir ?

Du 1e avril au 31 octobre, la ville d’Amiens offre le forfait « Amiens Pass’ion » qui propose deux nuits d’hôtel ainsi que des réductions pour les sites touristiques. Escapade à deux dans la capitale picarde à partir de 57 € par personne (pour une chambre double).

Hôtel Victor Hugo : 2, rue de l’Oratoire. Tél : 03-22-91-57-91.
E-mail : hotelvictorhugo@wanadoo.fr
À proximité de la cathédrale, une maison ancienne à l’atmosphère familiale. Quartier et prix sympas. De 43 à 47 € la double.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Picardie Les articles à lire

Services voyage